Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à PARIS 13ème

Paris 13ème

Même s’il abrita des édifices religieux dès le Haut Moyen Age, puis des manufactures textiles au XVème siècle, le 13ème arrondissement ne fut réellement urbanisé que dans la seconde moitié du XXe siècle.

Paris 13ème

Par Pierre Grammat - Publié le 04/04/2013

  • Département : Paris (75)
  • Région : ILE-DE-FRANCE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

659€

Les biens en vente

504 919€

Créé en 1860 par l’annexion d’une partie de l’ancien 12e, de Gentilly et d’Ivry, le 13e arrondissement resta longtemps un territoire rural et agricole, doté de monastères depuis le Ve siècle le long d’une ancienne voie romaine vers Melun. A la fin du Moyen Age, le faubourg Saint-Marcel accueillit la résidence de grands aristocrates puis, bénéficiant de privilèges fiscaux, le village vit affluer de nombreux artisans du textile et du cuir, des brasseries aussi, jusqu’à l’installation au milieu du XVe siècle d’une teinturerie de laine par Jean Gobelin, premier d’une longue dynastie. Pourtant ce ne fut qu’au début du XVIIIe siècle, avec le percement de grandes artères, que l’endroit se lotit, notamment au Petit-Gentilly.

Un passé effacé.
L’implantation de la manufacture des Gobelins au XVIIe siècle avait favorisé l’apparition de maisons ouvrières, période au cours de laquelle furent créés l’hôpital Sainte-Anne puis celui de la Salpetrière tandis que la Butte-aux-Cailles n’était que prés, moulins et carrières. Sous le Second Empire, le territoire s’industrialisa et les travaux de Haussmann balayèrent le passé médiéval du quartier Saint-Marcel pour permettre le percement de boulevards. L’arrondissement se désenclava avec la construction de plusieurs pont, National, Austerlitz, Bercy, Tolbiac, mais aussi par la mise en service de la gare d’Austerlitz. Si au début du XXe siècle, seul un quart de l’arrondissement était urbanisé, l’après-guerre allait accélérer la construction de grands immeubles, de tours et de centres commerciaux.

L’origine du nom des 4 quartiers administratifs du 13e arrondissement.
Si le nom de certains quartiers historiques ont perduré jusqu’à nos jours, les quatre quartiers administratifs qui composent aujourd’hui chaque arrondissement ne correspondent pas forcément à l’usage populaire et séculaire des Parisiens.

- La Salpetrière : hôpital fondé par Louis XIV sur l’emplacement d’une ancienne fabrique de poudre.

- La Gare : prend son nom d’une gare fluviale créée sous Louis XIV et autour de laquelle s’était formé un village.

- Maison-Blanche : souvenir d’une ancienne auberge.

- Croule-Barbe : nom d’un moulin qui existait depuis le XIIIe siècle et détruit au XIXe siècle.

Le 13e arrondissement aujourd’hui.
Avec près de 26 hectares d’espaces verts, le 13e arrondissement a conservé les vestiges de son passé rural sur une superficie totale de 714 hectares. Abritant 181000 habitants, ce qui le place au 5e rang de la population parisienne, il recèle de nombreux équipements publics avec deux complexes sportifs, le stade Charléty et la halle Georges Carpentier, la bibliothèque nationale de France, la manufacture des Gobelins et la faculté de Tolbiac, sans omettre les 33 hectares du groupe hospitalier de la Pitié-Salpetrière, la gare d’Austerlitz ou les centres commerciaux Italie II et Masséna. Un arrondissement réputé pour son quartier asiatique mais aussi pour le pittoresque de la Butte-aux-Cailles.

Pour en savoir plus sur le découpage de Paris...
A l’origine, Paris se divisait en quartiers, une division naturelle qui suivait le découpage de la zone en quadrants délimités par les points cardinaux. Ainsi trouvait-on initialement 4 quartiers : Ile de la Cité, Saint-Jacques de la Boucherie, la Verrerie, la Grève, qui furent portés à 8 au XIIIe siècle avec l’ajout de Sainte-Opportune, Saint-Germain-l’Auxerrois, Saint-André et place Maubert puis, deux cents ans plus tard, à 16 sous Henri III. Finalement, Paris connaissant une forte expansion, le nombre de quartiers fut porté à 20 le 14 janvier 1702 par le conseil du roi. Il fallut attendre la Révolution pour que cette notion de quartier disparaisse, temporairement, pour se muer en 60 districts bientôt réduits à 48 sections groupées par 4 au sein de 12 arrondissements.

20 arrondissements et 80 quartiers administratifs.
Des arrondissements parisiens qui furent portés à 20 en 1860, suite à l’annexion des faubourgs et villages situés entre l’enceinte de Thiers et celle des Fermiers généraux, leur numérotation s’effectuant en partant du centre de la capitale, en suivant la forme d’un escargot, et non plus de gauche à droite et de haut en bas comme c’était le cas précédemment. Chaque arrondissement fut alors doté de 4 quartiers administratifs qui ne sont plus guère utilisés aujourd’hui que par la Préfecture de police pour l’implantation de ses commissariats, les Parisiens préférant conserver leurs anciens usages.

 

 

Plus d'infos sur les autres arrondissements de Paris :


1er  |  2ème  |  3ème  |  4ème  |  5ème  |  6ème  |  7ème  |  8ème  |  9ème  |  10ème  |  11ème  |  12ème  |  14ème  |  15ème  |  16ème  |  17ème  |  18ème  |  19ème  |  20ème

Nos experts à PARIS

Informations sur l'immobilier à PARIS

PARIS Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir PARIS

  • Prix moyens constatés en région ILE-DE-FRANCE

  • Biens à vendre à PARIS 13ème

    • Les habitants de PARIS 13ème

      • Taux d'impositions à PARIS 13ème

        PARIS : Les dernières exclusivités en vente

        * Frais d'agences inclus hors frais de notaire.

        PARIS : Les dernières exclusivités en location

        * Provision pour charges incluse.

        Les annonces de biens aux alentours de PARIS