Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à PARIS 5ème

Paris 5ème

Depuis plus d’un millénaire, le 5ème arrondissement abrite écoles, universités et instituts, une vocation qu perdure aujourd’hui même si le tourisme en fait l’un des lieux les plus fréquentés de la capitale.

Paris 5ème

Par Pierre Grammat - Publié le 03/04/2013

  • Département : Paris (75)
  • Région : ILE-DE-FRANCE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

671€

Les biens en vente

504 924€

Premiers territoires occupés sur la rive gauche de la Seine dès l’époque gallo-romaine et bien avant que Paris n’existe, l’actuel circonscription du 5e arrondissement abritait au début de notre ère un camp fortifié, un forum, des thermes et des arènes qui pouvaient accueillir plus de 15000 spectateurs. Après la destruction de Lutèce au IIIe siècle, l’endroit reprit vit deux siècles plus tard avant de connaître les dévastations normandes au IXe siècle. Et devint au début du deuxième millénaire le quartier des collèges et des édifices religieux.

Un lieu d’études et de débauches.
Des ordres monastiques qui s’implantèrent notamment près de la rue Saint-Jacques, ancienne voie romaine, tandis que l’Université de Paris prenait forme dès le milieu du XIIe siècle, des lieux où l’on pratiquait la langue latine justifiant dès lors le surnom de ce quartier. Période au cours de laquelle se lotirent la montagne Sainte-Geneviève et la place Maubert, des secteurs fréquentés pour l’essentiel par des étudiants et… des noceurs. Un arrondissement qui connut de profonds changements au XIXe siècle quand le Haussmann y perça de grandes artères, dont les boulevards Saint-Germain et Saint-Michel.

L’origine du nom des 4 quartiers administratifs du 5e arrondissement.
Si le nom de certains quartiers historiques ont perduré jusqu’à nos jours, les quatre quartiers administratifs qui composent aujourd’hui chaque arrondissement ne correspondent pas forcément à l’usage populaire et séculaire des Parisiens.

- Saint-Victor : l’abbaye Saint-Victor, fondée au début du XIIe siècle, devint l’une des abbayes les plus puissantes du pays et fut détruite à la Révolution.

- Jardin-des-Plantes : le jardin royal des herbes médicinales, devenu muséum  national  d’histoire naturelle, fut construit au début du XVIIe siècle

- Val-de-Grâce : hôpital militaire installé depuis la Révolution dans l’ancienne abbaye du Val-de-Grâce fondée au début du XVIIe siècle par Anne d’Autriche, épouse de Louis XIII.

- Sorbonne : collège créé au XIIIe siècle par Robert de Sorbon, un prestigieux théologien par ailleurs chapelain de Saint-Louis.

Le 5e arrondissement aujourd’hui.
Le 5e arrondissement présente 254 hectares et abrite 63 000 habitants environ, ce qui le place au 12e rang de la population parisienne. Réputé pour ses nombreuses institutions et universités avec, notamment, la Sorbonne, le lycée Henri IV ou encore l’Ecole normale supérieure au cœur du quartier latin, il reste très prisé par les Parisiens et se montre également très fréquenté par les touristes que ce soit pour le Muséum national d'histoire naturelle, l'Institut du monde arabe ou bien le Panthéon qui devait initialement remplacer au XVIIIe siècle l’église Sainte-Geneviève qui tombait en ruine.

Pour en savoir plus sur le découpage de Paris...
A l’origine, Paris se divisait en quartiers, une division naturelle qui suivait le découpage de la zone en quadrants délimités par les points cardinaux. Ainsi trouvait-on initialement 4 quartiers : Ile de la Cité, Saint-Jacques de la Boucherie, la Verrerie, la Grève, qui furent portés à 8 au XIIIe siècle avec l’ajout de Sainte-Opportune, Saint-Germain-l’Auxerrois, Saint-André et place Maubert puis, deux cents ans plus tard, à 16 sous Henri III. Finalement, Paris connaissant une forte expansion, le nombre de quartiers fut porté à 20 le 14 janvier 1702 par le conseil du roi. Il fallut attendre la Révolution pour que cette notion de quartier disparaisse, temporairement, pour se muer en 60 districts bientôt réduits à 48 sections groupées par 4 au sein de 12 arrondissements.

20 arrondissements et 80 quartiers administratifs.
Des arrondissements parisiens qui furent portés à 20 en 1860, suite à l’annexion des faubourgs et villages situés entre l’enceinte de Thiers et celle des Fermiers généraux, leur numérotation s’effectuant en partant du centre de la capitale, en suivant la forme d’un escargot, et non plus de gauche à droite et de haut en bas comme c’était le cas précédemment. Chaque arrondissement fut alors doté de 4 quartiers administratifs qui ne sont plus guère utilisés aujourd’hui que par la Préfecture de police pour l’implantation de ses commissariats, les Parisiens préférant conserver leurs anciens usages.

 

 

Plus d'infos sur les autres arrondissements de Paris :


1er  |  2ème  |  3ème  |  4ème  |  6ème  |  7ème  |  8ème  |  9ème  |  10ème  |  11ème  |  12ème  |  13ème  |  14ème  |  15ème  |  16ème  |  17ème  |  18ème  |  19ème  |  20ème

Nos experts à PARIS

Informations sur l'immobilier à PARIS

PARIS Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir PARIS

  • Prix moyens constatés en région ILE-DE-FRANCE

  • Biens à vendre à PARIS 5ème

    • Les habitants de PARIS 5ème

      • Taux d'impositions à PARIS 5ème

        PARIS : Les dernières exclusivités en vente

        * Frais d'agences inclus hors frais de notaire.

        PARIS : Les dernières exclusivités en location

        * Provision pour charges incluse.

        Les annonces de biens aux alentours de PARIS