Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Exonération de taxe d’habitation : la règle du jeu !

Par Valéry de la Bouralière - Publié le 09/11/2017 - Mis à jour le 15/03/2018

Exonération de taxe d’habitation : la règle du jeu !

En 2018, la taxe devrait baisser de 30% pour 80% des ménages, soit environ 17 millions de foyers

Promesse phare de la campagne électorale du candidat Macron, l’exonération de la taxe d’habitation devrait finalement s’étaler sur 3 ans.

 

Les ménages les plus modestes peuvent déjà bénéficier d’exonération partielle ou totale de taxe d’habitation à condition de remplir un certain nombre de critères. Avec la réforme, Macron 8 foyers sur 10 devraient être totalement dispensées de son paiement à horizon 2020. Cette exonération ne profitera pas à tout le monde même si

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, souhaite que la taxe disparaisse totalement à terme.

 

Pour en profiter, les contribuables locaux ne devront pas afficher plus de 30.000 euros de revenus annuels pour un célibataire, soit 27.000 euros de revenu fiscal de référence (RFR). Pour mémoire, ce dernier est obtenu après un abattement de 10% sur les salaires réels. Ce plafond est porté à 48 000 euros de revenus annuels pour les couples (43.000 euros de RFR) et à 54 000 euros pour un couple avec 1 enfant (49.000 euros de RFR). Il faut ensuite ajouter 6.000 euros au revenu fiscal de référence pour chaque enfant supplémentaire.

 

Concrètement,un contribuable célibataire devrait être exonéré jusqu'à environ 2.500 euros de revenu mensuel imposable, un couple jusqu'à 3.980 euros par mois et un couple avec deux enfants jusqu'à 5.090 euros mensuels.

 

Les contribuables éligibles ne verront pas leur taxe d’habitation disparaître totalement en 2018. Ils profiteront d’un dégrèvement (décharge d'impôt accordée à un contribuable) d'un tiers par an jusqu’en 2020, année de la disparation complète de cet impôt.

 

Selon Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, les contribuables qui continueront à payer leur taxe d’habitation ne devraient pas voir son montant augmenter.

 

La taxe d'habitation est calculée annuellement, à partir de la valeur locative nette de l'habitation et de ses dépendances après abattements. Son montant est calculé en multipliant cette valeur locative nette par des taux d'imposition actualisés chaque année par des collectivités territoriales hostiles à cette réforme.

 

A lire aussiTout connaître de la fiscalité immobilière…Je visite un logement : quelles sont les bonnes questions à poser ?Atouts et inconvénients d’une résidence secondaire



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Demandez une estimation
immobilière gratuite
de votre bien
par CENTURY 21**



Merci de remplir le formulaire ci-dessous :

  • 1 Mon bien
  • 2 Mes coordonnées
  • Veuillez choisir une agence dans la liste.
Je valide ma demande
*Champ obligatoire
**Dans les agences participantes
 CENTURY 21, en sa qualité de responsable du traitement, réalise des traitements de données à caractère personnel pour la réalisation des estimations et le cas échéant, la gestion de la relation avec les prospects. Ces traitements sont rendus nécessaires pour répondre à votre demande d'estimation de votre bien et/ou d'informations et sont fondés sur votre consentement préalable.    

  Les données collectées sont destinées aux services concernés, et le cas échéant à ses sous-traitants et prestataires. Les sous-traitants et prestataires en question sont soumis à une obligation de confidentialité et ne peuvent utiliser vos données qu'en conformité avec nos dispositions contractuelles et la législation applicable.  

Elles sont conservées pour la durée de la réalisation de l'estimation et le cas échéant pour la gestion de la relation avec les prospects, les données seront conservées pour une durée ne pouvant pas excéder 3 ans à compter du dernier contact de votre part.

Conformément à la législation en vigueur, vous avez la possibilité d'exercer vos droits pour accéder, rectifier, effacer vos données, limiter leurs traitements, vous y opposer et demander la portabilité de celles-ci. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès.

Ces droits s'exercent soit par courrier électronique adressé à : dpo@century21france.com ou par courrier postal à l'attention du Délégué à la Protection des Données (DPO) - Century 21 France, 3 rue des Cévennes, 91017 EVRY CEDEX Lisses, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.

Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 3 place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS Cedex 07.  
 Lire la suite...

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location