Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte
CENTURY 21 et le financement de votre projet

CENTURY 21 et le financement de votre projet

pourquoi acheter votre local professionnel avec CENTURY 21 ?

Pourquoi demander conseil à son conseiller CENTURY 21 pour son financement ?

Parce que trouver la solution de financement parfaitement adaptée à sa situation et son projet n'est pas une chose évidente, le Réseau CENTURY 21® s'est rapproché de spécialistes du crédit immobilier dans le but de vous accompagner lors de ce parcours semé d'embuches.

Questions fréquentes sur les crédits immobiliers :

  • Quels sont les éléments pris en compte par les banques pour apprécier mon dossier ?
    Comment savoir si mon dossier est bon ?

    De nombreux éléments sont pris en considération, mais certains sont incontournables pour l'analyse du dossier :
    - Le taux d'endettement : il ne doit idéalement pas dépasser 33% des revenus,
    - La capacité d'épargne prouvée (exemple : présence d'un PEL ou autre produit d'épargne, capacité à épargner après le projet),
    - La comparaison entre ce qui est payé chaque mois avant le prêt (loyer + épargne) et ce qui sera payé une fois le prêt mis en place (mensualités de remboursement). L'idéal étant que cet écart soit faible,
    - Le montant de l'apport personnel : même si le seuil minimum est généralement de 10 %, les banques préféreront un pourcentage de 25 % voire 30 %,
    - La qualité du projet : les banques attacheront une certaine importance à la qualité du logement (construction, localisation géographique…),
    - La stabilité et l'ancienneté professionnelles : pour les salariés, il est préférable d'avoir un CDI, même si des exceptions peuvent être faites (intérim de longue date, CDD dans la fonction publique renouvelé à plusieurs reprises).
     
    [En savoir plus]
  • L'assurance pour un prêt est-elle obligatoire ?
    L'assurance emprunteur n'est pas obligatoire. Par contre, les banques, ne souhaitant pas prendre le risque d'accorder un prêt sans assurance, font de cette couverture un élément incontournable du crédit.

    La banque vous présentera systématiquement son contrat, mais vous avez la possibilité de choisir votre assurance auprès d'un autre établissement, à partir du moment où les garanties figurant au contrat sont au moins équivalentes à celles proposées par votre banque.
     
    [En savoir plus]
  • Je souhaite acheter un nouveau bien mais je suis déjà propriétaire et mon bien n'est pas encore vendu, quelle solution ai-je ?
    Plusieurs possibilités sont envisageables, mais les plus sécurisantes sont les solutions « Achat Revente ». Ces montages vous permettent de maîtriser vos charges pendant cette période transitoire.

    Les crédits en cours sur le bien mis en vente seront repris par le nouveau prêt et complétés des sommes nécessaires à votre nouvel achat, ce qui vous permettra d'avoir une seule et unique mensualité.

    Vous disposez alors d'une durée de 2 ans pour vendre sereinement votre bien et procéder au remboursement des sommes avancées.
     
    [En savoir plus]
  • Puis-je renégocier mon crédit ?
    Vous avez constaté que les taux d'emprunt ont baissé depuis la mise en place de votre prêt, et vous souhaitez profiter de cette opportunité pour renégocier votre prêt. Cela est possible.

    La première des démarches est d'aller voir votre banquier et de lui demander une simulation. Celui-ci vous indiquera s'il est en capacité de le faire et à quelles conditions.

    Il faut également aller démarcher les établissements concurrents afin de voir si vous n'avez pas intérêt à changer de banque dans le cadre de cette renégociation. Il faudra faire attention à bien comparer le coût total de cette opération, incluant les pénalités de remboursement du premier prêt s'il y en a.
     
    [En savoir plus]
  • Quel est le montant minimum d'apport personnel que demandent les banques ?
    Dans le cadre de l'acquisition d'une première résidence principale, les banques demanderont généralement 10 % d'apport personnel en plus des frais divers (frais de notaire, garanties, de dossier). Les frais d'agences sont considérés comme faisant partie intégrante du prix de vente.

    Dans le cas d'investissement locatif ou de travaux, la banque pourra accepter de financer l'intégralité de l'opération, ce que l'on appelle un financement à 110%.
     
    [En savoir plus]
  • Y a-t-il des conditions rédhibitoires pour l'acceptation d'un dossier ?
    Préalablement à l'octroi de tout prêt, les banques sont légalement obligées de consulter l'ensemble des fichiers risques (Banque de France, FICP) et ne pourront pas accorder de prêt si le client potentiel est recensé dans ces fichiers. Il faudra donc au préalable procéder à la levée du fichage si cela est possible.

    Certains éléments comme des avis à tiers détenteurs, saisies sur salaires ou lourds dysfonctionnement sur les comptes bancaires, viendront également fortement compromettre l'octroi du prêt.
     
    [En savoir plus]