1. Immobilier
  2. conseil entreprise et commerce
  3. Acheter une entreprise, un commerce

Le coworking : une bouffée d’oxygène pour les hôtels !

Publié le 27/12/2017 - Mis à jour le 27/12/2017
Ce fut dans les années 1980/1990 que le concept de l’open-space se répandit aux États-Unis puis en Europe, établissant dès lors une nouvelle idée du travail en commun. Le principe allait faire son chemin et conduire à de nombreuses déclinaisons dont le coworking, un vocable franglais comme il se doit, constitue l’un des derniers avatars en date.

À l’heure des emplois nomades.

Le coworking ou travail partagé n’est pas une notion vraiment récente puisqu’il s’inspire largement des pépinières d’entreprises et autres structures d’accueil destinées aux jeunes entrepreneurs en quête de locaux à moindre coût tout en partageant services et matériels : informatique, véhicule, service de conciergerie, etc. À l’heure de l’auto-entreprenariat et des start-up, les hôtels ont vite compris l’intérêt de proposer ce même type de services à leurs clients d’affaires et, concomitamment, en attirer de nouveau. D’autant que le télétravail et les emplois nomades se multiplient dans toutes les métropoles françaises.

 .

Un maximum de souplesse d’utilisation.

Ces hôtels, à l’affût de toutes les tendances qui pourraient rentabiliser les espaces inoccupés de leur établissement en journée, au-delà du tourisme et de la clientèle d’affaires habituelle, ont ainsi imaginé des zones spécifiques dotées de tous les services nécessaires : informatique et connectique, mise à disposition de la presse locale et nationale, restauration légère, salles de détente ou de sport, la liste est infinie. Des lieux professionnels qui restent accessibles à tout moment, loués à l’heure ou à la demi-journée pour un maximum de souplesse et offrent des prestations qui, au final, intéressent également les entrepreneurs locaux plus ou moins à l’étroit dans leurs bureaux à certaines périodes.

 

Une prestation appelée à se développer.

Ce principe de coworking appliqué aux hôtels connaît ces dernières années un véritable engouement même s’il reste modeste, essentiellement par manque de connaissance du public professionnel visé. Nul doute qu’il soit appelé à se développer de façon exponentielle puisqu’il apporte une bouffée d’air frais à de nombreux établissements hôteliers qui souffrent de désaffection en dehors des saisons touristiques et des contraintes imposées par les sites de réservation.

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous