Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

Cession, achat, vente fonds de commerce, PME, locaux et bureaux

Mon compte

Reprendre un hôtel : tous les conseils (1)

Par Pierre Grammat - Publié le 17/08/2015

Reprendre un hôtel : tous les conseils (1)

Idée séduisante s’il en est, accueillir voyageurs et touristes implique de nombreuses dispositions, personnelles certes mais aussi réglementaires.

L’évidence veut que vous disposiez des compétences et connaissances nécessaires à la reprise d’un établissement hôtelier même si aucun diplôme n’est requis pour ce faire. Faute de quoi, vous tentez le diable car votre professionnalisme sera sans nul doute le gage de votre réussite. Évidemment, rien ne vous interdit de suivre stages et formations, et les Chambres de commerce seront assurément d’une aide précieuse, mais il reste indispensable de connaître toutes les contraintes de cette activité en sus de celles inhérentes à tout chef d’entreprise avec ses aspects comptables, financiers et juridiques. A cet égard, vous pouvez notamment vous référer à notre article Guide du repreneur d’un commerce.


Faites-vous assister.

Même si ce projet vous tient à cœur, n’oubliez pas que rien ne presse. Prenez toujours le temps d’évaluer parfaitement une affaire même si elle correspond à un vrai coup de cœur. Pour ce faire, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels (notaire, avocat, expert-comptable, spécialiste de la cession-acquisition…) qui sauront vous accompagner tout au long de votre entreprise. Certes, cela a un coût mais qui n’est en rien comparable à celui qu’occasionnerait une erreur de jugement. De la même façon, réfléchissez bien au meilleur montage juridique autant pour le fonds de commerce que pour vos situations personnelle et patrimoniale. Chaque régime social ou fiscal présente avantages et inconvénients, il n’y en a donc pas d’idéal en la matière mais forcément un qui vous convient.


Les bonnes questions.

S’il existe mille et une raisons qui poussent un hôtelier à vendre son établissement (départ à la retraite, difficultés personnelles…), il en est une qui appelle toute votre vigilance : un vice rédhibitoire, plus ou moins caché, qui interdit au propriétaire actuel de poursuivre son activité (nécessité de remettre le bâtiment aux normes, problèmes administratifs graves, chiffre d’affaires en perte de vitesse, etc.). Prenez soin également de jauger la qualité de l’emplacement de cet hôtel en vous posant les bonnes questions : l’établissement est-il situé sur un lieu de passage ? Proche d’un axe routier important ? A proximité d’une zone d’activités ? Trouve-t-on, non loin de là, un centre d’intérêt régional ou national (parc d’attractions, patrimoine historique, zone touristique) ?
Un point crucial : la clientèle.

Sachez faire la part des choses entre les différents types de clientèle : de passage, pour affaire, de tourisme ; familiale ou professionnelle ; courte ou longue durées… Estimez cette clientèle par périodes calendaires car à moins d’être situé au cœur d’une grande agglomération, votre établissement sera certainement sujet à des cycles de fréquentation à forte variation. Par ailleurs, assurez-vous que l’établissement correspond bien à son « classement tourisme » qui attribue des étoiles en fonction de la qualité des équipements et du service ainsi que des bonnes pratiques vis-à-vis de l’environnement et du handicap.

 
Une enquête de voisinage s’impose.

Si un hôtel accueillant demeure une évidence (à ce propos, fiez-vous à votre impression lors de votre première visite de l’établissement, c’est généralement la bonne et, en tout cas, celle qu’auront vos clients à leur arrivée), un certain nombre de paramètres s’avère primordial : facilité de stationnement, signalétique urbaine, accès routier ou ferroviaire… Enfin, vérifiez la présence éventuelle, tout au long de l’année, de nuisances (sonores, olfactives, de pollution…). A ce titre, rien de tel qu’une simple enquête de voisinage auprès des commerçants et des professionnels locaux.

 

 

Suite - "Reprendre un hôtel : tous les conseils (2)"

et "Reprendre un commerce : les activités réglementées"

 

 



Plus de 10.000 biens Entreprise et Commerce disponibles sur notre site
Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Faites estimer gratuitement** votre affaire.

Demandez votre estimation aux agences du Réseau CENTURY 21 en remplissant le formulaire ci-dessous :

  • 1 Mon bien
  • 2 Mes coordonnées
3 Choisissez l'agence CENTURY 21 qui vous contactera
  • Veuillez choisir une agence dans la liste.
Je valide ma demande
*Champ obligatoire
**Dans les agences participantes
Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, les renseignements fournis sont strictement confidentiels et ne peuvent être communiqués à des tiers sans votre autorisation. l'article 27 vous donne la possibilité d'y avoir accès et de les faire rectifier si nécessaire. Si vous ne souhaitez pas que nous conservions ceux-ci, nous vous serions reconnaissants de nous en informer par écrit ou par mail.

Les dernières exclusivités Entreprise et Commerce

* Frais d'agences inclus hors frais de notaire.