Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à COUR CHEVERNY

Cour-Cheverny

Dans une région occupée par des Carnutes, la conquête romaine permit l’implantation de nombreux villages ou hameaux, certains dotés de châteaux défensifs sur une hauteur.

Cour-Cheverny

Par Pierre Grammat - Publié le 04/12/2012 - Mis à jour le 24/11/2016

  • Département : Loir-et-Cher (41)
  • Région : CENTRE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

703€

Les biens en vente

139 592€

Le site de Cour, à quelques encablures de Cheverny, dont le nom semble indiquer la présence d’un domaine agricole, appartint à différents seigneurs tout au long du Moyen Age, plus ou moins dépendants des comtes de Blois, certains ecclésiastiques, d’autres issus de grandes familles régionales comme celle de Hurault.

 

Un domaine royal.
Ainsi, Jacques Hurault, seigneur de La Grande, Cheverny, Vibraye et Huriel dont le descendant fit construire un château sur les terres de Cheverny érigées en vicomté au XVIe siècle. Tirant bénéfice de la proximité de Blois, ville royale, le hameau de Cour s’étendit autour de son église Saint-Aignan, bâtie au XIIe siècle, le long de la route principale, comptant quelques écarts disséminés ici et là. Mais souffrit durement des guerres de Religion, entraînant dès lors son déclin économique et démographique.

 

Un lotissement lent.
Au XVIIe siècle, devenu comte de Cheverny, l’héritier du domaine de Cour fit détruire l’essentiel du château pour en construire un nouveau. Puis, au siècle suivant, la seigneurie changea de main pour finalement revenir à la marquise Hurault de Vibraye au premier quart du XIXe siècle. Epoque à laquelle Cour-Cheverny s’urbanisa avec, notamment, la construction d’une école puis, un peu plus tard, celle  d’une gare autour de laquelle quelques nouveaux lotissements s’implantèrent.

 

Un vin AOC renommé.
Fière de son vin qui était, paraît-il, apprécié par François Ier, Cour subsista tout au long des siècles d’une agriculture vivrière, de l’élevage et de la vigne, une production agricole qu’elle a conservée jusqu’à nos jours avec un territoire doté de deux AOC, Cheverny et Cour-Cheverny. Mais la commune tire également profit de son réseau de 80 entreprises et de son artisanat, sans compter le soutien de la communauté d’agglomération Blois-Agglopolys qui regroupe 48 communes.

 

Un environnement préservé.
Au cœur de la Sologne et du Val de Loire, à 14 km de Blois, réputée pour son environnement classé Natura 2000, Cour-Cheverny se veut également une ville de tourisme grâce aux châteaux et manoirs édifiés sur son territoire et à l’église Saint-Aignan du XIIe siècle. Et abrite un parc immobilier composé à 9% de résidences secondaires et à 91% de maisons individuelles où se côtoient demeures bourgeoises en pierres de taille, maisons à pan de bois ou de briques, habitat traditionnel et anciennes gentilhommières.

Nos experts à COUR CHEVERNY

Informations sur l'immobilier à COUR CHEVERNY

Immobilier à Cour cheverny : Pour aller plus loin

Liens complémentaires

Achat Maison Achat Maison ou Appartement Chercher Appartement à Louer Estimer Bien Immobilier Immobilier Blog

COUR CHEVERNY Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir COUR CHEVERNY

  • Prix moyens constatés en région CENTRE

  • Biens à vendre à COUR CHEVERNY

    • Les habitants de COUR CHEVERNY

      • Taux d'impositions à COUR CHEVERNY

        Les annonces de biens aux alentours de COUR CHEVERNY