Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à LE BARCARES

Le Barcarès

Ainsi que son appellation le suggère, Le Barcarès (le refuge des barques, en catalan) fut de tout temps un lieu d’habitation de pêcheurs, un hameau dépendant de Saint-Laurent de la Salanque.

Le Barcarès

Par Pierre Grammat - Publié le 07/08/2017 - Mis à jour le 08/08/2017

  • Département : Pyrenees-Orientales (66)
  • Région : LANGUEDOC-ROUSSILLON
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

664€

Les biens en vente

157 432€

Ce territoire pauvre fait de marais, entra dans l’histoire à la fin du premier millénaire, bien après les luttes entre Francs et Sarrasins qui souhaitaient s’accaparer le domaine. Un fief qui appartint successivement au comté de Barcelone, aux couronnes d’Aragon et de Majorque avant d’être finalement rattaché au royaume de France, à l’instar du Roussillon, suite au traité des Pyrénées au milieu du XVIIe siècle, période où l’on assécha enfin les marécages. Ses rares habitants survivaient de la pêche, de l’exploitation de marais salants et du commerce du sel, et le lieu ne connut de véritable essor, bien que mesuré, qu’au début du XIXe siècle.

 

Un lotissement précaire.

Quelques maisons en dur firent peu à peu leur apparition autour de l’humble église, rejointes au fil des décennies par des entreprises artisanales, dont les activités étaient le plus souvent liées à la mer : chantiers navals, salaison de poissons, corderie, etc. Le commerce s’y exerçait également au moyen du cabotage pratiqué tout au long de cette côte méditerranéenne enfin pacifiée. Mais la croissance de Port-Vendres, puis le détournement de l’Agly, signèrent le déclin du petit village qui ne survécut plus que de la pêche en mer ou, lors de la mauvaise saison, sur l’étang.

 

Une région qui s’enrichit du tourisme.

Grâce à l’arrivée du chemin de fer, au début du XXe siècle, de nombreux Perpignanais découvrirent les charmes de ce littoral alors que les bains de mer connaissaient, depuis quelques décennies déjà, une première vogue. En 1929, en se détachant de Saint-Laurent de la Salanque, Le Barcarès devint une commune à part entière. L’année suivante, le lotissement immobilier de la cité vit enfin le jour et entraîna de fait l’expansion économique et touristique du lieu qui fut cependant frappé de plein fouet par la Seconde Guerre mondiale et l’occupation allemande après avoir accueilli les réfugiés de la guerre civile espagnole. Les Trente Glorieuses allaient remédier à ce déclin temporaire à la faveur du tourisme de masse qui enrichit l’ensemble de la région.

 

4e port de plaisance du Languedoc-Roussillon.

Avec une capacité d’accueil de plus de 80 000 lits, Le Barcarès multiplie les atouts touristiques grâce à ses innombrables activités nautiques et de loisirs en général, pas moins de 250 manifestations culturelles ou festives, son port de plaisance et son millier de postes sans oublier le zoo marin. Par ailleurs, les Barcarésiens, bien que peu nombreux en basse saison, profitent de nombreuses infrastructures toute l’année avec, notamment ,des écoles maternelle et primaire, une bibliothèque et une maison des arts, un casino, un stade de glisse où on peut pratiquer le kite surf et quelque 8 km de pistes cyclables. Et se réjouissent du futur projet d’aménagement et d’agrandissement du port.

 

Six kilomètres de littoral.

Station balnéaire et portuaire, Le Barcarès bénéficie d’une situation climatique et géographique enviable, en bord de mer bien sûr mais également près de l’étang de Salse et de ses 7000 hectares d’espaces naturels, labellisée trois fleurs et pavillon bleu des plages propres. Divisée en huit quartiers à l’identité singulière regroupés en trois agglomérations, le vieux village, le mas de la Grêle et le Lido, la cité pyrénéenne s’étend sur un vaste territoire, entre pinède et dunes, et présente un parc immobilier singulier avec 33% de maisons individuelles et 85% de résidences secondaires.

Nos experts à LE BARCARES

Informations sur l'immobilier à LE BARCARES

LE BARCARES Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir LE BARCARES

  • Prix moyens constatés en région LANGUEDOC-ROUSSILLON

  • Biens à vendre à LE BARCARES

    • Les habitants de LE BARCARES

      • Taux d'impositions à LE BARCARES

        LE BARCARES : Les dernières exclusivités en vente

        Les annonces de biens aux alentours de LE BARCARES