Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à THUIR

Thuir

Avant notre ère, seules quelques peuplades ibères occupaient ce territoire des Pyrénées orientales, enfin désenclavé par les voies romaines qui permirent l’implantation de domaines agricoles.

Thuir

Par Pierre Grammat - Publié le 05/03/2013 - Mis à jour le 24/11/2016

  • Département : Pyrenees-Orientales (66)
  • Région : LANGUEDOC-ROUSSILLON
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

664€

Les biens en vente

157 432€

Mais la chute de l’Empire et les invasions sarrasines désertifièrent cette région et il fallut attendre la fin du premier millénaire pour que des villages resurgissent, bientôt rejoints par des communautés religieuses dont les moines assainirent et asséchèrent les nombreux marécages alentour. Sur le site de Thuir qui dépendait du comté de Besalu, des religieux venus d’Arles implantèrent au IXe siècle un monastère dédié à Saint-Cyprien, autour quel s’agrégea un village, doté au siècle suivant d’une église vouée à Saint-Pierre.

Une charte de coutume.
Protégé par des fortifications au sein du royaume d’Aragon, Thuir était au XIIe siècle le siège d’un bailliage royal et bénéficiait de nombreux privilèges grâce à une charte de coutume qui favorisa son développement économique. Au cœur d’un domaine divisé en de multiples fiefs, le bourg s’étendit et dut construire une deuxième enceinte avec des tours défensives, tandis que des Templiers s’installaient dans le Mas Deu. Au XIVe siècle, le roi d’Aragon, suzerain du Roussillon, décida le creusement d’un canal baptisé le ruisseau de Thuir, qui facilita l’irrigation des terres.

Une ville d’Histoire.
Un canal qui ne résista pas à une inondation au XVe siècle et fut doublé par un deuxième, le ruisseau de Perpignan, qui assura le développement agricole de Thuir qui tirait profit par ailleurs de son artisanat, notamment dans la poterie. Quand le comté du Roussillon passa sous l’égide de la couronne de France sous Louis XI, le roi confirma les privilèges et franchises que le roi d’Aragon avait accordés à Thuir. Qui entra dans l’Histoire quand en 1642, lors du siège de Perpignan, Condé y installa son quartier général.

Une administration autonome.
Au milieu du XVIIe siècle, les suites du traité des Pyrénées provoquèrent de nombreux troubles paysans, notamment quand Louis XIV rétablit la gabelle, des émeutes qui furent durement réprimées à Thuir aussi. Ville autonome, administrée par ses propres consuls, Thuir fut le théâtre d’une bataille sanglante entre Français et Espagnols après la Révolution. Mais sut profiter de l’industrialisation du pays en accueillant de nombreuses manufactures, papeterie, imprimerie et toujours des fabriques de poterie.

Une capitale viticole.
Au XIXe siècle, Simon Viollet ouvrit à Thuir un commerce de vins. Puis il créa un mélange de vin et de quinquina qui devint un formidable succès commercial, assurant le développement économique de la ville grâce à l’implantation des caves Byrrh. Après-guerre, la ville multiplia les lotissements, notamment sur les hauteurs, et tira parti de l’expansion de la capitale régionale, Perpignan, tout au long des Trente Glorieuses. Aujourd’hui, ville agricole et viticole, Thuir abrite également un tissu de PME-PMI.

Porte des Aspres.
Desservie par l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes à 20 km et par l’autoroute, Thuir recèle un réel patrimoine avec, entre autres, les chapelles Saint-Sébastien ou de la Pietat du XVe siècle, les vestiges de ses fortifications médiévales, et une statue de la Vierge à l’Enfant du XIIe siècle exposée dans l’église. Fière de ses deux musées consacrés à la chasse et aux traditions populaires, le commune met à la disposition des Thuirinois des établissements scolaires jusqu’au collège, un centre hospitalier et de multiples installations sportives dont une piscine.

Une commune résidentielle.
A 15 km au sud-ouest de Perpignan par la route mais aussi par la piste cyclable de la voie verte sur l’ancienne voie de chemin de fer, proche du Canigou et de la côte méditerranéenne, Thuir reste une ville résidentielle pour l’essentiel. Et présente un parc immobilier composé à 69% de maisons individuelles où l’on trouve des secteurs pavillonnaires en grand nombre mais aussi de petits immeubles collectifs, sans oublier l’habitat du vieux bourg.

Nos experts à THUIR

Informations sur l'immobilier à THUIR

Liens complémentaires

Acheter Immobilier Estimation d'un Bien Location Appartement Péniche Paris à Vendre

THUIR Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir THUIR

  • Prix moyens constatés en région LANGUEDOC-ROUSSILLON

  • Biens à vendre à THUIR

    • Les habitants de THUIR

      • Taux d'impositions à THUIR

        THUIR : Les dernières exclusivités en vente

        THUIR : Les dernières exclusivités en location

        Les annonces de biens aux alentours de THUIR