Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Immobilier à CODOGNAN

Codognan

Les vestiges préhistoriques découverts récemment indiquent que ces lieux furent habités depuis toujours, bien avant notre ère.

Codognan

Par Pierre Grammat - Publié le 11/12/2017 - Mis à jour le 11/12/2017

  • Département : Gard (30)
  • Région : LANGUEDOC-ROUSSILLON
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

655€

Les biens en vente

162 543€

Sur le tracé de la voie domitienne.

Pourtant, il fallut attendre le tournant du premier millénaire pour que Codonanium apparaisse dans le cartulaire de l’abbaye de Psalmody, non loin de la mythique voie domitienne (via domitia) construite par les Romains au IIe siècle avant J.C. afin de relier Rome à l’Hispanie. Ce qui favorisa l’apparition d’innombrables hameaux tout au long de son tracé régulièrement emprunté par les légions romaines et fréquenté par les commerçants qui tiraient ainsi profit des transactions facilitées entre les cités méridionales.

 

Une ville protestante.

Codognan dépendait d’un fief détenu par les seigneurs de Calvisson et ne se développa guère au cours des siècles, subissant croisades albigeoises, guerres de Religion au cœur d’un territoire largement protestant, sans compter les épidémies dévastatrices récurrentes. Si l’édit de Nantes apporta un peu de calme dans cette région, sa révocation entraîna un exode vers des pays où la Réforme avait droit de cité, en Allemagne et en Suisse et jusqu’aux Pays-Bas. L’essor du bourg, protestant à 90%, s’en ressentit bien que la nouvelle route royale, future route nationale 113, encourageât les échanges commerciaux, vitaux pour ce village de paysans.

 

La découverte de la source Perrier.

A la Révolution, Codognan ne comptait que 400 habitants et ce ne fut qu’à la fin du XIXe siècle avec la construction du chemin de fer que la commune connut une réelle croissance économique et démographique. Sa population ayant doublée, elle se dota d’infrastructures municipales avec, notamment, écoles et mairie. Si le village subit à l’instar des autres agglomérations françaises, les affres des deux conflits mondiaux, son économie pâtit surtout du phylloxéra qui ruina ses vignes. Néanmoins, l’exploitation de la source Perrier dès l’entre-deux-guerres prit la relève et fournit du travail à ce terroir demeuré agricole jusqu’alors.

 

Fière de ses traditions taurines.

Heureuse d’avoir conservé sa mairie et son campanile du XIXe siècle, ses anciennes habitations vigneronnes, et les vestiges de la voie domitienne ou de la route royale, Codognan n’en est pas moins fière de ses traditions et fêtes taurines qui ponctuent son calendrier. Par ailleurs, les Codognanais bénéficient d’écoles maternelle et primaire (le collège est à Vergèze, ville limitrophe), d’une bibliothèque, de deux stades et de courts de tennis et bien sûr d’arènes situées au cœur de l'agglomération et restaurées depuis peu.

 

Une ville résidentielle attrayante.

A quelques encablures de Nîmes et de Montpellier, desservie par la RN113 mais également par le train à la gare Vergèze-Codognan, la commune jouit d’une situation géographique exceptionnelle, à moins de cent kilomètres des pistes de ski et à une demi-heure de la mer. Ville résidentielle, elle connaît cependant une démographie croissante grâce à son attrait pour les travailleurs nîmois, surtout depuis le dernier quart du XXe siècle, et abrite aujourd’hui un parc immobilier composé à 87.8% de maisons individuelles.

Nos experts à CODOGNAN

Informations sur l'immobilier à CODOGNAN

Immobilier à Codognan : Pour aller plus loin

CODOGNAN Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir CODOGNAN

  • Prix moyens constatés en région LANGUEDOC-ROUSSILLON

  • Biens à vendre à CODOGNAN

    • Les habitants de CODOGNAN

      • Taux d'impositions à CODOGNAN

        Les annonces de biens aux alentours de CODOGNAN