Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à ROMANS SUR ISERE

Romans sur Isère

Au carrefour de grandes voies de communication entre Alpes et Massif Central, le territoire de l’actuelle Drôme connut très tôt des peuplements sporadiques.

Romans sur Isère

Par Pierre Grammat - Publié le 27/03/2017 - Mis à jour le 28/03/2017

  • Département : Drome (26)
  • Région : RHONE-ALPES
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

784€

Les biens en vente

236 433€

Une situation géographique idéale que les Romains surent exploiter lors de la conquête des Gaules. Après les invasions barbares, au IXe siècle, ce fut l’implantation d’un couvent par l’archevêque de Vienne, près d’un gué de l’Isère, qui entraîna un premier développement du lieu. Une abbatia romana qui allait donner son nom au village établi près de l’édifice roman. Seigneur du cru, le chapitre de Saint-Barnard pourvut son essor économique dû à la vente de tissus réputés au-delà des frontières, favorisé par une charte d’affranchissement mais aussi par le pont construit sur l’Isère, source de juteux péages.

 

Une ville soumise à la convoitise.

Au XIIe siècle, les luttes entre Dauphiné du Viennois et l’archevêché de Vienne conduisirent à l’incendie de l’abbaye et du bourg. Ce qui incita ses habitants, le village reconstruit, à bâtir une enceinte fortifiée. Au siècle suivant, les Romanais s’allièrent au comte de Valentinois en guerre contre les chanoine de Saint-Bernard. Ce qui leur permit, judicieusement, de recouvrer une parfaite liberté vis-à-vis du chapitre épiscopal. Qui ne dura point, contraints qu’ils furent de réclamer aide et assistance au puissant archevêque de Vienne pour se défendre des convoitises des seigneurs de cette région agitée.

 

Une cité d’histoire.

Ce qui n’empêcha pas les Dauphins du Viennois de s’emparer du fief au milieu du XIVe siècle et à exiger la juridiction de la moitié du territoire qui appartenait au Saint Siège. Pourtant, la population, et surtout les commerçants, y gagnèrent une exemption de tout péage accordée par l’empereur du saint Empire Germanique dont ils dépendaient. Mais le protestantisme auquel adhérèrent les Romanais, conduisit à son blocus par les Catholiques en 1568 tandis que les guerres de Religion ravageaient le pays. Néanmoins, la ville fut honorée de recevoir Henri III en 1575 puis le futur Henri IV en 1590 qui y avait transféré le parlement et les cours judiciaires de Grenoble.

 

La capitale de la chaussure.

Au XIXe siècle, chef-lieu du canton de l’arrondissement de Valence, Romans abritait 10000 âmes, ayant doublé sa population en moins de cent ans. Ce fut la fastueuse époque de la chaussure qui occasionna une nouvelle richesse, renforcée par l’arrivée du chemin de fer. Alors qu’elle avait adopté sa dénomination actuelle à la fin de la Grande Guerre, la commune subit le déclin de l’industrie du cuir qui la contraignit à se tourner vers le luxe au cours des trente Glorieuses, une économie qui se mêle aujourd’hui à l’agroalimentaire.

 

Un patrimoine architectural exceptionnel.

Romans-sur-Isère s’enorgueillit de son patrimoine avec la collégiale Saint-Barnard, la tour Jacquemart vestige du rempart du XIIe siècle surélevée au XVe siècle, le calvaire des Récollets et ses 25 stations du XVIe siècle classés aux Monuments historiques, et bien sûr le musée de la chaussure et ses quelque 16000 pièces de collection de l’Antiquité à aujourd’hui abrité dans le couvent de l'Ordre de la Visitation Sainte-Marie du XVIIe siècle. Et les Romanais profitent de toutes les infrastructures d’une grande ville avec des établissements scolaires jusqu’au lycée, un conservatoire, une école d’art et deux théâtres, sans compter les équipements sportifs avec stades, base nautique ou aérodrome.

 

La Drôme des collines..

Situé sur le trajet de la Véloroute qui permet de découvrir les sites naturels de ce territoire aux portes du Sud sur près de 42 km, labellisée deux fleurs, desservie par le TGV à Valence (située à une dizaine de km) et par l’autoroute, au pied du Vercors et au bord de la rivière, Romans-sur-Isère recèle un parc immobilier composé à 40% de maisons individuelles. Un foncier singulièrement hétérogène entre l’étonnant centre historique avec ses ruelles où se côtoient des hôtels particuliers dotés de cours intérieures et les anciennes maisons de tanneurs du quartier de la Presle, et de grands ensembles en périphérie.

 

 

Pour tout renseignement sur l'Immobilier à Romans sur Isère et ses environs, contacter :

Agence CENTURY 21 Orcalla Immobilier
21 place du 75éme
26100 ROMANS SUR ISERE

Notre site web : www.century21-orcalla-romans-sur-isere.com

 

Nos experts à ROMANS SUR ISERE

Informations sur l'immobilier à ROMANS SUR ISERE

Immobilier à Romans sur isere : Pour aller plus loin

ROMANS SUR ISERE Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir ROMANS SUR ISERE

  • Prix moyens constatés en région RHONE-ALPES

  • Biens à vendre à ROMANS SUR ISERE

    • Les habitants de ROMANS SUR ISERE

      • Taux d'impositions à ROMANS SUR ISERE

        ROMANS SUR ISERE : Les dernières exclusivités en vente

        ROMANS SUR ISERE : Les dernières exclusivités en location

        Les annonces de biens aux alentours de ROMANS SUR ISERE