Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à ALBENS

Albens

Si le site d’Albens fut habité depuis toujours, ce fut avec la conquête romaine que se forma un village important, lieu de passage obligé vers Aix-les-Bains, Chambéry ou Annecy.

Albens

Par Pierre Grammat - Publié le 04/12/2012 - Mis à jour le 24/11/2016

  • Département : Savoie (73)
  • Région : RHONE-ALPES
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

751€

Les biens en vente

232 488€

Un bourg aux maisons de pierre calcaire qui justifieraient son nom actuel, alba signifiant blanc en latin. Qui connut les vicissitudes de cette région alpine notamment après la chute de l’Empire et les heures noires des invasions, pour réapparaître au tournant du millénaire. Au XIVe siècle, le comté de Genève favorisa l’aménagement des étangs de Beaumont et de Crosagny, des plans d’eau qui servirent des siècles durant à la pisciculture et de réserve d’eau pour le moulin.

 

Rattachée à la France au XIXe siècle.
Rattachée au duché de Savoie qui fut brièvement conquis par François Ier, la région albanaise subit les contrecoups économiques et démographiques du déplacement de la capitale ducale de Chambéry vers Turin. Un duché rattaché à la France révolutionnaire quelques années avant d’être définitivement annexé en 1860 par Napoléon III  Ce qui valut à Albens la construction de son église, sept ans plus tard, sous l’impulsion de l’empereur. En 1972, Albens phagocyta la commune d’Ansigny qui ne comptait plus que quelques dizaines d’habitants.

 

Des marais enfin asséchés.
Sur un territoire aux nombreux marais dus aux crues récurrentes, l’aménagement fut difficile. Un domaine agricole, de cultures céréalières principalement, puis d’élevage bovin dès la fin du XIXe siècle, induisant une importante production laitière et des manufactures de transformation du lait. Des marécages qui disparurent dans l’entre-deux-guerres, découvrant de nouvelles terres cultivables sur près de 800 hectares. Aujourd’hui, Albens reste tournée vers l’agriculture mais profite aussi d’un réseau de PME d’une centaine d’entreprises implantées dans plusieurs zones d’activités.

 

Une ville typiquement savoyarde.
Aux portes du parc naturel régional des Bauges, Albens recèle un remarquable patrimoine avec des vestiges mégalithiques ou romains, plusieurs chapelles typiquement savoyardes dont celle de Notre-Dame de Tout Pouvoir d’Ansigny, mais aussi le moulin de Crosagny ou l’étang de Braille. Et offre aux Albanais des établissements scolaires jusqu’au collège, et de nombreux équipements culturels ou sportifs.

 

Un environnement naturel préservé.
A une vingtaine de kilomètres de Chambéry ou d’Annecy, à une dizaine d’Aix-les-Bains, desservie par le train mais à l’écart des grands réseaux routiers, Albens abrite un parc immobilier composé à 3,5% de résidences secondaires et à 76% de maisons individuelles au cœur d’un environnement naturel préservé entre lacs d’Annecy et du Bourget.

 

 

Nos experts à ALBENS

Informations sur l'immobilier à ALBENS

Liens complémentaires

Louer un appartement Cherche à Acheter Estimer Un Bien Immobilier France Vente Appartement

ALBENS Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir ALBENS

  • Prix moyens constatés en région RHONE-ALPES

  • Biens à vendre à ALBENS

    • Les habitants de ALBENS

      • Taux d'impositions à ALBENS

        Les annonces de biens aux alentours de ALBENS