Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à LOGELBACH

Logelbach

Si le village apparut sous le nom de Wingisheim dans une charte de l’abbaye de Murbach au VIIIe siècle, il préexistait indubitablement depuis l’époque gallo-romaine, déjà entouré de vignes et de domaines agricoles.

Logelbach

Par Pierre Grammat - Publié le 04/01/2013 - Mis à jour le 24/11/2016

  • Département : Haut-Rhin (68)
  • Région : ALSACE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

586€

Les biens en vente

191 277€

Au Moyen Age, doté d’une église et d’un château connu sous le nom de Thürenburg ou Thorenburg, le bourg ceint de murailles, le domaine appartint tour à tour à plusieurs grandes familles alsaciennes. Et abrita à la fin du XIIIe siècle le château de Hohlandsbourg qui sera incendié par Othon d’Ochenstein à la tête de Colmariens.



Une ville de moulins.
Fief partagé dès le XVe siècle par les Hohlandsberg et le bailliage impérial de Kaysersberg, Wintzenheim dépendait du Saint-Empire romain germanique qui y fit creuser le canal de Muhlbach pour dériver l’eau de la Fecht et ainsi alimenter les moulins, le long duquel s’établit un hameau du nom de Logelbach. Mais la ville fut incendiée par les compagnies de routiers, cette soldatesque en mal d’engagement suite au Traité d’Arras. Au siècle suivant, alors que la paroisse accueillait une importante communauté juive, le château passa de main en main puis fut détruit lors de la guerre de Trente Ans.



Un grand centre textile.
Quand l’Alsace fut rattachée au royaume de France, Wintzenheim devint une ville de garnison, abritant au XVIIe siècle une poudrerie royale dans le hameau de Logelbach. Au siècle suivant, la seigneurie de Haut-Landsperg revint à la ville de Colmar mais après la Révolution, Wintzenheim devint chef-lieu de canton, sa paroisse quittant l’évêché de Bâle en faveur du diocèse de Strasbourg. L’arrivée du chemin de fer profita aux nombreuses manufactures de textile witzenheimoises même si la ville dut subir les vicissitudes de l’Alsace au cours des trois guerres contre l’Allemagne.



Une économie diversifiée.
Au fil des siècles, Wintzenheim avait abrité des moulins le long du canal puis des tanneries et des fabriques de textiles. Avec une spécialité d’indiennes et de perses fines au début du XIXe siècle, la cité alsacienne se montrait particulièrement industrieuse et comptait plus de 2000 habitants. Une croissance mise à mal par la disparition du textile français et la désindustrialisation de la fin du XXe siècle qui forcèrent la ville à diversifier son économie, profitant notamment de l’expansion de Colmar.



Aux portes de Colmar.
Wintzenheim a su préserver un important patrimoine architectural avec l’église Notre-Dame de l’Assomption à Logelbach du début du XXe siècle, la synagogue du milieu du XVIIIe siècle, le château de Thurnburg du XVIe siècle, ou encore les vestiges du château du Hohlandsbourg du XIIIe siècle. Et abrite un parc immobilier composé à 57% de maisons individuelles où se côtoient les maisons à pans de bois du centre historique, les lotissements en périphérie, mais aussi des maisons de vignerons des XVIIe et XVIIIe siècles.

Nos experts à LOGELBACH

Informations sur l'immobilier à LOGELBACH

Liens complémentaires

Achat Vente Immobilier Cherche Maison à Acheter Chercher Appartement Estimation Immobilier Immobilier Blog

LOGELBACH Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir LOGELBACH

  • Prix moyens constatés en région ALSACE

  • Biens à vendre à LOGELBACH

    • Les habitants de LOGELBACH

      • Taux d'impositions à LOGELBACH

        Les annonces de biens aux alentours de LOGELBACH

        Maisons à vendre

        Maisons à louer

        Appartements à vendre