Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à BOULOC

Bouloc

A l’origine, connu sous le nom de Loc, une appellation issue du latin locus, le lieu, le village se situait à un peu plus d’un kilomètre de son emplacement actuel.

Bouloc

Par Pierre Grammat - Publié le 09/07/2013 - Mis à jour le 24/11/2016

  • Département : Haute-Garonne (31)
  • Région : MIDI-PYRENEES
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

571€

Les biens en vente

133 901€

En effet, au fil du temps, le village se déplaça pour profiter d’une meilleure situation géographique, ce qui explique dès lors sa nouvelle dénomination, Bonus Locus, le bon endroit. Ce qui ne l’empêcha pas de connaître les vicissitudes de sa grande voisine, Toulouse, son peuplement par les Volques puis sa conquête par les armées romaines et par les Wisigoths avant de devenir un puissant domaine protégé par les comtes de Toulouse. Une région qui connut la déferlante cathare au début du deuxième millénaire tandis que Bouloc, pourtant défendue par une forteresse, subissait de plein fouet les dévastations engendrées par les croisades albigeoises qui allaient semer la terreur dans tout le Midi-Pyrénées.

Un village d’Histoire.
En dépit de sa modeste superficie, Bouloc était un village d’une réelle importance puisqu’il accueillit, au fil des siècles, Alphonse de Poitiers, le pape Calixte II, Philippe le Bel, Charles IX et Catherine de Médicis et Louis XIII lors de l’exécution du duc de Montmorency à Toulouse en 1632. En effet, grâce à son acquisition au XVe siècle par Jean Séguier, conseiller puis président au parlement de Toulouse, premier de la grande famille de Séguier-Bouloc, le village avait bénéficié dune réelle croissance économique et démographique dès la Renaissance. Et si au début du XVIIIe siècle, une ordonnance de Louis XVIII imposa la fusion de Bouloc et de Villeneuve-lès-Bouloc, les deux villages reprirent leur liberté rapidement.

Un essor économique et démographique.
Au XIXe siècle, Bouloc, réputée pour ses 600 hectares de vignes, comptait 850 habitants et abritait plusieurs briqueteries. Mais sa situation sur la route de Toulouse à Montauban allait lui permettre au siècle suivant de se développer. Aujourd’hui, membre de la communauté de communes du Frontonnais, tirant parti de l’expansion économique de la région toulousaine, Bouloc abrite zones artisanale et commerciale mais aussi un parc industriel de 10 hectares au sortir de l’autoroute A62.

Une ville qui s’agrandit.
Située à une vingtaine de kilomètres de Toulouse, desservie par l’autoroute, fière de son église paroissiale du XVIe siècle classée aux Monuments Historiques, la commune garonnaise met à la disposition des Boulocains écoles maternelle et élémentaire, un atelier d’art et d’exposition et une salle de gymnastique et de danse sans compter les nombreuses installations sportives. Dotée d’un parc immobilier composé à 91% de maisons individuelles, Bouloc se montre singulièrement attractive et accueille chaque année de nouveaux habitants.

Nos experts à BOULOC

Informations sur l'immobilier à BOULOC

Immobilier à Bouloc : Pour aller plus loin

Liens complémentaires

Achat Vente Immobilier Evaluation Maison Immobilier Blog Louer Logement Maisons à Acheter

BOULOC Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir BOULOC

  • Prix moyens constatés en région MIDI-PYRENEES

  • Biens à vendre à BOULOC

    • Les habitants de BOULOC

      • Taux d'impositions à BOULOC

        BOULOC : Les dernières exclusivités en vente

        Les annonces de biens aux alentours de BOULOC