Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Immobilier à JARD SUR MER

Jard-sur-Mer

Si l’histoire de cet humble hameau vendéen est peu connue, il apparaît cependant que le site de Jard-sur-Mer fut habité depuis plusieurs millénaires et abrita une vaste villa rustica gallo-romaine aux premiers siècles de notre ère.

Jard-sur-Mer

Par Pierre Grammat - Publié le 08/04/2019 - Mis à jour le 08/04/2019

  • Département : Vendee (85)
  • Région : PAYS-DE-LOIRE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

587€

Les biens en vente

167 621€

Un habitat très précoce.

Suite à des travaux de terrassement entamés en 2007 pour l’aménagement d’un lotissement, des fouilles ont révélé de nombreux vestiges archéologiques qui restent encore à étudier mais n’en sont pas moins la preuve d’un habitat précoce. De la même façon, on y a découvert les traces d’une vaste exploitation agricole, de plusieurs hectares, qui aurait été valorisée du début de notre ère jusqu’à la chute de l’Empire romain. Par la suite, l’endroit disparut de la grande Histoire pour réapparaître à la fin du XIe siècle avec la mention d’un monastère dit « de Jart ».

 

Rattaché à la couronne de France au XIIIe siècle.

Au XIIe siècle s’y implanta l’abbaye d'hommes Notre-Dame de Lieu-Dieu-en-Jard, fondée par Richard Cœur de Lion, qui fut détruite lors des guerres de Religion et reconstruite peu après. Un édifice religieux qui avait été rejoint au XIIIe siècle par un prieuré masculin Saint-Nicolas puis par un deuxième, cette fois de femmes, dédié à sainte Radegonde. Autant d’ordres monastiques qui stimulèrent l'activité économique locale et attirèrent de nouvelles populations. Période au cours de laquelle le Poitou fut arraché aux Anglais par Philippe Auguste qui rattacha définitivement cette province au royaume de France.

 

Un fleuve vital mais qui s’ensable inexorablement.

Un hameau se développa le long du Payré qui participa du développement du lieu puisqu’il permettait aux navires en provenance de l’océan de remonter le fleuve et de décharger leurs marchandises sur ses berges. De la même façon, cet emplacement favorisa dans le marais d’estuaires de nombreuses productions dépendantes de la mer comme le sel alimentaire, les huîtres et autres poissons d’élevage. Mais au fil des siècles, alors que Jard dépendait successivement des diocèses de Poitiers, Luçon, La Rochelle avant son retour à Luçon au XIXe siècle, le cours d’eau s’ensabla au point qu’il devint impropre à la navigation.

 

Martyre des guerres de Vendée.

À la Révolution, brièvement rebaptisée Jard-la-Montagne, la commune dépendit du district des Sables-d’Olonne. Et eut à subir les affres des guerres de Vendée en 1793/94 qui coûtèrent la vie à quelque 200 000 personnes dans cette région hostile aux Sans-Culotte. Elle poursuivit cependant son destin à l’époque contemporaine, partagée entre activités liées à la mer et agricoles, sans réellement tirer profit de la révolution industrielle. En 1938, afin de répondre à la demande des bénéficiaires de congés payés qui se découvraient une passion pour les bains de mer et de marquer ainsi son ambition touristique, la municipalité se rebaptisa Jard-sur-Mer.

 

De vrais atouts historiques et touristiques.

Avec son port de plaisance et ses 669 emplacements, le moulin à vent de Conchette de la fin du XIXe siècle, sans omettre un important « petit » patrimoine avec maisons typiques, chapelles et abbayes ou encore l’église romane Sainte-Radégonde du XIIe siècle, Jard-sur-Mer a de quoi séduire les visiteurs épris d’histoire et les vacanciers qui se réjouissent de ses 7 km de littoral entre plages de sable fin et côtes rocheuses.

Par ailleurs, les Jardais bénéficient d’un espace culturel doublé d'une médiathèque, d’un cinéma, de deux écoles primaires (le collège se trouve aux Sables-d’Olonne), et bien sûr de multiples équipements sportifs dont les infrastructures touristiques ne sont pas les moindres avec une école de kite-surf itinérante entre autres.

 

Une commune de villégiature mais pas seulement.

À une vingtaine de kilomètres des Sables-d’Olonne, à 35 km de La Roche-sur-Yon, au cœur de bois plantés sur 350 hectares qui agrémentent cette côte sauvage et ensoleillée, Jard-sur-Mer abrite des dizaines d’hectares de marais à la riche faune non loin de ses magnifiques plages de Boisvinet, la Mine, Rajounite et Madoeau et leurs activités nautiques. Labellisée deux fleurs mais aussi pavillon bleu d’Europe, la cité vendéenne est une charmante bourgade de villégiature où il fait bon vivre, ce que reflète son parc immobilier composé à 85% de maisons individuelles et à 63% de résidences secondaires, pour l’essentiel de construction récente.

Nos experts à JARD SUR MER

Informations sur l'immobilier à JARD SUR MER

Immobilier à Jard sur mer : Pour aller plus loin

JARD SUR MER Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir JARD SUR MER

  • Prix moyens constatés en région PAYS-DE-LOIRE

  • Biens à vendre à JARD SUR MER

    • Les habitants de JARD SUR MER

      • Taux d'impositions à JARD SUR MER

        JARD SUR MER : Les dernières exclusivités en vente

        Les annonces de biens aux alentours de JARD SUR MER

        Maisons à vendre

        Maisons à louer

        Appartements à vendre

        Appartements à louer