Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à VILLIERS SUR MARNE

Villiers-sur-Marne

Au cœur d’une forêt dense qui recouvrait toute la région, de nombreux hameaux gaulois prospérèrent jusqu’à la colonisation romaine qui les désenclava par la construction de routes.

Villiers-sur-Marne

Par Pierre Grammat - Publié le 03/04/2013 - Mis à jour le 24/11/2016

  • Département : Val-de-Marne (94)
  • Région : ILE-DE-FRANCE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

1 220€

Les biens en vente

553 976€

Se formèrent alors des domaines agricoles autour desquelles s’agrégèrent des hameaux dont celui de Villiers dont le nom dérive du latin villa, la maison de campagne au sens propre. Au XIIIe siècle, Villaricum dépendait de l’abbaye de Saint-Maur-des-Fossés, un domaine qui prit étrangement le nom de Villare Super Maternam alors qu’il n’était pas au bord de la Marne. Divisée en fiefs, ecclésiastiques pour l’essentiel, la seigneurie fut dévastée par la guerre de Cent Ans, souffrant de l’occupation anglaise après les destructions des Bourguignons.

Un village déserté.
Des exactions qui conduisirent la désertion de Villiers par ses habitants pendant de longues années avant que la famille de Budé n’en acquièrent les terres au milieu du XIVe siècle pour y construire une maison forte. Puis ce furent les désastres des guerres de Religion qui mirent cette région à feu et à sang. Au XVIIIe siècle, le domaine passa de main en main, propriété notamment de Paul Poisson de Bourvallais, un financier qui annexa son fief à ceux de Champs et de Noisy, racheté ensuite par Marie-Anne de Bourbon, fille légitimée de Louis XIV et de Louise de la Vallière, pour finir entre les mains de la famille de Levis.

Un territoire démembré.
Alors que Daniel-Charles Trudaine, fondateur de l’Ecole nationale des ponts et chaussée s’y était fait construire le château du Désert, le prince de Conti, Louis de Bourbon, réunit les fiefs de Plessis-Saint-Antoine et de Plessis-la-Lande, empiétant au passage sur le territoire de Villiers-sur-Marne pour en accroître la superficie. Au début du XIXe siècle, Villiers-sur-Marne ne comptait que 670 habitants au sein d’un territoire agricole et viticole, mais son occupation par les Prussiens, à la chute de l’Empire, allait mettre à mal le village.

Un caractère rural.
L’arrivée du chemin de fer permit pourtant le lotissement de la ville, l’urbanisation prenant le pas sur les terres agricoles tandis que de riches Parisiens s’y faisaient construire des maisons de plaisance. La défaite de Sedan allait faire de Villiers-sur-Marne le théâtre d’une bataille sanglante puis, en 1899, la commune fut démembrée au profit de Plessis-Trévise.  A l’écart des grandes voies de communication et de la révolution industrielle, la cité francilienne conserva son aspect rural d’autant que la crise du phylloxéra avait contraint les paysans à se tourner vers le maraîchage et la production fruitière.

Un lotissement tardif.
Dans l’entre-deux-guerres, la région marnaise accueillit de plus en plus les classes laborieuses parisiennes en quête de canotage et de guinguettes, des ouvriers qui finirent par s’y installer au sein de petits quartiers pavillonnaires. Après-guerre, l’expansion de la région parisienne conduisit Villiers-sur-Marne à construire quelques grands ensembles, mais ce fut la création de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée qui allait véritablement faire exploser la démographie du lieu et permettre le lotissement de nouveaux quartiers, bientôt rejointe par les bassins d’emplois d’Orly et de Roissy.

Une commune résidentielle.
Ville résidentielle dotée cependant de six zones d’activités, desservie par le RER E, par les bus de la RATP, par l’autoroute A4 et bientôt par le futur métro automatique Grand Paris Express, Villiers-sur-Marne met à la disposition des Villiérains des établissements scolaires jusqu’au collège, un conservatoire de musique et de danse, un cinéma, sans oublier le musée municipal et les installations sportives dont une piscine. Au sein de 14 hectares d’espaces verts, la commune présente un parc immobilier composé à 39% de maisons individuelles où se côtoient l’habitat du centre historique et les constructions rénovées de la périphérie.

Nos experts à VILLIERS SUR MARNE

Informations sur l'immobilier à VILLIERS SUR MARNE

Immobilier à Villiers sur marne : Pour aller plus loin

Liens complémentaires

Achat Péniche Paris Estimation d'un Bien Immobilier Location Appartement Vente Maison

VILLIERS SUR MARNE Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir VILLIERS SUR MARNE

  • Prix moyens constatés dans le Val-de-Marne

  • Biens à vendre à VILLIERS SUR MARNE

    • Les habitants de VILLIERS SUR MARNE

      • Taux d'impositions à VILLIERS SUR MARNE

        VILLIERS SUR MARNE : Les dernières exclusivités en vente

        Les annonces de biens aux alentours de VILLIERS SUR MARNE