Agences immobilières CENTURY 21 : immobilier, achat, vente, location et activités de gestion immobilière
DOUVRES LA DELIVRANDE

Douvres-la-Délivrande

Publié le 06/12/2012 - Mis à jour le 24/11/2016
Au cœur d’une Normandie peuplée bien avant notre ère, le site de Douvres accueillit des Celtes Bajocasses puis connut la conquête romaine avec la construction d’une voie importante entre Bayeux et Lisieux.
Informations
Département : Calvados (14)
Région : BASSE-NORMANDIE
Population :
Propriétaire : (source : Insee)
Les biens à louer
Région : BASSE-NORMANDIE
Prix moyen du marché : 628 €
Les biens en vente
Région : BASSE-NORMANDIE
Prix moyen du marché : 206 768 €

Christianisée relativement tôt, la bourgade abrita une chapelle construite par l’un des premiers évêques de Bayeux avant de subir l’invasion viking qui mena à la destruction de son édifice religieux. Devenue baronnie au XIIe siècle, Douvres vit resurgir dans un champ la statue de la Délivrande qui ornait sa chapelle originelle et devint dès lors l’objet de pèlerinages.

 

Un village sanctuaire.
Sanctuaire de la Vierge qui délivre, Douvres connut un essor important, accueillant Louis XI à deux reprises. Un domaine sur lequel s’implantèrent de nombreuses exploitations agricoles tandis que le village s’agrandissait autour de son église Saint-Rémi. Dévastée par les sièges des Anglais et des Français tout au long de la guerre de Cent Ans, la ville se reconstruisit avant de subir guerres de Religion, épidémies de peste récurrentes, révoltes des artisans bientôt suivies par la révocation de l’édit de Nantes qui conduisit à l’exode des Protestants.

 

Des pèlerins du monde entier.
Au XIXe siècle, Douvres renoua avec la croissance grâce à l’implantation de monastères alors que le hameau de La Délivrande lui était annexé. Un essor économique et démographique favorisé par l’arrivée du chemin de fer et la vente de ses productions agricoles à Caen. A la fin du siècle, une basilique fut construite pour répondre à la demande des pèlerins venus du monde entier. Mais Douvres allait être plongée au cœur de la Seconde Guerre mondiale, abritant une importante station radar allemande à quelques encablures de Juno, l’une des plages du Débarquement.

 

Un lieu religieux mais aussi industrieux.
Au milieu du XIXe siècle, Douvres comptait 2000 habitants, des fabriques de dentelles, une foire et des exploitations de pastel. En 1958, elle opta pour le nom de Douvres-la-Délivrande, puis s’associa, quelques années plus tard, à Tailleville, un village de tailleurs de pierres ceint de murs. Aujourd’hui, toujours agricole grâce à ses maraîchages et à ses cultures de violettes, elle abrite quatre communautés religieuses et plusieurs zones d’activités industrielles, commerciales ou artisanales.

 

Un impressionnant patrimoine architectural.
Douvres-la-Délivrande recèle un impressionnant patrimoine témoin de son histoire avec la basilique bien sûr, mais aussi les vestiges de la chapelle du XIIe siècle ou l’œuvre du maître verrier René Lalique dans la chapelle de la congrégation Notre-Dame de Fidélité, l’église Saint-Rémi du XVe siècle ou encore le musée Radar et le cimetière britannique en souvenir de la dernière guerre. Et offre aux Douvrais de nombreux équipements publics avec des établissements scolaires jusqu’au lycée, un cinéma et de multiples installations sportives.

 

Un habitat singulier.
A 2 km de la mer, à 10 mn de Caen, Douvres-la-Délivrande présente un parc immobilier particulièrement diversifié, composé à 80% de maisons individuelles, où se mêlent maisons de maître et manoirs, belles demeures bourgeoises et maisons de ville du XVIIIe siècle, sans compter les constructions récentes, pavillons ou petits immeubles, sur un territoire de bois et prairies urbanisé à 25% seulement.

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous

DOUVRES LA DELIVRANDE Les agences CENTURY 21 et les points d’intérêt dans la commune

Sélectionnez vos centres d'intérêts

Découvrir DOUVRES LA DELIVRANDE