Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à LISIEUX

Lisieux

Peuplé par des Gaulois Lexovii bien avant notre ère, mentionné par César dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules, le site de Lisieux a connu une longue histoire.

Lisieux

Par Pierre Grammat - Publié le 12/03/2014 - Mis à jour le 24/11/2016

  • Département : Calvados (14)
  • Région : BASSE-NORMANDIE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

640€

Les biens en vente

152 642€

L’endroit se développa à l’époque gallo-romaine avec la construction de nombreuses infrastructures et l’implantation de villae rusticae, des domaines agricoles, que les invasions barbares mirent à mal à la chute de l’empire romain. En dépit de son enceinte fortifiée, le bourg fut totalement détruit et il fallut attendre la christianisation de la région, au VIe siècle, pour que le site connaisse un nouvel essor et devienne le siège d’un évêché par ailleurs suzerain du domaine.

 

Une ville détruite…

Suite aux invasions normandes qui conduisirent à la fondation du duché de Normandie, la région connut une nouvelle prospérité. A Lisieux, la cathédrale Saint-Pierre fut construite à la fin du XIIe siècle sur l’emplacement de l’ancienne cathédrale incendiée en 1136, prélude à une expansion de la cité favorisée par l’implantation de nombreux ordres religieux. Occupée par les troupes des Plantagenêt, perdue et conquise par les Français à plusieurs reprises au cours de la guerre de Cent Ans à l’instar de toute cette région, Lisieux fut totalement détruite au milieu du XVe siècle.

 

… qui perd son évêché.

A peine reconstruite, la cité normande dut affronter les guerres de Religion, dévastée alternativement par les Catholiques et les Protestants. Une période difficile qui fut aggravée par les épidémies de peste et les disettes à répétition tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles. Simple chef-lieu d’arrondissement à la Révolution, Lisieux perdit son siège épiscopal sous l’Empire qui sera fusionné un demi-siècle plus tard à celui de Bayeux. Mais connut un regain économique grâce à l’arrivée du train et à l’industrie textile qui ne put néanmoins survivre à la désindustrialisation du XXe siècle.

 

Une destination de pèlerinage.

Ville de pèlerinage qui accueillait jusqu’à un million de visiteurs venus se recueillir dans la basilique Saint-Thérèse de l’Enfant Jésus bâtie dans les années 1930 après la canonisation de Thérèse Martin, cette carmélite sauvée par l’apparition de la Vierge à la fin du XIXe siècle, Lisieux fut à moitié détruite par les bombardements de la fin de la Seconde Guerre mondiale qui épargnèrent cependant la cathédrale. Aujourd’hui, deuxième ville du département par sa démographie, le cité normande s’investit dans son projet de pôle métropolitain qui devrait participer du développement des deux rives de l’estuaire de la Seine.

 

Un patrimoine historique et architectural.

Lisieux a su préserver son patrimoine historique avec, notamment, la basilique Sainte-Thérèse, la cathédrale Saint-Pierre, le jardin de l’évêché, l’hôtel du Haut-Doyenné ou encore le musée d'Art et d'Histoire abrité dans l'une des plus anciennes maisons à pans de bois de la ville. Et offre aux Lexoviens d’innombrables équipements culturels avec pas moins de deux théâtres et deux cinémas, une médiathèque, un conservatoire de musique et de danse, une école d’arts plastiques, des établissements scolaires jusqu’au lycée mais aussi un IUT, et tous les équipements sportifs d’une grande ville dont un centre aquatique.

 

Au cœur du pays d’Auge.

Desservie par les autoroutes A13 et A28, et par le train, Lisieux s’est engagée dans une profonde rénovation urbaine pour à la fois valoriser les vestiges de sa grande époque médiévale et réaménager ses quartiers avec logements neufs et équipements publics, notamment dans le quartier de la gare pour tirer profit du projet d’une ligne ferroviaire nouvelle entre Paris et la Normandie. Labellisée trois fleurs, la cité normande abrite un parc immobilier composé à 30% de maisons individuelles aux quartiers hétérogènes qui offrent un cadre de vie prisé par les familles.

Nos experts à LISIEUX

Informations sur l'immobilier à LISIEUX

Immobilier à Lisieux : Pour aller plus loin

Liens complémentaires

Acheter Un Appartement Appartement Location Estimer Son Bien Les Agences Immobilières Recherche Une Maison

LISIEUX Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir LISIEUX

  • Prix moyens constatés en région BASSE-NORMANDIE

  • Biens à vendre à LISIEUX

    • Les habitants de LISIEUX

      • Taux d'impositions à LISIEUX

        LISIEUX : Les dernières exclusivités en vente

        LISIEUX : Les dernières exclusivités en location

        Les annonces de biens aux alentours de LISIEUX