Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à PONT L EVEQUE

Pont l'Évêque

Alors que le littoral avait bénéficié des constructions et infrastructures romaines, l’intérieur du pays normand resta plus ou moins inhabité tout au long du premier millénaire.

Pont l'Évêque

Par Pierre Grammat - Publié le 10/03/2014 - Mis à jour le 24/11/2016

  • Département : Calvados (14)
  • Région : BASSE-NORMANDIE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

640€

Les biens en vente

152 642€

Pourtant, l’implantation d’ordres religieux participa de son défrichement et de son essor dès les VIIe et VIIIe siècles avant que les Normands ne le conquièrent pour s’y installer définitivement trois siècles plus tard. Quand le nom de Pons Espiscopi apparut pour la première fois dans les écrits, la rumeur voulut que ce nom fût dû à la construction d’un pont bâti par l’évêque de Lisieux mais la réalité, plus prosaïque, indique qu’il s’agit d’une transformation de l’appellation Pont les Vaches, le « ch » étant prononcé « q » en patois local, soit Pont les Vaques.

 

Une ville de commerce.

Quoiqu’il en soit, la prospérité du village fut assurée par sa situation géographique dès les premières décennies de l’établissement du duché de Normandie, au confluent de trois rivières et surtout de deux routes importantes entre Rouen et Caen, entre Lisieux et le bord de mer, chemin obligé de Paris à la Normandie. Un bourg commerçant qui attisa la convoitise des Anglais qui profitèrent de l’absence de fortifications pour s’en emparer à plusieurs reprises aux XIVe et XVe siècles. Epoque où fut construite l’église paroissiale dédiée à Saint-Michel.

 

Siège de la vicomté d’Auge.

Au XVIIe siècle, Pont-l’Evêque était devenue suffisamment importante pour devenir le siège de la vicomté d’Auge, un centre administratif qui attira notables et officiers de justice qui s’y firent bâtir de belles demeures. La ville put ainsi poursuivre son essor au fil des siècles, jouissant par ailleurs d’une relative indépendance. Devenue sous-préfecture, la commune comptait plus de 2000 habitants au milieu du XIXe siècle. Réputée depuis les temps médiévaux pour son fromage, l’angelot, au point qu’il devienne un éponyme de la ville, Pont-l’Evêque abritait également des manufactures de dentelles et commerçait les produits laitiers, le bétail, le cidre et les eaux-de-vie.

 

Résidentielle et touristique.

A l’écart de la révolution industrielle, la commune poursuivit son existence grâce à son administration et à son commerce avant de connaître les affres de la Seconde Guerre mondiale et de lourds bombardements qui nécessitèrent une reconstruction après-guerre. Mais ce nouvel urbanisme sut respecter la tradition architecturale du lieu tout en réhabilitant les maisons des XVIe et XVIIe siècles qui avaient résisté aux destructions. Aujourd’hui, à une heure et demie de Paris, Pont-l’Evêque est une ville résidentielle et touristique mais néanmoins dynamique grâce à ses trois zones d’activités.

 

Un patrimoine architectural.

Parfaitement desservie par la route et l’autoroute A13, par le train sur la ligne Paris-Deauville mais aussi par l’aéroport de Deauville-Saint-Gatien situé à une dizaine de kilomètres, Pont-l’Evêque a su préserver son patrimoine historique avec, notamment, le manoir de Martinbosc, l’hôtel Montpensier du XVIIe siècle, l’hôtel de Brilly du XVIIIe siècle qui abrite les services de l’hôtel de ville ou encore l’ancien couvent des Dominicaines des XVIe et XVIIe siècles. Et offre aux Pontépiscopiens des établissements scolaires jusqu’au collège, une école de musique et de multiples installations sportives dont une base de loisirs autour d’un lac de 56 hectares.

 

Le jardin de la côte.

Au cœur du pays d’Auge et à quelques kilomètres de la Côte Fleurie, traversée par des rivières, Pont-l’Evêque a recouvré le charme d’une ville typiquement normande grâce à la mise en place d’une déviation qui en interdit la traversée par les poids-lourds. Une valorisation du patrimoine architectural qui a accompagné le développement touristique et culturel de la ville. Labellisée trois fleurs, entre mer et campagne verdoyante, la cité normande abrite un parc immobilier composé à 54% de maisons individuelles où se mêlent maisons à pans de bois du Quartier Ancien, des édifices du XVIIIe siècle et des constructions plus récentes.

Nos experts à PONT L EVEQUE

Informations sur l'immobilier à PONT L EVEQUE

Immobilier à Pont l eveque : Pour aller plus loin

Liens complémentaires

Cherche Un Appartement Faire Estimer Son Appartement Trouver Une Maison Vente Agence Immobilière

PONT L EVEQUE Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir PONT L EVEQUE

  • Prix moyens constatés en région BASSE-NORMANDIE

  • Biens à vendre à PONT L EVEQUE

    • Les habitants de PONT L EVEQUE

      • Taux d'impositions à PONT L EVEQUE

        PONT L EVEQUE : Les dernières exclusivités en vente

        PONT L EVEQUE : Les dernières exclusivités en location

        Les annonces de biens aux alentours de PONT L EVEQUE