Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à EMERAINVILLE

Emerainville

Si peu de doute subsiste sur l’occupation de ce territoire depuis les temps les plus reculés, ce village francilien n’apparut qu’au XIIe siècle sous la dénomination Emericacum.

Emerainville

Par Pierre Grammat - Publié le 07/08/2017 - Mis à jour le 28/08/2017

  • Département : Seine-et-Marne (77)
  • Région : ILE-DE-FRANCE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

1 408€

Les biens en vente

570 779€

Au fil des siècles, le lieu porta indifféremment les appellations Hermeri, Hémery, Émerenville, entre autres. Bien qu’il dépendit d’un pouvoir seigneurial, l’endroit ne constituait pas une paroisse et ce ne fut qu'au XIVe siècle qu’une cure y fut érigée. Plusieurs hameaux cohabitaient sur ce fief, avec notamment Courcerin et Malnoue où était établie l’abbaye de Footel. Au début du XVIIe siècle, Jacques-Auguste de Thou, président au parlement de Paris, était seigneur du cru, descendant en droite ligne de l’édificateur du premier château au XVIe siècle, Christophe de Thou, lui-même conseiller au parlement.

 

Un territoire de bois et de bocages.

Si l’on sait peu de chose sur les habitants de ces villages, fort peu nombreux au demeurant, on connaît les dévastations qui n’épargnèrent pas cette région d’Île-de-France, singulièrement au cours de la guerre de Cent Ans. De modestes bourgs qui n’en restèrent pas moins à l’écart de la grande Histoire. À la Révolution, l’abbaye de Malnoue fut largement détruite, à l’instar du château qui fut cependant reconstruit au XIXe siècle puis remanié à plusieurs reprises. Au dernier quart du XIXe siècle, Émerainville n'était toujours guère peuplée et, sur une terre de bois et de bocages, produisait surtout des cultures maraîchères sans jamais tirer parti de la révolution industrielle.

 

Bénéficiaire de la création de Marne-la-Vallée.

Contrairement aux localités alentour qui connurent un regain d’intérêt dès l’entre-deux-guerres par les ouvriers parisiens en quête de verdure et de guinguettes, Émerainville ne fut pas touchée par cette agitation dominicale et il fallut attendre la fin du XXe siècle pour que sa démographie s’accroisse significativement grâce à la création de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée. Aujourd’hui, la petite localité tire profit des grands bassins d’emplois localisés à proximité avec, entre autres, Disneyland Paris, l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle et Marne-la-Vallée bien sûr.

 

Un patrimoine architectural récent.

La commune abrite un patrimoine qui date essentiellement du XIXe siècle, un héritage pourtant significatif pour un bourg qui ne comptait que 200 habitants en 1954. Avec par exemple l’église Saint-Éloi construite en 1896, le château de Malnoue édifié 30 ans plus tôt par un célèbre chirurgien parisien, Auguste Nélaton, mais aussi le parc Denis le Camus situé sur une partie du domaine du château d’Émerainville édifié au XIXe siècle. De surcroît, les Émerainvillois bénéficient d’établissements scolaires jusqu’au collège sans compter l’université de technologie et d'enseignement consulaire et d’un CFA de l’industrie ainsi que de multiples équipements culturels ou sportifs avec piscine, stade et gymnases.

 

Un habitat hétérogène dans deux secteurs distincts.

Limitrophe de Pontault-Combault, de Champs-sur-Marne, de Lognes et de Croissy-Beaubourg, Émerainville est aujourd’hui partie prenante de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée qui fut responsable de son développement et provoqua le décuplement de sa population en deux décennies. À une vingtaine de kilomètres de Paris, et à quelques encablures de Disneyland, parfaitement desservie par la route grâce à l’A4 mais également par les RER E et A, la commune compte près de 200 hectares de surface naturelle boisée et se divise en deux secteurs distincts, la Malnoue au nord et le bourg au sud. Et présente un habitat hétérogène qui mêle grands immeubles et constructions pavillonnaires pour égale moitié.

Nos experts à EMERAINVILLE

Informations sur l'immobilier à EMERAINVILLE

EMERAINVILLE Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir EMERAINVILLE

  • Prix moyens constatés en Seine-et-Marne

  • Biens à vendre à EMERAINVILLE

    • Les habitants de EMERAINVILLE

      • Taux d'impositions à EMERAINVILLE

        EMERAINVILLE : Les dernières exclusivités en vente

        Les annonces de biens aux alentours de EMERAINVILLE