Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité

Faire face à un refus de crédit

Par Bernard Devaud - Publié le 07/03/2012 - Mis à jour le 17/03/2015

Faire face à un refus de crédit

Un refus de crédit, c’est le pire des cauchemars pour un acquéreur. Cette "tuile" peut remettre en cause son projet immobilier.

Pire, elle peut carrément l’annuler! Néanmoins, il ne faut pas trop vite baisser les bras. Avec un peu de temps et de bons réflexes, on arrive parfois à trouver en dernière minute une autre solution.

 

Renégocier la date de signature

Si le refus de la banque survient quelques jours avant le délai imparti pour trouver le financement (il est inscrit dans la promesse de vente), il faut vite se tourner vers le vendeur. Si ce dernier n’est pas trop pressé, il peut accepter de décaler de quelques semaines ou mois le rendez-vous chez le notaire. Ce sursis sera précieux pour trouver une autre solution de financement.

Le délai de signature pour l’achat à crédit d’un bien est généralement de trois mois. Toutefois, il peut être plus long (4, 5 ou 6 mois) selon un commun accord entre les deux parties. Tout cela se négocie avant la signature du compromis ou de la promesse de vente.

 

Connaître la raison du refus

Rien n’oblige la banque à motiver son refus de prêt. Mieux vaut essayer de le savoir quand même ou tout du moins cerner les éventuelles faiblesses de son dossier. Est-ce pour des raisons financières ou un endettement trop élevé? Pour la nature risquée du projet? Ou encore pour des raisons de santé ? Autant de motifs qui permettront de rechercher son financement différemment et plus efficacement.

 

Prospecter ailleurs

- Passer par un courtier

Si le refus émane d’une seule banque (faisant suite à une seule demande), il n’y a pas de temps à perdre pour aller en voir d’autres. Pour plus d’efficacité et de rapidité, ayez recours aux services d’un courtier en prêts immobiliers. En quelques jours, ce professionnel aura présenté la demande à plusieurs établissements.

 

- Opter pour une assurance emprunteur "sur mesure"

Pour un emprunteur âgé(e) ou malade, mieux vaut souscrire à une délégation d’assurance adaptée. Plus chère que la couverture standard proposée par la banque, cette assurance décès invalidité constitue, pour les personnes ayant des problèmes de santé, le sésame pour obtenir l’accord du prêteur.

L’agent immobilier pourra jouer les intermédiaires entre vendeur et acheteur pour retarder la date de signature chez le notaire. Si besoin, il pourra orienter l’acquéreur vers des établissements financiers locaux, voire des courtiers installés dans le secteur.

 

 

 



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Votre rendez-vous d’estimation gratuite

Mon bien
Mes coordonnées
Je valide ma demande

CENTURY 21, en sa qualité de responsable du traitement, réalise des traitements de données à caractère personnel pour la réalisation des estimations et le cas échéant, la gestion de la relation avec les prospects. Ces traitements sont rendus nécessaires pour répondre à votre demande d'estimation de votre bien et/ou d'informations et sont fondés sur votre consentement préalable. Les données collectées sont destinées aux services concernés, et le cas échéant à ses sous-traitants et prestataires. Les sous-traitants et prestataires en question sont soumis à une obligation de confidentialité et ne peuvent utiliser vos données qu'en conformité avec nos dispositions contractuelles et la législation applicable.
Elles sont conservées pour la durée de la réalisation de l'estimation et le cas échéant pour la gestion de la relation avec les prospects, les données seront conservées pour une durée ne pouvant pas excéder 3 ans à compter du dernier contact de votre part.
Conformément à la législation en vigueur, vous avez la possibilité d'exercer vos droits pour accéder, rectifier, effacer vos données, limiter leurs traitements, vous y opposer et demander la portabilité de celles-ci. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès.
Ces droits s'exercent soit par courrier électronique adressé à : dpo@century21france.com ou par courrier postal à l'attention du Délégué à la Protection des Données (DPO) - Century 21 France, 3 rue des Cévennes, Petite Montagne Sud 91090 Lisses, accompagné d’une copie d’un titre d’identité. Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 3 place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS Cedex 07.
Lire la suite... Cacher le texte

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location