Colocation : une bonne affaire ?

Par Christel Villedieu - Crédit photo : Thinkstock - Publié le 25/11/2014 - Mis à jour le 24/11/2016

Colocation : une bonne affaire ?

La mythique série "Friends" a, sans aucun doute, participé au développement du phénomène de la colocation. La pression des prix aussi. Pour autant, est-ce vraiment une bonne idée de vivre à plusieurs ?

Ce n'est pas un hasard si la colocation obtient un succès croissant auprès des étudiants et des jeunes actifs. En effet, en prenant quelques précautions, elle présente de nombreux avantages.

Un contrat de bail unique
Comme dans une location classique, le contrat de bail est le document le plus important : il régit les rapports avec le propriétaire, mais aussi les relations entre les colocataires. Le plus souvent, un contrat de location unique est signé entre le propriétaire et l'ensemble des colocataires. Il comprend aussi une clause de solidarité : chaque colocataire est ainsi responsable de l'ensemble de l'habitation. Si l'un d'eux ne paye plus son loyer, le propriétaire peut se retourner contre les autres colocataires pour exiger la somme due. Afin éviter tout litige, il est donc préférable d'établir autant de contrats de location que de colocataires. La loi ALUR prévoit qu'un contrat type de colocation soit publié par décret. Cela évitera les ennuis.

La répartition des tâches

Plus on est nombreux à partager un appartement ou une maison, plus la colocation peut s'avérer périlleuse, il est donc recommandé de prévoir "un règlement intérieur" précisant les tâches, les droits et les devoirs de chacun. Il est par exemple nécessaire de prévoir la façon dont le logement va être entretenu : qui fait quoi et quand ? Qui règle quelles factures ? Comment sont réparties les pièces ? Etc.

 

Les avantages
La colocation permet de payer un loyer souvent moins élevé qu'en location "simple", mais surtout de profiter d'une plus grande surface d'habitation. Si le bail est établi dans les règles, chaque colocataire, sous réserve des conditions d'octroi de l'allocation logement, peut, en outre, bénéficier d'une aide au logement. Cela permet aussi de diminuer les frais généraux tels que l'électricité, l'eau ou l'abonnement Internet. La colocation offre l'opportunité de développer une vie sociale plus riche en rencontrant de nouvelles personnes. Elle permet d'étendre le cercle relationnel et évite aussi la solitude que l'on peut ressentir en vivant seul.

 

Mais...
La colocation réserve aussi de moins bonnes surprises. Le bailleur peut requérir la caution d'un tiers pour se prémunir des impayés. Il peut aussi exiger que chaque personne qui se porte caution le fasse sur la totalité du loyer quel que soit le colocataire défaillant. Le dépôt de garantie est restitué un mois maximum après la remise des clefs au bailleur (mais seulement si l'état des lieux de sortie est conforme à l'état des lieux d'entrée et qu'aucun travaux de réparation n'est à prévoir). A charge pour ceux qui partent en cours de bail de se faire rembourser cette somme par les autres colocataires... Dans le même esprit, la taxe d'habitation est réclamée à un seul colocataire par l'administration fiscale. Mieux vaut alors choisir celui qui peut en être exonéré, parce qu'il est étudiant et/ou sans ressources.

 

 

Retrouvez d'autres articles sur La Chaîne Immobilière.

 

Lire aussi : Colocation : une bonne affaire ?

et "Congé location"

 

En savoir plus sur "la colocation"

 

 


Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location