Bilan immobilier 2016 : il y a loin de la coupe aux lèvres.

Par Pierre Grammat - Publié le 14/04/2017 - Mis à jour le 20/06/2017

Bilan immobilier 2016 : il y a loin de la coupe aux lèvres.

S’il est indéniable que 2016 fut un bon cru pour l’immobilier avec un nombre record de transactions, la baisse inextinguible des taux d’intérêt et l’augmentation des constructions de logements neufs, l’autosatisfaction du ministère reste un tantinet excessive.

En effet, si le gouvernement, après plusieurs années de crise, peut se targuer de l’amplification des mises en chantier et par une relative reprise d’activité et de l’emploi dans le bâtiment, les faits restent têtus et recèlent une situation globale peu satisfaisante  : la loi Duflot qui a engendré une raréfaction des locations, une fiscalité décourageante pour les investisseurs, une accumulation des normes concernant l’urbanisme…

 

A la veille de l’élection présidentielle, il ne reste plus qu’à espérer que le prochain locataire de l’Élysée fera fi des considérations idéologiques à cet égard et saura prendre les mesures nécessaires pour régler, enfin, le problème du logement en France. L’adage ne dit-il pas  : Quand le bâtiment va, tout va  ?

 

 

À lire aussi : Immobilier : CENTURY 21 dresse un bon bilan pour le 1er semestre 2016



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location