Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité

Fiscalité : exploiter au mieux le crédit d'impôt économie d'énergie

Par Christel Villedieu - Publié le 02/03/2017 - Mis à jour le 02/03/2017

Fiscalité : exploiter au mieux le crédit d'impôt économie d'énergie

La Cour des comptes vient de tirer la sonnette d’alarme à la suite de nombreux redressements fiscaux occasionnés par la complexité de ce dispositif. Explications.

L’Etat reprend-il d’une main ce qu’il accorde de l’autre ?

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique, reconduit en 2017, est tellement complexe que son utilisation expose les contribuables à des redressements pour divers prétextes.

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique porte sur les travaux d'amélioration réalisés dans une habitation principale. Il permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 30 %, sans condition de ressources et sans obligation de réaliser un bouquet de travaux.

Cet avantage fiscal est plafonné à 16.000 euros pour un couple (+400 euros par personne à charge) sur une période de cinq ans.

Selon la Cour des comptes, les redressements que le fisc effectue chaque année sont d’abord liés à la complexité du dispositif dont, contrairement aux particuliers, les vérificateurs suivent l’évolution en temps réel.

La Cour des comptes souligne que le changement incessant des règles du jeu rend l’utilisation du crédit d’impôt hasardeuse pour les particuliers.  « Le fait que les normes aient évolué rapidement, parfois d’une année à l’autre pour certains produits, a pu avoir pour conséquence qu’un équipement commandé en année N-1, installé et payé en année N, ne soit plus éligible au crédit d’impôt », déplorent les magistrats de la rue Cambon.

A cet égard, particuliers et copropriétés doivent garder en mémoire que c’est la date à laquelle l’équipement est payé et non pas celle où il est commandé qui fait foi et ouvre droit au crédit d’impôt.

En pratique, mieux vaut donc vérifier que les équipements, matériaux et appareils vendus par le chauffagiste figurent bien sur la liste (article 46 AX de l’annexe III Code général des impôts) homologuée par l’Etat et se montrer vigilant quant aux délais de livraison et d’installation.

La Cour des comptes invite aussi les particuliers à se méfier de l’attitude de certaines entreprises qui profitent de la vente de crédit d’impôt pour gonfler le prix des équipements installés.

C’est ce prix qui conditionne le montant de la réduction d’impôt et les agents du fisc vérifient qu’il est conforme avec la réalité du marché. Si la différence est trop flagrante, c’est le redressement qui menace.

De façon générale, les particuliers ne doivent faire appel qu’à des entreprises certifiées RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). La liste des professionnels RGE (décret n° 2014-812 du 16 juillet 2014) est disponible sur un annuaire professionnel (1).

 

1 :http://www.renovation-info-service.gouv.fr/trouvez-un-professionnel



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Demandez un rendez-vous d’estimation gratuite




  • Je valide ma demande

CENTURY 21, en sa qualité de responsable du traitement, réalise des traitements de données à caractère personnel pour la réalisation des estimations et le cas échéant, la gestion de la relation avec les prospects. Ces traitements sont rendus nécessaires pour répondre à votre demande d'estimation de votre bien et/ou d'informations et sont fondés sur votre consentement préalable. Les données collectées sont destinées aux services concernés, et le cas échéant à ses sous-traitants et prestataires. Les sous-traitants et prestataires en question sont soumis à une obligation de confidentialité et ne peuvent utiliser vos données qu'en conformité avec nos dispositions contractuelles et la législation applicable.
Elles sont conservées pour la durée de la réalisation de l'estimation et le cas échéant pour la gestion de la relation avec les prospects, les données seront conservées pour une durée ne pouvant pas excéder 3 ans à compter du dernier contact de votre part.
Conformément à la législation en vigueur, vous avez la possibilité d'exercer vos droits pour accéder, rectifier, effacer vos données, limiter leurs traitements, vous y opposer et demander la portabilité de celles-ci. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès.
Ces droits s'exercent soit par courrier électronique adressé à : dpo@century21france.com ou par courrier postal à l'attention du Délégué à la Protection des Données (DPO) - Century 21 France, 3 rue des Cévennes, Petite Montagne Sud 91090 Lisses, accompagné d’une copie d’un titre d’identité. Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 3 place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS Cedex 07.
Lire la suite... Cacher le texte

Dans la même rubrique

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location