Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier : avez-vous le profil type de l'acheteur ?

Par Christel Villedieu - Crédit photo : iStock - Publié le 24/09/2014 - Mis à jour le 24/11/2016

Immobilier : avez-vous le profil type de l'acheteur ?

En quelques années, le profil-type de l'acheteur immobilier a profondément muté, même s'il existe toujours des différences notables entre Paris et les régions de Province. À quoi ressemble l'acheteur immobilier de 2014 ? Portrait-robot.

Ces dix dernières années, la hausse spectaculaire des prix de l'immobilier dans les grandes villes françaises a considérablement fait évoluer le profil-type de l'acheteur. Hausse de son âge, augmentation de ses revenus et allongement de la durée de son emprunt : la donne a changé.
 

Pourtant, tout n'est pas noir. Depuis deux ans en effet, le prix du m² au niveau national. De quoi donner un peu d'air au marché immobilier, et surtout influer sur le comportement des acheteurs. Alors qu'auparavant, la peur de ne pas trouver de bien à acquérir précipitait le choix de certains acheteurs-vendeurs, la frénésie a désormais laissé place à la raison. Les acheteurs prennent davantage leur temps avant d'acheter, n'hésitent pas à visiter plus de biens, s'informer, comparer.

 
De plus, grâce aux taux d'intérêt historiquement bas, des ménages qui jusqu'ici n'avaient pas les moyens d'acheter peuvent enfin concrétiser leur projet d'acquisition. C'est le cas, notamment, des employés-ouvriers et des cadres moyens, qui opèrent un retour remarqué sur le marché immobilier : leurs parts, parmi les acquéreurs, s'élèvent respectivement à 41% et 24,4%. Arrivent en 3ème position les cadres supérieurs et professions libérales qui représentent 14,6% des transactions réalisées au niveau national quand les retraités en représentent 13,2%. Les commerçants et artisans, quant à eux, sont à l'origine de 6,8% des transactions dans l'immobilier.

 
En termes de tranche d'âge, ce sont les 30-40 ans qui se lancent principalement dans le grand bain : près de 29% des transactions immobilières de 2013 les concernent. Suivent la catégorie des 40-50 ans (22,1%) et (surprise !) les moins de 30 ans, qui ont réalisé 19,7% des acquisitions immobilières en 2013.

 


L'acheteur type à Paris : 40 ans, cadre sup'

À Paris, la baisse du prix moyen au m² (-3,9%) a redonné un peu de dynamisme à un marché immobilier jusque-là en berne. Ici aussi, ce sont les 30-40 ans qui sont les plus avantagés par ce nouveau contexte, puisqu'en un an, leur part parmi les acquéreurs a grimpé de 8,7% pour atteindre 31,2% du marché des acquisitions dans la capitale en 2013. En revanche, à l'exception des 40-50 ans, toutes les autres tranches d'âge sont en retrait.

Il faut dire qu'habiter Paris demeure un luxe pour beaucoup de Français. En témoigne la répartition des acquisitions par catégories socio-professionnelles. Si 32,6% des acheteurs sont des cadres moyens, le marché reste essentiellement porté par les cadres supérieurs et les professions libérales, dont la proportion s'étiole de -10,1%, mais représente encore 41,1% des acquisitions dans la capitale.

 


Un marché dynamisé en Île-de-France
Bonne nouvelle pour le marché francilien qui affiche une baisse significative du prix moyen au m².

Ce réajustement des prix permet au marché de faire preuve d'une nouvelle vigueur qui profite surtout aux 30-40 ans, catégorie d'âge la plus active sur le marché d'Île-de-France : leur part parmi les acquéreurs a augmenté de 7,6% l'an passé. Les 30-40 ans réalisent désormais 35,5% des transactions franciliennes. Pour cela, ils n'hésitent pas à emprunter : la quotité de financement est passée de 69,5% à 78,8%.

Surtout, contrairement à Paris, où vivent majoritairement des cadres supérieurs et professions libérales, le marché d'Île-de-France permet à des catégories professionnelles plus modestes d'accéder à la propriété. C'est notamment le cas en Essonne, en Seine-Saint-Denis et dans le Val d'Oise, où vit une majorité d'employés et d'ouvriers, mais aussi dans les Hauts-de-Seine, les Yvelines et le Val-de-Marne, où une grande partie des acquisitions a été faite l'an dernier par des cadres moyens.

 


Et en régions ?

Comme sur tout le territoire, c'est la catégorie d'âge des 30-40 ans qui constitue la majorité des acheteurs en 2013. Toutefois, les moins de 30 ans et les 40-50 ans constituent une part non négligeable du marché immobilier. Les retraités, en revanche, accèdent peu à la propriété.

En termes de catégories socio-professionnelles, le marché immobilier en province est plus favorable aux cadres moyens ainsi qu'aux employés et ouvriers. C'est notamment le cas à Lyon et son agglomération : 44,2% des acquéreurs sont employés ou ouvriers, 26% sont cadres moyens.

À Marseille et dans sa banlieue, 39,5% des acheteurs en 2013 sont des employés et des ouvriers ; 24,4% des cadres moyens. Les cadres supérieurs et professions libérales composent 14,4% du marché immobilier, et les retraités 13,4%.



 

En savoir plus sur "les primo-accédants"

 

 

 

 

Retrouvez d'autres articles sur La Chaîne Immobilière.
 


Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Bénéficiez d'une
estimation de votre
bien par CENTURY 21

Demandez votre estimation gratuite** en remplissant le formulaire
ci-dessous :

  • 1 Mon bien
  • 2 Mes coordonnées
  • Veuillez choisir une agence dans la liste.
Je valide ma demande
*Champ obligatoire
**Dans les agences participantes
Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, les renseignements fournis sont strictement confidentiels et ne peuvent être communiqués à des tiers sans votre autorisation. l'article 27 vous donne la possibilité d'y avoir accès et de les faire rectifier si nécessaire. Si vous ne souhaitez pas que nous conservions ceux-ci, nous vous serions reconnaissants de nous en informer par écrit ou par mail.

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location