Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Locataires : 5 conseils pour récupérer rapidement votre caution

Par Christel Villedieu - Crédit photo : Creatas - Publié le 29/09/2014 - Mis à jour le 24/11/2016

Locataires : 5 conseils pour récupérer rapidement votre caution

Vous prévoyez de louer un appartement et le propriétaire vous réclame un mois de loyer en guise de caution locative ? Pour être certain de la récupérer une fois que vous quitterez votre logement, voici cinq conseils à mettre en pratique.

La caution locative : comment ça marche ?
Lorsque le bail de location a été signé, le propriétaire-bailleur demande à son locataire de verser une caution, afin de s'assurer que ce dernier remplit bien ses obligations locatives : le paiement des loyers, de la taxe d'habitation et les remboursements des dépenses liées aux éventuelles dégradations du logement. C'est pour cela que, légalement, il est plus correct de parler de « dépôt de garantie » plutôt que de caution locative.

Depuis 2008, le montant du dépôt de garantie est encadré : il ne peut pas excéder l'équivalent d'un mois de loyer (hors charges locatives), qu'il s'agisse de la location d'un appartement ou d'une maison. Enfin, aucun dépôt de garantie ne peut être exigé pour tout paiement de loyer avec au moins deux mois d'avance.

Pour être certain de récupérer rapidement votre caution lorsque vous quittez votre logement, voici cinq conseils à suivre.


Soyez attentif lors de l'état des lieux d'entrée
Il n'y a pas que l'état des lieux de sortie qui est important quand on compte récupérer sa caution locative dans son intégralité : l'état des lieux d'entrée est lui aussi primordial et, en tant que futur locataire, requiert toute votre attention. Qu'il soit réalisé par le propriétaire-bailleur lui-même, par un agent immobilier ou un huissier, soyez particulièrement attentif à ce qui y sera noté, celui-ci servira de comparatif avec l'état des lieux de sortie.

Aux termes vagues, préférez les formulations claires et détaillées, afin de ne pas être lésé lorsque vous quitterez le logement. En effet, s'il est inscrit sur l'état des lieux de sortie « peinture défraîchie » ou « papier peint décoloré », le propriétaire ne pourra déduire leur remplacement de votre caution, puisqu'il s'agit d'usures normales du logement. En revanche, s'il est noté « murs à repeindre », « parquet abîmé » ou « trous dans le mur », attention : le montant des travaux à effectuer risque d'être déduit de votre dépôt de garantie.

C'est l'un des multiples avantages de passer par une agence pour trouver votre logement : réalisé par un professionnel, l'état des lieux est généralement rédigé dans des termes clairs et rigoureux. 


Demandez un double de l'exemplaire de l'état des lieux
Une fois l'état des lieux signé, si le propriétaire-bailleur ne vous en remet pas de double, n'hésitez pas à lui en demander un. En effet, avoir un double de l'état des lieux vous garantit que rien n'y sera modifié.

Vous constatez qu'une rayure sur le parquet ou que la détérioration d'une fenêtre n'ont pas été indiquées sur l'état des lieux d'entrée ? Pour éviter que ces dégradations ne vous soient reprochées lors de l'état des lieux de sortie, faites-en part au propriétaire ou au gestionnaire du logement par lettre recommandée avec accusé de réception dans le mois qui suit votre emménagement.


Entretenez votre logement
C'est le principal conseil à suivre si vous souhaitez recouvrer votre caution dans son intégralité ! Lorsque l'on prend soin du logement que l'on occupe, en le nettoyant régulièrement et en réparant systématiquement chaque petit pépin (tâche sur la moquette, traces sur les murs, brûlé sur les plaques de cuisson...), cela se voit nécessairement lorsqu'on le restitue.

Et si le propriétaire voit que vous avez bien entretenu l'appartement, il sera très probablement dans de bonnes dispositions pour vous rembourser votre caution. 



Avant l'état des lieux de sortie, faites le grand ménage
Et il ne s'agit pas seulement de passer un coup d'aspirateur ! Avant de passer l'épreuve de l'état des lieux et de rendre vos clés au propriétaire, il ne va pas falloir hésiter à remonter vos manches, voire à effectuer quelques menus travaux pour tâcher de rendre l'appartement dans le même état que celui dans lequel vous l'avez trouvé en arrivant. Shampooinez la moquette, lustrez le parquet à la cire, rebouchez les trous au mur avec du plâtre ou du mastic, lessivez la cuisine... Prenez également garde à l'entretien de la plomberie et des sanitaires : un robinet qui coule, ou l'eau qui s'écoule mal dans le bac de la douche risquent de vous valoir une partie de votre dépôt de garantie.


En cas de désaccord avec l'état des lieux, faites valoir votre voix
Une fois l'état des lieux rédigé, avant de le signer, lisez-le attentivement et n'hésitez pas à faire valoir votre point de vue. Ce n'est pas parce que l'état des lieux de sortie a été fait par le propriétaire ou un expert que votre opinion ne compte pas. On vous reproche des dégâts ou usures antérieurs à votre arrivée dans le logement ? N'hésitez pas à l'indiquer en marge ou près de votre paraphe.

À noter que pour toute retenue effectuée sur votre dépôt de garantie, chaque réparation effectuée à cause d'une dégradation doit être chiffrée et justifiée pour être légale. 

Précisons également que dans le réseau CENTURY 21, dès que le locataire donne congé à son gestionnaire, ce dernier organise une "visite-conseil", afin de prodiguer au locataire tous les conseils nécessaires pour lui permettre de récupérer son dépôt de garantie dans les meilleurs délais.

 

 

Retrouvez d'autres articles sur La Chaîne Immobilière.

 


Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Et si vous achetiez...

Quels biens pourriez-vous acquérir en fonction de votre budget mensuel ?

En saisissant les informations demandées, vous obtiendrez une estimation de votre droit à prêt.
Ce calcul est basé sur un taux moyen et déterminé en fonction de votre apport.

    • ans
    • %
    • Mentions légales
      En saisissant les informations demandées, vous obtiendrez une estimation de votre droit à prêt. Ce calcul est basé sur un taux moyen et déterminé en fonction de votre apport.

      Cet outil simplifié vise à permettre à l'internaute de disposer d'une évaluation rapide à partir de quelques éléments, à charge pour l'utilisateur de renseigner correctement et sous sa propre responsabilité les champs proposés.

      Les résultats générés par notre calculette en ligne restituent une simple indication. Seul un organisme de crédit ou un établissement bancaire pourra, en fonction de votre situation personnelle, vous communiquer un montant de droit à prêt et les conditions qui s'y rapportent.

      Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

      Informations non contractuelles.

    Pour cette mensualité,
    votre droit d'emprunt s'élève à

    Dans le même univers

    Dans la même rubrique

    Les dernières exclusivités en vente

    Les dernières exclusivités en location