Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Le point sur les honoraires d’agences

Par BazikPress - Publié le 27/02/2009 - Mis à jour le 15/09/2017

Le point sur les honoraires d’agences

Alors que les honoraires des agences immobilières font régulièrement l’objet de débats et de spéculations sur un possible encadrement, prenons le temps d’en détailler le contenu.

Recourir à un agent immobilier permet de gagner un temps précieux. D’abord parce que ce spécialiste estime, au juste prix, la valeur de votre bien sur le marché. Ensuite parce ce qu’il s’occupe de tout : rédaction de l’annonce, publicités, gestion des appels et des visites, vérification de la solvabilité des candidats, négociations… En contrepartie, ce partenaire au service de votre projet perçoit des honoraires.

Une agence immobilière peut percevoir des honoraires quand elle a conclu la mission qui lui a été confiée : louer ou vendre un bien, à condition qu’elle ait été mandatée par écrit par l'une des parties. Chaque agence doit être titulaire d’une carte professionnelle délivrée par le préfet et dont le numéro est affiché dans ses locaux.

 

L’affichage des prix. Les prix pratiqués par chaque agence doivent être affichés. L’agent immobilier est soumis aux dispositions générales d’information du consommateur prévues au Code de la consommation, et précisées par l’arrêté du 29 juin 1990 relatif à la publicité des prix pratiqués par les professionnels intervenant dans les transactions immobilières. Depuis 1987, les honoraires sont libres : ils sont exprimés toutes taxes comprises et doivent être affichés de manière visible et lisible tant en vitrine que dans les locaux de l’agence.

 

Pour les locations.

Depuis le 15 septembre 2014, dans le cadre d’une location, les frais d’agence doivent respecter des règles strictes. Dans leur principe, ils sont à la charge du bailleur à l’exception de la constitution du dossier, de l’organisation des visites, de la rédaction du bail et de l’établissement de l’état des lieux. Dans ces cas, les honoraires sont pris en charge pour moitié par le propriétaire et le locataire avec cependant des plafonds (12€/m² dans les zones dites « très tendues », 10€/m² en zone « tendues » et 8€/m² pour le reste du territoire. De surcroît, les frais d’état des lieux d’entrée sont plafonnés à 3€/m² quelle que soit la zone.

 

Pour les ventes. Les honoraires, en cas de vente, sont librement déterminés par le professionnel. Ils peuvent être forfaitaires, mais restent le plus souvent calculés avec un pourcentage qui oscille entre 4% et 10% du prix du bien (avec une moyenne de 5% à 6%). De nombreuses agences pratiquent les honoraires dégressifs : plus le bien est cher, moins le pourcentage est élevé. Il sera par exemple de 10% sur un garage vendu 10 000€, et de 5% pour un logement standard. Le prix affiché en vitrine tient compte des honoraires d’agence qui correspondent au travail de recherche de l’acquéreur : visites, frais de publicité, site internet, etc. Contrairement à une idée reçue, les honoraires ne s’ajoutent pas au prix du marché, mais viennent en déduction et sont supportés par le vendeur pour la recherche d’un acquéreur. Celui-ci devra en revanche s'acquitter des frais de mutation (communément appelés « frais de notaire ») le jour de la signature de l'acte authentique et qui s'appliquent sur le prix de vente. Leur montant dépend du régime fiscal de la vente (TVA, droits d'enregistrement).

 

 

 

A lire aussi : "Avis aux candidats locataires : les honoraires des agences vont être encadrés !"

 

 

Voir aussi notre vidéo sur "les étapes d'un achat

 

 



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Et si vous achetiez...

Quels biens pourriez-vous acquérir en fonction de votre budget mensuel ?

En saisissant les informations demandées, vous obtiendrez une estimation de votre droit à prêt.
Ce calcul est basé sur un taux moyen et déterminé en fonction de votre apport.

    • ans
    • %
    • Mentions légales
      En saisissant les informations demandées, vous obtiendrez une estimation de votre droit à prêt. Ce calcul est basé sur un taux moyen et déterminé en fonction de votre apport.

      Cet outil simplifié vise à permettre à l'internaute de disposer d'une évaluation rapide à partir de quelques éléments, à charge pour l'utilisateur de renseigner correctement et sous sa propre responsabilité les champs proposés.

      Les résultats générés par notre calculette en ligne restituent une simple indication. Seul un organisme de crédit ou un établissement bancaire pourra, en fonction de votre situation personnelle, vous communiquer un montant de droit à prêt et les conditions qui s'y rapportent.

      Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

      Informations non contractuelles.

    Pour cette mensualité,
    votre droit d'emprunt s'élève à

    Dans le même univers

    Les dernières exclusivités en vente

    Les dernières exclusivités en location