Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Location vide ou meublée : quelle solution adopter ?

Par Christel Villedieu - Crédit photo : Thinkstock - Publié le 02/10/2014 - Mis à jour le 24/11/2016

Location vide ou meublée : quelle solution adopter ?

Faut-il choisir une location vide ou meublée ? Suivant votre situation, les deux peuvent avoir des avantages et / ou des inconvénients. On vous aide à y voir plus clair.

Le contrat de location :
Le contrat de location d'un appartement meublé est devenu, avec la loi ALUR, aussi réglementé que celui d'un appartement vide (bail type, état des lieux type, montant du dépôt de garanti déterminé, loyer encadré...). 
 
 
Le prix du loyer :
On estime entre 10 et 30% supérieur le prix d'un appartement meublé par rapport à celui d'une location vide et cela en raison des prestations supplémentaires. Sur une courte durée, cela peut être rentable pour le locataire car il n'a pas à investir dans du mobilier. Sur le long terme, cela peut devenir un inconvénient.
 
 
La durée du bail :
Dans le cadre d'une location vide, le bail est de trois ans renouvelables. Le locataire est protégé pendant toute cette durée à partir du moment où il respecte ses obligations. S'il souhaite récupérer son bien, le propriétaire doit envoyer un congé six mois avant la fin du bail. Ce type de location correspond davantage aux personnes qui souhaitent rester plusieurs d'années dans le même bien.
La location meublée est, pour sa part, idéale pour les étudiants ou les jeunes couples. Dans le cadre d'une location meublée, le bail est dans la majorité des cas d'un an renouvelable (9 mois pour les étudiants). Pour récupérer son logement, le propriétaire doit envoyer un congé à son locataire trois mois avant la date anniversaire du bail.
Que ce soit pour un logement vide ou meublé, le propriétaire bailleur peut, cependant, reprendre son bien dans trois cas uniquement : s'il souhaite récupérer l'appartement pour y habiter ou pour l'un des membres de sa famille (ascendant / descendant), s'il souhaite le vendre ou si le locataire ne respecte pas ses obligations.
 
 
La durée du préavis pour le locataire :
Contrairement au propriétaire, le locataire peut quitter les lieux quand il le désire. Il doit cependant respecter un préavis de trois mois avant son départ dans le cadre d'une location vide. .La durée peut cependant être réduite à un mois quand il s'agit d'un logement situé dans une zone tendue, ou dans certaines circonstances énumérées par la loi (perte d'emploi, mutation, RSA...).
Dans le cadre d'une location meublée, le préavis est d'un mois. Le locataire doit donc, dans tous les cas, anticiper son départ. 
 
 
La surface des biens :
Les studios et les deux pièces peuvent se louer facilement en meublé. Il est plus rare, en revanche, de trouver des logements plus grands pour ce mode de location.
 
 
La décoration intérieure :
A la différence d'un bien vide, un bien meublé est entièrement aménagé et équipé. Le propriétaire se doit d'investir dans un équipement complet (meubles, vaisselle, appareils électroménagers mais aussi lit, canapé, connexion Internet) pour que le locataire n'ait plus qu'à apporter ses effets personnels au moment de son entrée dans les lieux. Cela évite donc un certain nombre de frais. A commencer par le coût du déménagement. Cela convient parfaitement à un étudiant ou à un jeune couple qui emménage pour la première fois. Pour certains, cela peut toutefois apparaître comme un inconvénient. Les personnes qui souhaitent décorer, elles-mêmes, leur logement ou s'installer dans la durée privilégieront un bien vide.
 
 
 
En savoir plus sur "la location meublée"
 


Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Et si vous achetiez...

Quels biens pourriez-vous acquérir en fonction de votre budget mensuel ?

En saisissant les informations demandées, vous obtiendrez une estimation de votre droit à prêt.
Ce calcul est basé sur un taux moyen et déterminé en fonction de votre apport.

    • ans
    • %
    • Mentions légales
      En saisissant les informations demandées, vous obtiendrez une estimation de votre droit à prêt. Ce calcul est basé sur un taux moyen et déterminé en fonction de votre apport.

      Cet outil simplifié vise à permettre à l'internaute de disposer d'une évaluation rapide à partir de quelques éléments, à charge pour l'utilisateur de renseigner correctement et sous sa propre responsabilité les champs proposés.

      Les résultats générés par notre calculette en ligne restituent une simple indication. Seul un organisme de crédit ou un établissement bancaire pourra, en fonction de votre situation personnelle, vous communiquer un montant de droit à prêt et les conditions qui s'y rapportent.

      Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

      Informations non contractuelles.

    Pour cette mensualité,
    votre droit d'emprunt s'élève à

    Dans le même univers

    Les dernières exclusivités en vente

    Les dernières exclusivités en location