Nos conseils pour bien vivre la colocation

Par Christel Villedieu - Publié le 14/04/2015 - Mis à jour le 24/11/2016

Nos conseils pour bien vivre la colocation

Popularisée par le film « l’Auberge espagnole », cette formule implique le respect de certaines règles pour rester vivable.

Etudiants, jeunes actifs : on estime qu’environ un million de personnes est concerné par cette formule en France.

 

Si vous-même où l’un de vos enfants êtes séduit par la « coloc », sachez que le contrat de bail peut être « unique » ou « multiple ».

 

Dans le premier cas, tous les colocataires s’engagent solidairement à verser un loyer au propriétaire pour la mise à disposition d’un logement dont ils se répartissent les pièces. Si l’un d’eux ne paie plus sa quote-part de loyer, les autres devront compenser.

 

Il est donc préférable d’opter pour un bail multiple, le propriétaire passant alors un accord spécifique avec chaque colocataire. En cas de non-paiement de l’un d’eux, les autres n’ont pas l’obligation de payer à sa place.

 

De même, évitez la clause de solidarité. Elle contraint celui (celle) qui s’en va à payer sa part du loyer et des charges jusqu’à la fin du bail à moins qu’un remplaçant, accepté par toutes les parties, ne soit trouvé. La loi Allur a prévu de limiter à 6 mois la solidarité du colocataire sortant.

 

Concernant l’assurance habitation, 2 solutions sont possibles : souscrire un contrat unique sur lequel le nom de tous les colocataires sera notifié. Ou s’assurer individuellement, tous les locataires signant alors des polices multiples en nom propre. Si cette dernière solution est retenue, mieux vaut contracter les différentes polices auprès du même assureur, cela limitera les formalités en cas de sinistre.

 

Côté vie commune, la signature d’un règlement intérieur est parfois demandée aux copropriétaires. Cette formalité permet de fixer une règle du jeu (corvées domestiques, etc.) et de prévoir les modalités de partage des pièces communes, du ménage, les règles de vie, etc.

 

De même, la désignation d’un des colocataires comme mandataire peut s’avérer utile en cas de dialogue avec le bailleur.

 

En savoir plus sur "la colocation"

 

 

 

 



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location