Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à BEZIERS

Béziers

Après quelques milliers d’années d’occupation du site par diverses peuplades, un camp fortifié et un comptoir d’échanges s’établirent, bientôt occupés par des Grecs puis des Gaulois, ...

Béziers

Par Pierre Grammat - Publié le 21/11/2012 - Mis à jour le 24/11/2016

  • Département : Herault (34)
  • Région : LANGUEDOC-ROUSSILLON
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

651€

Les biens en vente

158 768€

...finalement colonisés par les Romains un siècle environ avant notre ère sous le nom de Baeterrae, ce qui explique son gentilé, biterrois. La ville, par sa situation géographique privilégiée, était riche, faisant notamment commerce de son vin. Quelques siècles plus tard, bien que protégée par des murailles, elle fut envahie par les Barbares puis par les Sarrasins jusqu’à ce que Charles Martel reprenne la ville en 736. La ville devint alors siège épiscopal mais aussi vicomté, assurant ainsi sa prospérité. Au début du XIIIe siècle, pour mettre fin au phénomène cathare, Béziers fut assiégée puis totalement détruite. Elle s’en releva avec peine, puis fut rattachée au royaume vingt ans plus tard pour être à nouveau saccagée au XVIe siècle. Le siècle suivant fut plus calme, et la ville put enfin renouer avec sa splendeur passée.



Une histoire économique compliquée.
Au XVIIe siècle, Béziers tirait profit de son négoce de textile, mais aussi de ses productions viticoles et céréalières, de l’huile aussi, autant de produits transformés sur place grâce aux nombreux artisans et manufactures. Si la grande épidémie de phylloxéra ne détruisit guère son vignoble, il en alla différemment de son commerce du vin qui avait pourtant connu un regain d’activité grâce au Canal du Midi mais périclita dès le début du XXe siècle, conduisant à de nombreuses révoltes des vignerons. Une économie aujourd’hui compensée par des usines aux productions diversifiées mais aussi par le commerce et la finance.



Une ville à nouveau dynamique.
Carrefour routier et fluvial, Béziers s’est peu à peu relevée du marasme de sa viticulture puis de la désindustrialisation de la fin du XXe siècle, profitant aussi du tourisme. Grâce à la création d’un IUT et d’une université, à une activité économique soutenue par la gare TGV, les nouvelles lignes de son aéroport, ses accès autoroutiers, la ville reprend des couleurs. Ce qu’apprécient les touristes venus visiter la cathédrale Saint-Nazaire, les arènes romaines, les innombrables églises et chapelles, profitant de ce point de départ pour visiter la région.


Un parc immobilier réhabilité.
Au centre-ville, les demeures bourgeoises et des hôtels particuliers transformés en immeubles d’habitation, côtoient bâtiments haussmanniens et bâtisses du début du XXe siècle. Et c’est évidemment dans les faubourgs qu’on trouve les résidences contemporaines dont quelques grands ensembles. Béziers présente un parc immobilier composé à 40% de maisons individuelles, en cours de réhabilitation depuis une dizaine d’années avec la destruction de barres d’immeubles et la construction de nouvelles résidences avec commerces, équipements culturels et sportifs.

Nos experts à BEZIERS

Informations sur l'immobilier à BEZIERS

Liens complémentaires

Appartement à Acheter Cherche à Louer Appartement Estimation Maison à Vendre Paris France Immobilier Ventes Maisons

BEZIERS Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir BEZIERS

  • Prix moyens constatés en région LANGUEDOC-ROUSSILLON

  • Biens à vendre à BEZIERS

    • Les habitants de BEZIERS

      • Taux d'impositions à BEZIERS

        BEZIERS : Les dernières exclusivités en vente

        Les annonces de biens aux alentours de BEZIERS