Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Perte d’emploi ? Des solutions pour alléger le remboursement de son prêt immobilier

Par Christel Villedieu - Publié le 12/02/2013 - Mis à jour le 24/11/2016

Perte d’emploi ? Des solutions pour alléger le remboursement de son prêt immobilier

En période de crise, nul n’est à l’abri d’un licenciement (ou presque). Dans ce cas, comment faire face aux échéances de son emprunt ? Voici quelques aménagements envisageables quand les revenus fléchissent.

Renégocier l’échéancier avec sa banque. Mieux vaut ne pas trop tarder à rendre visite à son banquier. Dans l’idéal, il faut anticiper ce moment difficile, expliquer la situation et jouer cartes sur table. Les aménagements temporaires peuvent être de deux ordres : - une suspension momentanée des remboursements avec un report programmé. Ce scénario de dépannage va contribuer à rallonger la durée du crédit et à augmenter son coût mais soulagera vos finances dans les prochains mois. - Moduler les échéances à la baisse en les allégeant de 15 à 20 %. Certaines banques disposent d’une possibilité de les faire varier sous certaines conditions.

 

Activer l’assurance chômage. Si lors de la signature du crédit immobilier vous avez souscrit une assurance perte d’emploi (facultative), c’est le moment de l’utiliser. Mais gare au délai de carence et de franchise ! La plupart de ces contrats prévoient une période de 6, 9 ou 12 mois de latence avant que l’indemnisation ne devienne effective. Une saine négociation avec votre prêteur vous permettra certainement de passer ce cap difficile. Autre point à repérer dans les petites lignes du contrat : la durée d’indemnisation. Elle est généralement limitée en nombre d’échéances ou dans le temps (18 à 48 mois). Enfin, les sommes perçues peuvent ne couvrir que partiellement la mensualité (à hauteur de 50%, 70%, voire 80%).

 

Penser au Sécuri-Pass. En tant que salarié(e) d’une entreprise assujettie au 1 % Logement avec des revenus inférieurs au plafond du Prêt à taux zéro, il est possible de bénéficier du prêt Sécuri-Pass. Il se présente sous la forme d’une avance gratuite égale à 50 % des mensualités, dans la limite de 400 euros par mensualité pendant 12 mois au maximum, soit une avance de 4 800 euros au plus, remboursable sur 10 ans au maximum. A noter qu’un délai de carence de 12 mois est prévu avant sa mise en place, à compter de la signature du contrat de prêt.

 

 

 

A lire aussi : Les assurances perte d’emploi et décès invalidité

et Zoom sur les filets de sécurité des crédits immobiliers

 



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Bénéficiez d'une
estimation de votre
bien par CENTURY 21

Demandez votre estimation gratuite** en remplissant le formulaire
ci-dessous :

  • 1 Mon bien
  • 2 Mes coordonnées
  • Veuillez choisir une agence dans la liste.
Je valide ma demande
*Champ obligatoire
**Dans les agences participantes
Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, les renseignements fournis sont strictement confidentiels et ne peuvent être communiqués à des tiers sans votre autorisation. l'article 27 vous donne la possibilité d'y avoir accès et de les faire rectifier si nécessaire. Si vous ne souhaitez pas que nous conservions ceux-ci, nous vous serions reconnaissants de nous en informer par écrit ou par mail.

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location