Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité

Rehausser une maison d’un niveau : ce qu’il faut faire !

Par Christel Villedieu - Publié le 14/02/2017 - Mis à jour le 21/02/2017

Rehausser une maison d’un niveau : ce qu’il faut faire !

Vous rêvez d’une maison plus spacieuse grâce à l’ajout d’un étage supplémentaire ? C’est possible ! Mode d’emploi.

Votre maison vous semble trop étroite et vous envisagez de gagner de l’espace vital en la surélevant d’un niveau ? Voici les 7 étapes à respecter.

 

1 : Avant d'envisager des travaux, prenez connaissance du Plan Local d'Urbanisme (PLU) disponible dans votre mairie. Il est souvent accessible sur Internet. Suite au vote de la loi ALUR, le COS (coefficient d’occupation des sols) a été abandonné, ce qui facilite l’obtention des accords de surélévation.

 

2 : Vérifiez que votre projet respecte les relations entre les propriétés (servitudes). Votre extension ne doit pas avoir pour conséquence de priver votre voisin de point de vue ou de lumière naturelle.

 

3 : de la distance séparant les fenêtres et portes fenêtres du niveau supplémentaire et des terrains de vos voisins. Dans le cas d’une vision directe (droite), la distance entre vos ouvrants et la limite séparant les deux propriétés doit être de 1,90 m (minimum). S'il s'agit d'une vue oblique, cette distance tombe à 60 cm.

 

4 : Si l'extension dépasse 40 m², vous devez déposer une demande de permis de construire à la mairie. Une réponse vous sera communiquée dans un délai de 2 à 3 mois. Depuis le 1er janvier 2017, l’intervention d’un architecte est obligatoire si l’extension fait plus de 150 m2 (contre 170 m2 auparavant).

 

5 : Affichez votre permis de travaux en façade et patientez 2 mois avant de commencer les travaux. Ce délai est une épreuve de vérité : il permettra éventuellement à votre voisinage de s'opposer à votre projet s'il le considère non-conforme ou s'il estime qu'il peut provoquer des nuisances.

 

6 : on intervient sur une structure porteuse, les matériaux employés, comme leurs mises en œuvre, doivent être compatibles avec ce que peut supporter la bâtisse située au-dessous. Aussi, est-il préférable de s’adresser à des professionnels qualifiés pour obtenir un devis qui tient la route.

A titre indicatif, le tarif moyen de surélévation de la maison par le toit va de 1500 à 2000 euros/m² hors taxes (aménagement des pièces non compris). Plus la surface à rehausser est importante et plus le prix au m2 sera dégressif.

Bon à savoir : le coût des travaux différera selon que la surélévation du toit est totale ou partielle.

 

7 : Pensez au financement. Si vous financez une partie de la surélévation par crédit, vos pouvez recourir à un prêt personnel affecté. Le montant du prêt personnel pour travaux est généralement plafonné à 75.000 euros. Sa durée est de 10 ans. Faites jouer la concurrence : les TAEG moyens se situent autour de 2,80% en ce début 2017, mais on peut trouver moins cher.

Bon à savoir : depuis le 1er mai 2011, le Code de la consommation vous accorde un délai de rétractation de 14 jours durant lequel vous pouvez renoncer au prêt.



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Votre rendez-vous d’estimation gratuite

Mon bien
Mes coordonnées
Je valide ma demande

CENTURY 21, en sa qualité de responsable du traitement, réalise des traitements de données à caractère personnel pour la réalisation des estimations et le cas échéant, la gestion de la relation avec les prospects. Ces traitements sont rendus nécessaires pour répondre à votre demande d'estimation de votre bien et/ou d'informations et sont fondés sur votre consentement préalable. Les données collectées sont destinées aux services concernés, et le cas échéant à ses sous-traitants et prestataires. Les sous-traitants et prestataires en question sont soumis à une obligation de confidentialité et ne peuvent utiliser vos données qu'en conformité avec nos dispositions contractuelles et la législation applicable.
Elles sont conservées pour la durée de la réalisation de l'estimation et le cas échéant pour la gestion de la relation avec les prospects, les données seront conservées pour une durée ne pouvant pas excéder 3 ans à compter du dernier contact de votre part.
Conformément à la législation en vigueur, vous avez la possibilité d'exercer vos droits pour accéder, rectifier, effacer vos données, limiter leurs traitements, vous y opposer et demander la portabilité de celles-ci. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès.
Ces droits s'exercent soit par courrier électronique adressé à : dpo@century21france.com ou par courrier postal à l'attention du Délégué à la Protection des Données (DPO) - Century 21 France, 3 rue des Cévennes, Petite Montagne Sud 91090 Lisses, accompagné d’une copie d’un titre d’identité. Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 3 place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS Cedex 07.
Lire la suite... Cacher le texte

Dans la même rubrique

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location