Colocation : 3 manières de convaincre un propriétaire réticent

Par Christel Villedieu - Crédit photo : Thinkstock - Publié le 29/09/2014 - Mis à jour le 24/11/2016

Colocation : 3 manières de convaincre un propriétaire réticent

Les demandes de colocation sont de plus en plus courantes et touchent désormais toutes les générations. Mais les propriétaires sont parfois frileux face à ce genre de dossier. Comment réussir à les convaincre ?

En quête d'un nouveau logement à louer, de plus en plus de personnes songent à la solution colocation. Les étudiants et les jeunes actifs, cherchant à réduire leurs frais, sont les plus gros demandeurs. Mais la colocation attire désormais toutes les générations. Des hommes et des femmes avec enfants s'y mettent. Suite à une séparation ou la perte d'un emploi, un loyer est tout de suite plus difficile à assumer. Les retraités aussi commencent à miser sur ce mode de vie, afin de lutter contre l'isolement. A chacun sa raison de vouloir emménager à plusieurs mais un problème reste commun à tous : les propriétaires ne voient pas toujours d'un bon œil la colocation. Comment inciter un propriétaire à privilégier une colocation ?
 
 
1. Rassurez-le sur votre mode de vie
Certains propriétaires peuvent être inquiets à l'idée de céder leur bien à un groupe. Dans l'imaginaire collectif, la vie en communauté va, entre autres, multiplier les occasions de faire la fête. Le propriétaire y verra un risque supplémentaire de dégradations ou de nuisances auprès des voisins. Mais non, la vie en coloc', ce n'est pas Friends ou L'Auberge Espagnole.

 
2. Montrez qu'il y a une bonne entente entre les colocataires
Une autre crainte des propriétaires est de voir les différents colocataires rompre le bail plus tôt que prévu. Afin de minimiser le risque face au propriétaire ou à l'agent immobilier pendant les visites, tentez de montrer une véritable cohésion dans votre groupe. Même si vous ne vous connaissiez pas avant de vous lancer dans une recherche, donnez l'impression d'être vraiment sur la même longueur d'ondes. 

 
3. Plus de locataires = plus de cautions
Présenter un dossier béton restera votre meilleur atout. Avec une caution solidaire par colo-cataire, c'est autant de garantie supplémentaire. En cas de loyer impayé ou autres frais, le propriétaire peut se retourner contre n'importe laquelle de vos cautions et aura ainsi plus de chance de se faire rembourser.
 
 
 
Retrouvez d'autres articles sur La Chaîne Immobilière.
 
 

En savoir plus sur "la colocation"

 



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location