Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité

Vendre son appartement alors qu'il est loué

Par Christel Villedieu - Crédit photo : Thinkstock - Publié le 03/10/2014 - Mis à jour le 25/11/2016

Vendre son appartement alors qu'il est loué

Un propriétaire peut vendre son appartement occupé. Dans ce cas, il doit le proposer, en priorité, au locataire en place. Quelles sont les obligations du bailleur et celles du locataire ? Nos réponses.

1 / Vous vendez votre logement occupé
 
Les obligations du propriétaire
Par principe, le propriétaire n'a pas d'obligation puisqu'il n'a pas à donner congé à son locataire. Il n'a pas à en informer préalablement le locataire qui continuera de payer son loyer au nouveau propriétaire. Le bailleur peut toutefois proposer au locataire d'acheter son bien. Cette proposition n'est, dans ce cas, soumise à aucun formalisme.
 
Le droit de préemption du locataire
Une exception existe : lorsque l'immeuble tout entier appartient à un seul propriétaire, ce dernier doit mettre l'immeuble en copropriété avant la première vente. Dans ce cas, pour la première transaction réalisée après la mise en copropriété, le locataire a un droit de préemption.
 
Les devoirs de l'habitant
Le locataire doit laisser un droit de visite au propriétaire deux heures maximum par jour hors dimanche. Précisons que cette obligation n'est valable que si elle a été notifiée dans le bail ou à défaut avec son accord écrit. L'habitant peut exiger d'être présent. Il peut aussi laisser les clés au bailleur en son absence.
 
 
2/ Vous souhaitez vendre le logement vide
 
Dans le cadre d'un bail "classique" (soumis à la loi du 6 juillet 1989), le propriétaire peut décider de vendre son logement vide. Dans ce cas, le locataire bénéficie d'un droit de préemption. Un formalisme précis doit être respecté.
 
Les obligations du propriétaire
Le propriétaire doit faire part à son locataire de son intention de vendre six mois minimum avant la fin du bail. Pour ce faire, le vendeur a deux possibilités : envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à son locataire ou passer par voie d'huissier. Le contenu de ce congé pour vente est également réglementé par la loi.
 
Trois solutions pour le locataire
Le locataire a alors deux mois pour donner sa réponse au vendeur. Il peut accepter l'offre au prix, la refuser ou entrer dans une phase de négociations. Mais attention, dans ce dernier cas, le locataire n'est plus prioritaire. Cela signifie que le propriétaire peut vendre son logement à une personne qui proposerait, elle, une offre au prix. Si le bailleur trouve un acquéreur à un prix moins élevé, il doit en informer le locataire. Ce dernier, étant là encore prioritaire, a un mois pour accepter ou refuser cette nouvelle offre.
 
Le devoir de l'occupant
Le locataire, s'il n'est pas intéressé par cette vente, doit permettre au propriétaire d'avoir accès au logement, au moins deux heures par jour, pour d'éventuelles visites. Précisons que cette obligation n'est valable que si elle a été notifiée dans le bail.

Attention : si le propriétaire bailleur n'a pu respecter cette procédure et désire toujours vendre son logement, il ne pourra le faire qu'occupé.

 

 

A lire aussi "Récupérer un logement loué" et "Comment acheter l'appartement que l'on loue ?"

 

 

Retrouvez d'autres articles sur La Chaîne Immobilière.



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Demandez un rendez-vous d’estimation gratuite




  • Je valide ma demande

CENTURY 21, en sa qualité de responsable du traitement, réalise des traitements de données à caractère personnel pour la réalisation des estimations et le cas échéant, la gestion de la relation avec les prospects. Ces traitements sont rendus nécessaires pour répondre à votre demande d'estimation de votre bien et/ou d'informations et sont fondés sur votre consentement préalable. Les données collectées sont destinées aux services concernés, et le cas échéant à ses sous-traitants et prestataires. Les sous-traitants et prestataires en question sont soumis à une obligation de confidentialité et ne peuvent utiliser vos données qu'en conformité avec nos dispositions contractuelles et la législation applicable.
Elles sont conservées pour la durée de la réalisation de l'estimation et le cas échéant pour la gestion de la relation avec les prospects, les données seront conservées pour une durée ne pouvant pas excéder 3 ans à compter du dernier contact de votre part.
Conformément à la législation en vigueur, vous avez la possibilité d'exercer vos droits pour accéder, rectifier, effacer vos données, limiter leurs traitements, vous y opposer et demander la portabilité de celles-ci. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès.
Ces droits s'exercent soit par courrier électronique adressé à : dpo@century21france.com ou par courrier postal à l'attention du Délégué à la Protection des Données (DPO) - Century 21 France, 3 rue des Cévennes, Petite Montagne Sud 91090 Lisses, accompagné d’une copie d’un titre d’identité. Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 3 place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS Cedex 07.
Lire la suite... Cacher le texte

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location