Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Immobilier à EPINAY SUR ORGE

Epinay-sur-Orge

Au cœur d’une région francilienne peuplée depuis toujours, Épinay-sur-Orge n’apparut dans l’Histoire qu’au VIIIe siècle, territoire dépendant de la puissante abbaye de Saint-Germain-des-Prés à Paris.

Epinay-sur-Orge

Par Pierre Grammat - Publié le 24/09/2018 - Mis à jour le 24/09/2018

  • Département : Essonne (91)
  • Région : ILE-DE-FRANCE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

1 385€

Les biens en vente

453 380€

Grâce aux finances de la religion.

Si le domaine d’Épinay appartenait aux ecclésiastiques, un certain nombre de ses fiefs dépendaient cependant de petits seigneurs du cru. Au VIIIe siècle, on y cultivait principalement la vigne, le reste du pays se composant de champs, de prés et de bois. Mais ce furent les finances de l’abbaye qui permirent l’essor du village avec la construction d’une chapelle, d’une maison seigneuriale et d’un moulin. L’église paroissiale fut construite, quant à elle, à partir du XIIe siècle.

 

Une succession de catastrophes.

La guerre de Cent Ans s’avéra singulièrement cruelle pour cette province qui fut occupée à plusieurs reprises par les Anglais, contraignant les habitants, à l’issue du long conflit, à reconstituer leurs pâturages et leurs labourages. Et les guerres de Religion n’épargnèrent pas davantage la petite bourgade qui vit détruire la plupart de ses édifices religieux. Et ce n’était là qu’un avant-goût de ce que son avenir lui réservait, une succession d’épidémies, de famines, de crimes militaires notamment lors des événements de la Fronde, sans parler des conflits armés et de la Révolution de 1789.

 

Une ville résidentielle typique.

Au milieu du XIXe siècle, le bourg fut désenclavé par la ligne de chemin de fer Paris-Orléans. Pour le reste, Épinay-sur-Orge resta à l’abri des grands mouvements de l’histoire et n’en suivit pas moins le destin de l’Île-de-France et sa démographie galopante au XXe siècle. Dès l’entre-deux-guerres, la commune connut un lotissement progressif mais constant qui en fit une ville résidentielle typique de la région parisienne, une population croissante qui conduisit à son triplement au cours des Trente Glorieuses.

 

Une croissance démographique tardive.

Si, au IXe siècle, le village comptait 250 âmes environ, il n’en dénombrait même pas le double neuf siècles plus tard avec 469 personnes recensées en 1726, puis 700 au début du XIXe siècle, période pendant laquelle ses paysans subsistèrent essentiellement de la production de céréales. Ce ne fut qu’après-guerre que sa population augmenta, passant de 4000 à 11 000 habitants en à peine six décennies, à l’instar de ce qu'expérimenta l’Île-de-France tout au long de ce XXe siècle.

 

Un patrimoine historique.

Épinay-sur-Orge recèle un patrimoine architectural qui mérite le détour avec, entre autres, les châteaux de Sillery et des Tourelles, le centre hospitalier du Perray-Vaucluse des XVIIIe et XIXe siècles, sans compter l’église Saint-Leu-et-Saint-Gilles édifiée entre les XIIIe et XVIIIe siècles. Par ailleurs, les Spinoliens (le nom de la ville provient d’un arbuste, le spinetum, qui recouvrait cette contrée avant son défrichement par les moines) bénéficient d’établissements scolaires jusqu’au collège, d’une médiathèque, et d’infrastructures sportives avec gymnases, stades, piste d’athlétisme et salle polyvalente.

 

Entre vies citadine et campagnarde.

À 20 km de Paris, sur la rive gauche de l’Orge, particulièrement bien desservie par la route et deux gares de RER, Épinay-sur-Orge est une commune réputée pour sa tranquillité. Une localité résidentielle, labellisée deux fleurs grâce à ses 42 hectares d’espaces verts, qui constitue la limite entre vie urbaine et environnement campagnard. L'agglomération se divise en cinq quartiers : le centre autour de l'hôtel de ville et de la Grande Rue, Les Graviers, La Terrasse qui date des années 1930, Le Breuil (l'autre secteur ancien), Le Mauregard et Les Gares, un lotissement pavillonnaire bâti au tournant du XXe siècle avec l'arrivée du chemin de fer. Son parc immobilier, composé à 64% de maisons individuelles, réunit habitat collectif de petite hauteur, pavillons en pierres meulières de l’entre-deux-guerres et constructions récentes, et se voit promis à une future expansion avec le projet du Grand Paris.

 

Nos experts à EPINAY SUR ORGE

Informations sur l'immobilier à EPINAY SUR ORGE

Immobilier à Epinay sur orge : Pour aller plus loin

EPINAY SUR ORGE Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir EPINAY SUR ORGE

  • Prix moyens constatés en Essonne

  • Biens à vendre à EPINAY SUR ORGE

    • Les habitants de EPINAY SUR ORGE

      • Taux d'impositions à EPINAY SUR ORGE

        EPINAY SUR ORGE : Les dernières exclusivités en vente

        Les annonces de biens aux alentours de EPINAY SUR ORGE