Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Bail locatif : ce qui va changer à partir du 1er août

Par Christel Villedieu - Publié le 20/07/2015 - Mis à jour le 24/11/2016

Bail locatif : ce qui va changer à partir du 1er août

Le décret d'application de la loi Alur sur le logement, votée en mars 2014, prévoit des changements à compter du 1er août prochain notamment en ce qui concerne le bail locatif. Quelles sont les nouveautés ?

A compter du 1er août 2015, le contrat de bail type prévu par la loi Alur (décret du 29 mai 2015) s'applique à tout nouveau bail où que ce soit en France.

Ce nouveau document standard concerne les locaux loués vides ou meublés, à usage d'habitation ou à usage mixte (professionnel et d'habitation) constituant la résidence principale du locataire. Les contrats de colocation à bail unique sont également concernés.

 

Le bail Alur vise principalement à renforcer et encadrer les clauses du contrat portant sur l'état des lieux, la liste des équipements que le bailleur met à disposition du locataire ainsi que l'éventuel montant du loyer de référence.

Parmi les nouveautés, le nouveau bail prévoit notamment que le montant du loyer de l'ancien locataire soit mentionné sur le nouveau.

De même, les modalités de récupération des charges comme la nature des travaux effectués dans le logement depuis la fin du précédent contrat doivent être stipulés.

 

L'état des lieux doit être fourni lors de la remise et de la restitution des clefs.
Avec, le cas échéant, une copie du règlement de copropriété, le dossier de diagnostics techniques immobiliers, une information sur les moyens de réception des services de télévision dans l'immeuble (contrats signés avant le 27 mars 2014), l'énumération des équipements d'accès aux technologies de l'information et de la communication (contrats signés après le 27 mars 2014).

 

De son côté, le locataire doit produire une attestation d'assurance contre les risques locatifs.

Le nouveau bail est beaucoup plus restrictif en matière de surface puisque si celle-ci est inférieure de plus d'un vingtième à celle mentionnée dans le bail, le locataire peut demander une réduction de loyer proportionnelle à la surface manquante.

 

La résiliation de plein droit joue dans quatre situations : non-paiement du loyer, des charges, du dépôt de garantie ou défaut d'assurance.



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Et si vous achetiez...

Quels biens pourriez-vous acquérir en fonction de votre budget mensuel ?

En saisissant les informations demandées, vous obtiendrez une estimation de votre droit à prêt.
Ce calcul est basé sur un taux moyen et déterminé en fonction de votre apport.

    • ans
    • %
    • Mentions légales
      En saisissant les informations demandées, vous obtiendrez une estimation de votre droit à prêt. Ce calcul est basé sur un taux moyen et déterminé en fonction de votre apport.

      Cet outil simplifié vise à permettre à l'internaute de disposer d'une évaluation rapide à partir de quelques éléments, à charge pour l'utilisateur de renseigner correctement et sous sa propre responsabilité les champs proposés.

      Les résultats générés par notre calculette en ligne restituent une simple indication. Seul un organisme de crédit ou un établissement bancaire pourra, en fonction de votre situation personnelle, vous communiquer un montant de droit à prêt et les conditions qui s'y rapportent.

      Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

      Informations non contractuelles.

    Pour cette mensualité,
    votre droit d'emprunt s'élève à

    Les dernières exclusivités en vente

    Les dernières exclusivités en location