Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité

Immobilier : droits de succession comment ça marche ?

Par Christel Villedieu - Publié le 09/09/2015 - Mis à jour le 24/11/2016

Immobilier : droits de succession comment ça marche ?

Soumis aux droits de successions, les biens légués doivent faire l’objet d’une attestation immobilière dressée par un notaire.

Comme l’ensemble des actifs, l’immobilier entre dans la déclaration successorale et contraint les héritiers à payer des droits à l’Etat. Des frais sont en outre à régler, par exemple si les héritiers souhaitent sortir de l’indivision pour se répartir les biens.

 

Dans les grandes lignes, il faut retenir que les héritiers doivent obtenir une « attestation immobilière » pour liquider la succession. Elle est fournie par un notaire.

 

Cette attestation immobilière est un acte obligatoire assurant le transfert de la propriété des biens inscrits au fichier immobilier. La rémunération du notaire est proportionnelle à la valeur des actifs. Elle démarre à 2% (0 à 6500 euros) et tombe à 0,55% au-delà de 30.000 euros.

 

Si les héritiers décident de se partager des biens à l’issue de la succession, de nouveaux frais sont à prévoir. L’établissement d’un acte de partage est frappé d’un impôt à 2,50%. Il se calcule à partir du montant de l’actif net partagé. S’y ajoutent les émoluments du notaire. Le pourcentage servant à les calculer décroit en fonction de la tranche de prix.

 

Bon à savoir : si le partage se produit dans les 10 mois suivant le décès et que le partage concerne l’ensemble des biens, un acte de partage peut remplacer une attestation immobilière.

 

Certaines exonérations ou régimes spécifiques comme celui de l’usufruit relèvent de règles spécifiques.



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Demandez une estimation
immobilière gratuite
de votre bien
par CENTURY 21**

Merci de remplir le formulaire ci-dessous :

  • 1 Mon bien
  • 2 Mes coordonnées
  • Veuillez choisir une agence dans la liste.
Je valide ma demande
 CENTURY 21, en sa qualité de responsable du traitement, réalise des traitements de données à caractère personnel pour la réalisation des estimations et le cas échéant, la gestion de la relation avec les prospects. Ces traitements sont rendus nécessaires pour répondre à votre demande d'estimation de votre bien et/ou d'informations et sont fondés sur votre consentement préalable.    

  Les données collectées sont destinées aux services concernés, et le cas échéant à ses sous-traitants et prestataires. Les sous-traitants et prestataires en question sont soumis à une obligation de confidentialité et ne peuvent utiliser vos données qu'en conformité avec nos dispositions contractuelles et la législation applicable.  

Elles sont conservées pour la durée de la réalisation de l'estimation et le cas échéant pour la gestion de la relation avec les prospects, les données seront conservées pour une durée ne pouvant pas excéder 3 ans à compter du dernier contact de votre part.

Conformément à la législation en vigueur, vous avez la possibilité d'exercer vos droits pour accéder, rectifier, effacer vos données, limiter leurs traitements, vous y opposer et demander la portabilité de celles-ci. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès.

Ces droits s'exercent soit par courrier électronique adressé à : dpo@century21france.com ou par courrier postal à l'attention du Délégué à la Protection des Données (DPO) - Century 21 France, 3 rue des Cévennes, Petite Montagne Sud 91090 Lisses, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.

Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 3 place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS Cedex 07.  
 Lire la suite...

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location