Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Le marché de l'immobilier locatif au 1er semestre 2014

Par Christel Villedieu - Publié le 03/07/2014 - Mis à jour le 24/11/2016

 Le marché de l'immobilier locatif au 1er semestre 2014

En France, les loyers moyens ont progressé de 0,6% tous types de biens confondus entre le 1er semestre 2013 et le 1er semestre 2014. Dans le même temps, l'inflation augmentait de 0,7%...

Les 4 et 5 pièces en habitat collectif, qui représentent 5% du marché locatif, sont les seuls logements dont les loyers ont augmenté plus que l'inflation (+6%). Toutes les autres locations proposées sur le marché ont vu en moyenne leur loyer enregistrer une baisse de -1,2% par rapport à l'inflation.

L'indice IRL a évolué de 0,6% entre le 1er trimestre 2013 et le 1er trimestre 2014. Bien que cet indice ne régisse que les baux en cours, il est intéressant de constater que les loyers à la relocation se sont calés sur cette évolution. Ainsi, le marché continue de s'autoréguler et démontre l'inutilité du dispositif d'encadrement des loyers instauré par la loi ALUR.

Il est à noter qu'à Paris, les loyers moyens progressent de 0,28%, soit une variation relative à l'inflation de -0,4%.

L'Ile-de-France, en revanche, voit ses loyers moyens reculer par rapport au 1er semestre 2013, puisqu'ils s'établissent à -0,3%, soit une baisse relative à l'inflation de -1%.

Enfin, certaines grandes villes ont vu leurs loyers moyens augmenter par rapport à l'inflation, comme Nantes (+1,3%), Lyon (+0,7%) et Marseille (+0,4%). A l'inverse, d'autres communes ont enregistré des baisses plus ou moins importantes comme Bordeaux (-0,5%), Montpellier (-1,4%), Strasbourg (-1,6%), Toulouse (-3,4%) et Rennes (-5,5%).

Le contexte économique a poussé les bailleurs à modérer leurs loyers malgré un surcroît de travaux de rafraîchissement réalisés pour la relocation (+5,5%).

En effet, la demande est moins soutenue que les années précédentes. Selon l'Observatoire CLAMEUR, le taux de mobilité est passé de 26,6 à 25,2, atteignant le niveau le plus bas de ces quinze dernières années ; le stock de logements vacants dans notre réseau a, quant à lui, augmenté de 12%.

 

 

__________________________________________

 

> Télécharger le dossier Transaction

 

> Télécharger le dossier Location

 

Découvrez l'immobilier dans votre région

par CENTURY 21

 

 

 



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Contact Presse

  • Service de Presse
    Franck THIEBAUX
    FT&Consulting
    06 73 76 74 98
  • Contact Century 21 France
    Christel VILLEDIEU
    01 69 11 99 02
    06 22 57 90 50

Dans le même univers

Dans la même rubrique

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location