Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité

Acheter son appartement à son bailleur. Est-ce possible ?

Par Christel Villedieu - Publié le 12/11/2009 - Mis à jour le 16/01/2017

Acheter son appartement à son bailleur. Est-ce possible ?

Votre bailleur vous informe qu'il souhaite vendre l'appartement (ou la maison) que vous occupez. Tuile ou opportunité ?

Si vous êtes locataire de votre résidence principale et que vous avez signé un bail soumis à la loi du 06 juillet 1989 (ce que constitue la majorité des contrats de location), il convient de distinguer deux situations :

 

-          Votre propriétaire désire vendre son logement vide, il doit vous le proposer en priorité. Vous êtes en effet titulaire d’un droit de préemption. Il doit vous notifier un congé pour vente par lettre recommandé avec accusé de réception ou par acte d’huissier, et ce au moins 6 mois avant l’échéance de votre bail. Le contenu de ce congé est règlementé ; il doit notamment mentionner le prix et les conditions de la vente du logement.

Le compte à rebours démarre alors : vous disposez de deux mois à compter du préavis pour donner votre réponse.

Si vous ne souhaitez pas acheter ou vous ne vous manifestez pas vous devrez donc déménager au plus tard à la fin du bail.

En revanche, si vous acceptez l’offre, un nouveau délai s’ouvre pouvant aller jusqu’à 4 mois si vous avez besoin d’un crédit pour financer votre acquisition.

 

A savoir : si votre bailleur décide de vendre son logement à un prix inférieur à celui de l’offre initiale, il est obligé de réitérer sa proposition avec ce nouveau prix ; vous disposez alors d’un mois pour vous décider.

 

-          Si votre bailleur souhaite vendre son logement occupé en cours de bail, vous ne bénéficiez pas de ce droit de priorité. Celui-ci n’est pas obligé de vous en informer, les coordonnées de votre nouveau propriétaire vous seront bien évidemment communiquées et vous conservez les mêmes conditions de bail et de loyer.

 

Attention, ces règles décrivent le principe de base auxquels il existe quelques exceptions. En cas de location meublée, par exemple, le droit de préemption ne s’applique pas. De de la même manière, certains locataires font l’objet d’une protection spécifique du fait notamment de leur âge et de leurs conditions de ressources.

 

Compte tenu de la diversité des cas de figure que peut revêtir la vente du logement que vous occupez et de la subtilité des droits qui en découlent, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel immobilier avisé Century 21.

 

 

A lire aussi : "Locataire : comment convaincre votre propriétaire de vous vendre son appartement"

 

et "Votre propriétaire vend l'appartement que vous louez : que faire ?"

 



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Votre rendez-vous d’estimation gratuite

Mon bien
Mes coordonnées
Je valide ma demande

CENTURY 21, en sa qualité de responsable du traitement, réalise des traitements de données à caractère personnel pour la réalisation des estimations et le cas échéant, la gestion de la relation avec les prospects. Ces traitements sont rendus nécessaires pour répondre à votre demande d'estimation de votre bien et/ou d'informations et sont fondés sur votre consentement préalable. Les données collectées sont destinées aux services concernés, et le cas échéant à ses sous-traitants et prestataires. Les sous-traitants et prestataires en question sont soumis à une obligation de confidentialité et ne peuvent utiliser vos données qu'en conformité avec nos dispositions contractuelles et la législation applicable.
Elles sont conservées pour la durée de la réalisation de l'estimation et le cas échéant pour la gestion de la relation avec les prospects, les données seront conservées pour une durée ne pouvant pas excéder 3 ans à compter du dernier contact de votre part.
Conformément à la législation en vigueur, vous avez la possibilité d'exercer vos droits pour accéder, rectifier, effacer vos données, limiter leurs traitements, vous y opposer et demander la portabilité de celles-ci. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès.
Ces droits s'exercent soit par courrier électronique adressé à : dpo@century21france.com ou par courrier postal à l'attention du Délégué à la Protection des Données (DPO) - Century 21 France, 3 rue des Cévennes, Petite Montagne Sud 91090 Lisses, accompagné d’une copie d’un titre d’identité. Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 3 place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS Cedex 07.
Lire la suite... Cacher le texte

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location