Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité

Que dire lors de la visite du bien que l'on vend ?

Par Christel Villedieu - Publié le 07/02/2013 - Mis à jour le 25/11/2016

Que dire lors de la visite du bien que l'on vend ?

En voulant bien faire, on adopte parfois une attitude qui peut faire fuir le visiteur. Voici quelques conseils qui pourront vous être utiles.

Evitez les bavardages.
N’évoquez ni la pluie qui arrose régulièrement votre région, ni les enfants, ni la grève des transports.

De même, ne posez pas de questions. Interroger est un art subtil, et vous risquez d’être indiscret. Votre agent immobilier connaît les besoins de l’acheteur et recueillera ensuite ses impressions.
Ne décrivez pas votre logement avant la visite. Laissez le visiteur se faire un avis par lui-même et profiter de l’effet de surprise.

Ne portez pas de jugement sur votre bien. Le qualifier d’immense, par exemple, risque d’effaroucher le visiteur.  Et si « le jardin est minuscule », il s’en rendra compte tout seul.
N’évoquez pas l’entretien en donnant l’impression que vous passez vos journées à vous occuper de la pelouse ou à passer la cireuse sur le parquet. Si on vous interroge, parlez plutôt du plaisir que vous tirez du jardin et du caractère pratique du sol.

Restez discret sur les causes qui vous poussent à vendre, tant qu’on ne vous les demande pas. Si vous partez en raison d’inconvénients que vous jugez sérieux (construction imminente d’une route, problème de voisinage), il est préférable de le reconnaître, d’autant que l’acheteur intéressé mènera probablement son enquête. Mais, si la campagne vous rebute, ou que les écoles se trouvent trop loin, n’en parlez pas. C’est à l’acheteur d’observer l’environnement.

Fournissez spontanément les informations techniques qui vous sont demandées.
Ou mieux, renvoyez les questions vers votre agent immobilier CENTURY 21 à qui vous aurez préalablement communiqué les informations. Combien vous payez d’impôts fonciers, quelles économies vous ont permis de faire le système de filtration d’eau, quels types de fleurs poussent dans la véranda ?

Ne demandez pas à vos visiteurs leur avis sur votre habitation. Vous les embarrassez, car ils ont besoin de plus de temps pour y réfléchir et n’apprécieront pas d’être placés dans la position d’un juge devant un accusé…
Concentre-vous sur la vente du logement. Même si vous vous débarrasseriez volontiers des meubles, des tapis et de la tondeuse à gazon, attendez que l’acheteur ait manifesté son intérêt. Cela fera partie d’une négociation ultérieure.

Ne discutez pas du prix, des conditions de vente ou de la prise de possession. Le prix que vous en demandez n’est un mystère pour personne. Votre agent immobilier reviendra vers vous si l’acheteur est intéressé.

Ne bluffez pas en prétendant que de nombreuses personnes sont sur le coup.
Dites simplement que la maison est libre. Mais, n’incitez pas non plus, le visiteur à revenir quand il veut, comme si votre bien ne risquait pas de se vendre de si tôt…

 
HALTE AUX VICES CACHES
Fondations défectueuses, présence de termites, toiture à changer… voici des défauts que nous n’avez pas intérêt à dissimuler. En effet, l’acheteur est protégé par le Code civil (article 1641) pour les défauts cachés de la chose vendue, qui la rendent impropre à l’usage auquel on la destine, de sorte que l’acheteur ne l’aurait pas acquise s’il en eût été informé. Il se retournerait contre vous pour faire annuler la vente.

ETRE HONNÊTE N’EST PAS TOUT DIRE
Répondez brièvement aux questions, apportez les informations utiles à l’acheteur, sans faire de confidences personnelles.
Vous créerez ainsi un climat de confiance favorable sans faire de bévue.

 

 

Lire aussi : 5 arguments pour contrer les faiblesses de mon logement et "Vendre un logement par ses propres moyens"

 



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Demandez une estimation
immobilière gratuite
de votre bien
par CENTURY 21**

Merci de remplir le formulaire ci-dessous :

  • 1 Mon bien
  • 2 Mes coordonnées
  • Veuillez choisir une agence dans la liste.
Je valide ma demande
 CENTURY 21, en sa qualité de responsable du traitement, réalise des traitements de données à caractère personnel pour la réalisation des estimations et le cas échéant, la gestion de la relation avec les prospects. Ces traitements sont rendus nécessaires pour répondre à votre demande d'estimation de votre bien et/ou d'informations et sont fondés sur votre consentement préalable.    

  Les données collectées sont destinées aux services concernés, et le cas échéant à ses sous-traitants et prestataires. Les sous-traitants et prestataires en question sont soumis à une obligation de confidentialité et ne peuvent utiliser vos données qu'en conformité avec nos dispositions contractuelles et la législation applicable.  

Elles sont conservées pour la durée de la réalisation de l'estimation et le cas échéant pour la gestion de la relation avec les prospects, les données seront conservées pour une durée ne pouvant pas excéder 3 ans à compter du dernier contact de votre part.

Conformément à la législation en vigueur, vous avez la possibilité d'exercer vos droits pour accéder, rectifier, effacer vos données, limiter leurs traitements, vous y opposer et demander la portabilité de celles-ci. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès.

Ces droits s'exercent soit par courrier électronique adressé à : dpo@century21france.com ou par courrier postal à l'attention du Délégué à la Protection des Données (DPO) - Century 21 France, 3 rue des Cévennes, Petite Montagne Sud 91090 Lisses, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.

Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 3 place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS Cedex 07.  
 Lire la suite...

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location