Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité

Un nouveau label de qualité pour la construction : le bâtiment accessible certifié (BAC)

Par Pierre Grammat - Publié le 22/06/2017 - Mis à jour le 22/06/2017

Un nouveau label de qualité pour la construction : le bâtiment accessible certifié (BAC)

Si les normes d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite ont été assouplies en 2016, des labels vont bien au-delà de la législation pour offrir sécurité et confort aux handicapés certes, mais aussi aux personnes âgées.

La loi de 2005 avait mis en demeure les établissements recevant du public (ERP), et donc les commerces, de mettre leurs espaces en conformité avec des règles d’accès pour les handicapés et plus généralement pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Cependant, pour différentes raisons, cette réglementation a rencontré bien des résistances.

 

Une législation peu consensuelle

Car bâtir ou rénover des locaux afin de les rendre accessibles à tous implique des frais supplémentaires, parfois lourds, que les différents acteurs ciblés par la loi n’étaient pas prêts à mettre en œuvre avant la date fatidique prévue, à savoir le 1er janvier 2015. Sans parler des récalcitrants qui soulignaient le caractère généraliste de cette loi qui ne prenait pas en compte les cas particuliers, très nombreux. Et passons sous silence les mauvais esprits qui arguaient qu’un armurier n’avait guère de motifs d’adapter son magasin aux non-voyants quand d’autres s’insurgeaient qu’on n’oblige pas les constructeurs automobiles à ne construire que des voitures utilisables par les handicapés

 

Des mesures assouplies

Conscient de ces difficultés, le gouvernement a introduit en 2016 un peu de souplesse dans le dispositif avec l’Agenda d’accessibilité programmé (Ad’AP) qui permettait aux maîtres d’ouvrage de procrastiner encore quelques années et de recourir par ailleurs à des solutions non plus obligatoirement adaptées aux personnes handicapées mais « adaptables ». Ce qui, évidemment, changeait la donne.

 

Des labels de qualité qui vont bien au-delà de la réglementation

En dépit de cette nouvelle facilité qui eut l’heur de déplaire aux associations qui défendent les droits des PMR, de nouveaux labels firent leur apparition parmi lesquels le bâtiment accessible certifié (BAC) qui a récemment reçu l’agrément de la déléguée ministérielle à l’accessibilité. Un label qui va bien au-delà des obligations légales et qui concerne les ERP neufs ou en cours de rénovation, au nombre desquels les commerces de proximité ou les salles de sport par exemple. Ce label qui se veut « de qualité » et non technique, et qui de surcroît considère les obstacles rencontrés par les personnes âgées, est le résultat de multiples concertations entre des associations, des architectes et l’organisme de certification I.Cert. À noter au passage que ce label pourra être prochainement délivré aux immeubles d’habitations.

 

Passe ton BAC d’abord

Vous aurez compris que ce label BAC qui garantit un accueil sécurisé, confortable mais aussi esthétique, ne comporte aucune caractère contraignant, qu’il en existe plusieurs autres d’ailleurs, et qu’il ne fait que reconnaître et donner de la visibilité aux constructions construites ou rénovées par des maîtres d’ouvrage soucieux du bien-être de leurs concitoyens handicapés, à mobilité réduite ou tout simplement âgés, soit quelque 12 millions d'individus en France. Un vrai plus qualitatif qui valorise forcément l'immeuble qui en bénéficie.

 

Pour tout savoir sur l'accessibilité des établissements recevant du public, reportez-vous au site du ministère de la transition écologique et solidaire.



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Votre rendez-vous d’estimation gratuite

Mon bien
Mes coordonnées
Je valide ma demande

CENTURY 21, en sa qualité de responsable du traitement, réalise des traitements de données à caractère personnel pour la réalisation des estimations et le cas échéant, la gestion de la relation avec les prospects. Ces traitements sont rendus nécessaires pour répondre à votre demande d'estimation de votre bien et/ou d'informations et sont fondés sur votre consentement préalable. Les données collectées sont destinées aux services concernés, et le cas échéant à ses sous-traitants et prestataires. Les sous-traitants et prestataires en question sont soumis à une obligation de confidentialité et ne peuvent utiliser vos données qu'en conformité avec nos dispositions contractuelles et la législation applicable.
Elles sont conservées pour la durée de la réalisation de l'estimation et le cas échéant pour la gestion de la relation avec les prospects, les données seront conservées pour une durée ne pouvant pas excéder 3 ans à compter du dernier contact de votre part.
Conformément à la législation en vigueur, vous avez la possibilité d'exercer vos droits pour accéder, rectifier, effacer vos données, limiter leurs traitements, vous y opposer et demander la portabilité de celles-ci. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès.
Ces droits s'exercent soit par courrier électronique adressé à : dpo@century21france.com ou par courrier postal à l'attention du Délégué à la Protection des Données (DPO) - Century 21 France, 3 rue des Cévennes, Petite Montagne Sud 91090 Lisses, accompagné d’une copie d’un titre d’identité. Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 3 place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS Cedex 07.
Lire la suite... Cacher le texte

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location