Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à PARIS 12ème

Paris 12e

Bien que doté d’hospices, de monastères et même d’une prison dès le Moyen Age, le territoire de l’actuel 12e arrondissement ne se lotit réellement qu’à partir du XVIIIe siècle.

Paris 12e

Par Pierre Grammat - Publié le 04/04/2013 - Mis à jour le 12/12/2017

  • Département : Paris (75)
  • Région : ILE-DE-FRANCE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

1 220€

Les biens en vente

553 976€

Bien qu’un château royal existait depuis Dagobert sur les terres de Reuilly, le 12e arrondissement resta longtemps agricole, régulièrement recouvert par les crues de la Seine. Au XIIIe siècle, l’hospice des Quinze-Vingts fut fondé par Saint-Louis, rejoint au siècle suivant par une abbaye dédiée à Saint-Antoine. Un territoire de maraîchages sur lequel s’implantèrent au fil des siècles des monastères autour desquels s’agrégèrent des hameaux, dont ceux de Picpus, de Bercy ou encore de Saint-Mandé formé autour d’un prieuré. Au XIVe siècle la forteresse de la Bastille fut construite pour défendre la capitale mais fut rapidement transformée en prison.

La réunion de plusieurs hameaux.
Au XVIIIe siècle, l’endroit se lotit progressivement, accueillant notamment la maison de M. de la Rapée, commissaire général des troupes de Louis XV, qui fit construire sa maison au bord de la Seine. Au siècle suivant, le 12e arrondissement fut créé d’une partie de l’ancien 8e, du village de Bercy ainsi que de Bel-Air et de Picpus autrefois quartiers de Saint-Mandé. Puis la construction de la gare de Lyon pour l’exposition universelle de 1900, assura son essor économique et démographique, les maisons de plaisance des anciens hameaux laissant place à des entrepôts de vins à Bercy ou aux quartiers résidentiels de Picpus et de Bel-Air.

L’origine du nom des 4 quartiers administratifs du 12e arrondissement.
Si le nom de certains quartiers historiques ont perduré jusqu’à nos jours, les quatre quartiers administratifs qui composent aujourd’hui chaque arrondissement ne correspondent pas forcément à l’usage populaire et séculaire des Parisiens.

- Bel-Air : quartier du village de Saint-Mandé annexé à la capitale.

- Picpus : quartier du village de Saint-Mandé annexé à la capitale, connu également sous le nom de Pique-Puce car les habitants de ce village avaient souffert au XVIe siècle de petites tumeurs rouges.

- Bercy : village annexé à la capitale.

- Les Quinze-Vingt : hospice créé par Saint-Louis en 1260 pour 300 chevaliers rendus aveugles. 15 fois 20 font 300, le système numérique d’alors, vigésimal, se basant sur les vingt doigts et orteils du corps humain.

Le 12e arrondissement aujourd’hui.
Avec 144000 habitants, le 12 arrondissement se place au 9e rang de la population parisienne, et s’étend sur 638 hectares sans compter le petit millier d’hectares du bois de Vincennes qui lui fut attribué en 1929. Un secteur résidentiel, cependant très fréquenté par la proximité des gares de Lyon et de Bercy mais aussi pour ses nombreux espaces verts dont la coulée verte qui permet de traverser d’est en ouest l’arrondissement sur près de 4,5 km, la pelouse de Reuilly et sa foire du Trône. Sans compter les infrastructures publiques comme le ministère des finances, l’opéra Bastille ou le palais omnisports de Paris-Bercy

Pour en savoir plus sur le découpage de Paris...
A l’origine, Paris se divisait en quartiers, une division naturelle qui suivait le découpage de la zone en quadrants délimités par les points cardinaux. Ainsi trouvait-on initialement 4 quartiers : Ile de la Cité, Saint-Jacques de la Boucherie, la Verrerie, la Grève, qui furent portés à 8 au XIIIe siècle avec l’ajout de Sainte-Opportune, Saint-Germain-l’Auxerrois, Saint-André et place Maubert puis, deux cents ans plus tard, à 16 sous Henri III. Finalement, Paris connaissant une forte expansion, le nombre de quartiers fut porté à 20 le 14 janvier 1702 par le conseil du roi. Il fallut attendre la Révolution pour que cette notion de quartier disparaisse, temporairement, pour se muer en 60 districts bientôt réduits à 48 sections groupées par 4 au sein de 12 arrondissements.

20 arrondissements et 80 quartiers administratifs.
Des arrondissements parisiens qui furent portés à 20 en 1860, suite à l’annexion des faubourgs et villages situés entre l’enceinte de Thiers et celle des Fermiers généraux, leur numérotation s’effectuant en partant du centre de la capitale, en suivant la forme d’un escargot, et non plus de gauche à droite et de haut en bas comme c’était le cas précédemment. Chaque arrondissement fut alors doté de 4 quartiers administratifs qui ne sont plus guère utilisés aujourd’hui que par la Préfecture de police pour l’implantation de ses commissariats, les Parisiens préférant conserver leurs anciens usages.

 

A lire aussi : Découvrir le 12e arrondissement de Paris

 

 

Plus d'infos sur Paris par arrondissement :

 

1er  |  2e  |  3e  |  4e  |  5e  |  6e  |  7e  |  8e  |  9e  |  10e  |  11e  |  12e  |  13e  |  14e  |  15e  |  16e  |  17e  |  18e  |  19e  |  20e

 

 

Informations sur l'immobilier à PARIS

Immobilier à Paris : Pour aller plus loin

PARIS Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir PARIS

  • Prix moyens constatés en région ILE-DE-FRANCE

  • Biens à vendre à PARIS 12ème

    • Les habitants de PARIS 12ème

      • Taux d'impositions à PARIS 12ème

        PARIS : Les dernières exclusivités en vente

        PARIS : Les dernières exclusivités en location

        Les annonces de biens aux alentours de PARIS