Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à PARIS 20ème

Paris 20ème

Réunion du village de Charonne et d’une partie de Belleville qui incluait le hameau de Ménilmontant, le 20ème arrondissement fut de tout temps un lieu populaire et cosmopolite.

Paris 20ème

Par Pierre Grammat - Publié le 04/04/2013 - Mis à jour le 20/01/2017

  • Département : Paris (75)
  • Région : ILE-DE-FRANCE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

1 409€

Les biens en vente

570 878€

Depuis le Moyen Age, à quelques encablures de la capitale, les hameaux de Belleville, Ménilmontant, Charonne, étaient restés agricoles et viticoles, à l’instar des Grand et Petit Charonne, deux villages formés autour d’un château seigneurial. Au XVIIIe siècle, Belleville s’était transformée en décharge à ciel ouvert et il fallut attendre le siècle suivant pour que son territoire se développe grâce, notamment, aux Parisiens en quête de verdure qui en fréquentaient les guinguettes, mais aussi aux ouvriers des carrières de gypse qui y étaient exploitées.

Des quartiers très populaires.
Le XIXe marqua l’industrialisation des lieux, les espaces ruraux cédant le pas à l’urbanisation tandis que le cimetière du Père-Lachaise était inauguré en 1804. Lors de la création des huit nouveaux arrondissements de Paris, en 1860, Belleville fut partagée entre les 19e et 20e arrondissements avec, semble-t-il, l’arrière-pensée de diviser une population ouvrière jugée trop revendicatrice. Période au cours de laquelle les travaux de Haussmann permirent de créer un réseau d’égouts, d’acheminer l’eau potable et d’améliorer l’ordinaire de ses habitants, bientôt rejoints par les vagues successives d’immigration dès l’entre-deux-guerres.

L’origine du nom des 4 quartiers administratifs du 20e arrondissement.
Si le nom de certains quartiers historiques ont perduré jusqu’à nos jours, les quatre quartiers administratifs qui composent aujourd’hui chaque arrondissement ne correspondent pas forcément à l’usage populaire et séculaire des Parisiens.

- Belleville : village annexé au 20e arrondissement (et en partie au 19e)

- Saint-Fargeau : sur ce territoire avait été édifié le château de Ménilmontant qui a appartenu à Louis-Michel de Saint-Fargeau au XVIIIe siècle.

- Père-Lachaise : confesseur de Louis XIV, François d’Aix était seigneur de La Chaise.

- Charonne : village formé des hameaux du Petit et Grand Charonne.

Le 20e arrondissement aujourd’hui.
Sur une superficie de 598 hectares, le 20e arrondissement abrite 195000 habitants, ce qui le place au 2e rang de la population parisienne. Des quartiers populaires depuis toujours, parfois même villageois comme à Charonne ou à Ménilmontant, réputés pour leurs théâtres ou leurs ateliers d’artistes mais aussi pour leurs 46 jardins ou squares dont le parc de Belleville. Un arrondissement mondialement célèbre pour son cimetière du Père Lachaise classé aux Monuments Historiques où reposent sur un terrain de 45 hectares des célébrités internationales.

Pour en savoir plus sur le découpage de Paris...
A l’origine, Paris se divisait en quartiers, une division naturelle qui suivait le découpage de la zone en quadrants délimités par les points cardinaux. Ainsi trouvait-on initialement 4 quartiers : Ile de la Cité, Saint-Jacques de la Boucherie, la Verrerie, la Grève, qui furent portés à 8 au XIIIe siècle avec l’ajout de Sainte-Opportune, Saint-Germain-l’Auxerrois, Saint-André et place Maubert puis, deux cents ans plus tard, à 16 sous Henri III. Finalement, Paris connaissant une forte expansion, le nombre de quartiers fut porté à 20 le 14 janvier 1702 par le conseil du roi. Il fallut attendre la Révolution pour que cette notion de quartier disparaisse, temporairement, pour se muer en 60 districts bientôt réduits à 48 sections groupées par 4 au sein de 12 arrondissements.

20 arrondissements et 80 quartiers administratifs.
Des arrondissements parisiens qui furent portés à 20 en 1860, suite à l’annexion des faubourgs et villages situés entre l’enceinte de Thiers et celle des Fermiers généraux, leur numérotation s’effectuant en partant du centre de la capitale, en suivant la forme d’un escargot, et non plus de gauche à droite et de haut en bas comme c’était le cas précédemment. Chaque arrondissement fut alors doté de 4 quartiers administratifs qui ne sont plus guère utilisés aujourd’hui que par la Préfecture de police pour l’implantation de ses commissariats, les Parisiens préférant conserver leurs anciens usages.

 

 

Plus d'infos sur les autres arrondissements de Paris :

 

1er  |  2ème  |  3ème  |  4ème  |  5ème  |  6ème  |  7ème  |  8ème  |  9ème  |  10ème  |  11ème  |  12ème  |  13ème  |  14ème  |  15ème  |  16ème  |  17ème  |  18ème  |  19ème

Nos experts à PARIS

Informations sur l'immobilier à PARIS

PARIS Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir PARIS

  • Prix moyens constatés en région ILE-DE-FRANCE

  • Biens à vendre à PARIS 20ème

    • Les habitants de PARIS 20ème

      • Taux d'impositions à PARIS 20ème

        PARIS : Les dernières exclusivités en vente

        PARIS : Les dernières exclusivités en location

        Les annonces de biens aux alentours de PARIS