Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Immobilier à STE FOY LA GRANDE

Sainte-Foy-la-Grande

Peuplé dès le néolithique, le site de Sainte-Foy connut diverses occupations au fil des siècles précédant notre ère pour renaître à la fin du premier millénaire, une fois les invasions barbares achevées.

Sainte-Foy-la-Grande

Par Pierre Grammat - Publié le 25/02/2013 - Mis à jour le 24/11/2016

  • Département : Gironde (33)
  • Région : AQUITAINE
  • Population :
  • Propriétaires : %
  • (source : Insee)

Les biens à louer

655€

Les biens en vente

199 470€

Une période qui vit l’implantation de nombreux monastères en pays d’Agenais, notamment l’abbaye de Conques, détentrice des reliques de Sainte Foy. Une région dépendante des comtes de Toulouse, revenue par alliance à Alfonse de Poitiers, qui créa de toutes pièces une bastide autour d’une église dédiée à Sainte Foy. Une ville fortifiée qui, comme bien d’autres, était conçue pour relancer l’économie et la démographie des lieux, sans compter son intérêt stratégique en Agenais, frontière entre possessions anglaises et françaises.

Un pays exsangue.
Dépendante de l’abbaye de Conques, Sainte-Foy-en-Agenais bénéficia d’une charte de coutume qui participa de son essor, tirant par ailleurs profit de sa situation géographique et de son accès à la Dordogne qui favorisait le commerce avec Bordeaux ou Libourne, notamment pour la vente du vin. Pourtant, les luttes franco-anglaises allaient mettre à mal la région jusqu’au milieu du XVe siècle, laissant le pays exsangue. Mais le système féodal assura la prospérité du lieu avant que cette ville de bourgeois et de notables n’embrasse la religion réformée.

Fidèle au protestantisme.
Ce qui lui valut des moments difficiles lors des guerres de Religion, jusqu’à l’avènement de Henri IV. Devenue une place forte administrée par ses habitants, Sainte-Foy-la-Grande s’enrichit de ses cultures céréalières et de ses vignes, de son artisanat, mais aussi d’hostelleries et d’auberges. Mais le XVIIe siècle et Louis XIII mirent un terme à la pratique protestante et la ville dut se soumettre, forcée de démanteler ses fortifications suite à l’édit d’Alès. Corollaire, la Contre-Réforme entraîna l’implantation de nombreux monastères, dont celui des Cordeliers à Sainte-Foy.
 
Résolument républicaine.
La cité girondine abritait alors des filatures de coton, une manufacture de tabac, une faïencerie. Mais la révocation de l’édit de Nantes conduisit à la destruction du temple de Sainte-Foy, à la persécution des Protestants finalement contraints à l’exode. Le XVIIIe siècle marqua le déclin de la ville avant que la Révolution ne permette aux Foyens de se rallier aux idées républicaines, soutenant les Montagnards face aux Girondins ! Le siècle suivant fut celui de l’urbanisation et de la modernisation mais aussi de la restauration des édifices religieux.

Un remarquable patrimoine architectural.
Aujourd’hui, Sainte-Foy est restée un important centre de commerce de productions fruitières et de vins grâce à ses vignobles réputés. Et a su conserver un remarquable patrimoine avec, notamment, l’église Notre-Dame du XVIIe siècle, les vestiges des remparts, les bâtiments médiévaux à pans de bois dont la maison Corriger, et un musée de la batellerie. Par ailleurs, la commune met à la disposition des Foyens des établissements scolaires jusqu’au lycée, professionnel et général, une école de musique, un cinéma et un aérodrome, sans compter les installations sportives.

Au cœur du pays Foyen.
Desservie par l’autoroute et le train, labellisée deux fleurs, dotée d’une voirie typique des bastides, Sainte-Foy-la-Grande se veut une ville agréable au bord de la Dordogne propice aux promenades. Et abrite un parc immobilier, à la porte du Périgord mais aussi frontière de l’Agenais, composé à 50% de maisons individuelles où se côtoient des demeures bourgeoises des XVIIe et XVIIIe siècles, quelques hôtels particuliers ou autres maisons à pans de bois et, bien sûr, des constructions récentes.

Nos experts à STE FOY LA GRANDE

Informations sur l'immobilier à STE FOY LA GRANDE

Liens complémentaires

Cherche Un Appartement Estimation De Bien Immobilier Immobilier Vente Péniches à Vendre

STE FOY LA GRANDE Les agences CENTURY 21 et les points d'intérêt dans la commune

Découvrir STE FOY LA GRANDE

  • Prix moyens constatés en région AQUITAINE

  • Biens à vendre à STE FOY LA GRANDE

    • Les habitants de STE FOY LA GRANDE

      • Taux d'impositions à STE FOY LA GRANDE

        Les annonces de biens aux alentours de STE FOY LA GRANDE