Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

1re acquisition : 10 conseils pour acheter en toute sérénité

Par Christel Villedieu - Crédit photo : Thinkstock - Publié le 24/09/2014 - Mis à jour le 24/11/2016

1re acquisition : 10 conseils pour acheter en toute sérénité

Il n'est jamais simple de se lancer, pour la première fois, dans l'achat d'un appartement ou d'une maison. Quelle est la marche à suivre ? Les chausse-trapes à éviter ? Voici nos recommandations pour vous aider dans votre premier achat.

1. Calculez votre budget.
Avant toute chose, évaluez votre apport personnel. Ensuite, déterminez l’investissement souhaité et votre besoin d’épargne puis estimez votre capacité d'emprunt. Vous pouvez faire appel à une banque ou à un courtier qui procéderont à une première estimation et vous aideront à trouver un taux intéressant. Vous recourrez à leurs services une fois que vous aurez sélectionné votre bien pour finaliser l'emprunt nécessaire à l'achat.

 
2. Renseignez-vous sur les aides spécifiques aux primo-accédants.
Pour calculer votre budget, n'hésitez pas à vous informer sur les différentes aides auxquelles vous pouvez potentiellement avoir droit pour un premier achat :
- Le PTZ : il s'agit d'un prêt à taux zéro réservés aux primo-accédants, sous conditions de ressources, qui achètent un logement neuf, un logement HLM ou un logement nécessitant d’importantes rénovations (à hauteur de 25% du coût total de l’opération). Il intervient en complément (jusqu’à 40%) d'un prêt principal et peut servir d'apport personnel lors de la constitution d'un dossier de prêt.
- Le prêt action logement : ex 1 % logement, il est réservé aux salariés des entreprises du secteur privé adhérentes au Comité interprofessionnel du logement (CIL). Il peut permettre de financer à des taux d'intérêt réduits jusqu'à 30% du montant de l'opération avec un plafond de 25 000€.
- Une TVA réduite : dans les zones en rénovation urbaine ANRU, les primo-accédants peuvent bénéficier d'une TVA réduite pour l'achat d'un logement neuf.
- Les aides des collectivités locales : régions, départements ou encore communes peuvent soutenir les premiers achats. Les critères d'attribution dépendent des ressources du ménage et de la qualité énergétique du logement. Chaque entité territoriale fixe ses modalités de prêt.

 
3. Ne négligez pas les frais annexes.
En plus du prix du logement, vous allez devoir payer des frais supplémentaires, non négligeables. Des surcoûts, parfois sur la durée, que ne prévoient pas toujours les primo-accédants. Pour éviter les mauvaises surprises, renseignez-vous sur chacune des charges suivantes :
- Les frais d'acquisition : frais de mutation dits « de notaire », qui ont d'ailleurs augmenté en 2015/2016, mais aussi frais d'agence immobilière, de dossier et de garantie pour le financement...
- Devenir propriétaire entraîne également des frais d'usage indispensables à connaître avant de se lancer : les taxes foncière et d’habitation, les charges de copropriété ou encore d'entretien/rénovation du logement.
 
 
4. Définissez vos critères de recherches.
Vous connaissez désormais le budget maximum dont vous disposez. Place à la quête de votre future habitation. Mais avant toute chose, il est nécessaire de définir vos exigences. La situation géographique est la première question à laquelle il faut répondre. Distance au lieu de travail, des commerces, des écoles, des transports... Réfléchissez-y. Demandez-vous ensuite combien de pièces sont nécessaires, quelle surface minimale vous recherchez... Bref, quel profil de bien vous correspond. Notez ce qui est essentiel mais aussi rédhibitoire pour vous, quitte à revenir sur cette liste dans le futur.
 
 
5. Pensez aux travaux.
Voici une question qu'il faut également se poser : suis-je prêt à me lancer dans des travaux ? Les biens à rénover offrent effectivement  une plus grande marge de manœuvre au moment de la négociation du prix de vente. Vous hésitez à vous lancer ? Faites appel à une entreprise (voire plusieurs). Voyez avec les entrepreneurs comment améliorer le bien. Ils vous donneront des conseils et vous établiront des devis.

 
6. Adressez-vous à des professionnels.
Les agences immobilières sont là pour vous guider et vous donner des conseils. Laissez-leur un dossier avec vos exigences. Ces professionnels vous aideront à trouver le bien de vos rêves. En effet, ils vous contacteront à chaque fois qu'ils disposeront d’un bien qui correspond à vos attentes et à votre budget.

 
7. Multipliez les visites.
Vous savez ce que voulez et surtout ce que vous ne voulez pas. Il est maintenant temps d’entamer vos recherches. Lisez les petites annonces mais ne négligez pas non plus le bouche-à-oreille. Surtout, dès que vous repérez un bien qui pourrait correspondre à vos critères, demandez à le visiter. Cela vous donnera un ordre d'idée de ce que vous pourrez trouver sur le marché en fonction de votre budget. Vous pourrez ainsi comparer les logements entre eux et affiner vos prétentions.

 
8. Étudiez le logement dans le détail.
Pendant les visites, n'hésitez pas à poster des questions. Lorsque l'on achète un bien, il est en effet important de vérifier un certain nombre de critères. Si le bien correspond en apparence à ce que vous recherchez, n'oubliez pas que d'autres caractéristiques pratiques sont tout aussi importantes : son bilan énergétique, la présence ou non de plomb et d'amiante (...), les travaux de rénovation à anticiper s'il s'agit d'un appartement dans une copropriété. Tenez compte également des qualités de construction du bien et des nuisances éventuelles.

 
9. Soyez réactif.
Le bien vous convient, vous êtes sûr de votre choix, vous avez bien pris en compte tous les paramètres ? Ne tardez pas à faire une offre. Dans certaines villes, Paris notamment, la réactivité sera l'une des clés du succès de votre achat. Prenez cependant le temps de la réflexion car ce n'est pas une décision à prendre à la légère. Mais lancez-vous dans les négociations avant que votre coup de cœur ne vous échappe.

 
10. Faites une offre, la plus juste possible.
Déterminez le prix que vous êtes prêt à investir pour ce bien et renseignez-vous sur la situation du marché immobilier dans le secteur. Y-a-t-il une marge de négociation possible ? Pensez que certains biens se vendent très rapidement. En proposant un montant en dessous du prix de vente, vous prendriez le risque de passer à côté de l’habitation de vos rêves…

 

 

En savoir plus sur "les primo-accédants"

 

 

 
 
 
Retrouvez d'autres articles sur La Chaîne Immobilière.
 


Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Bénéficiez d'une
estimation de votre
bien par CENTURY 21

Demandez votre estimation gratuite** en remplissant le formulaire
ci-dessous :

  • 1 Mon bien
  • 2 Mes coordonnées
  • Veuillez choisir une agence dans la liste.
Je valide ma demande
*Champ obligatoire
**Dans les agences participantes
Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, les renseignements fournis sont strictement confidentiels et ne peuvent être communiqués à des tiers sans votre autorisation. l'article 27 vous donne la possibilité d'y avoir accès et de les faire rectifier si nécessaire. Si vous ne souhaitez pas que nous conservions ceux-ci, nous vous serions reconnaissants de nous en informer par écrit ou par mail.

Les dernières exclusivités en vente

* Frais d'agences inclus hors frais de notaire.

Les dernières exclusivités en location

* Provision pour charges incluse.