Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Achat : négociez au plus serré avec votre banque !

Par Christel Villedieu - Publié le 23/08/2011 - Mis à jour le 24/11/2016

Achat : négociez au plus serré avec votre banque !

En plus de vous accorder un crédit payant, la banque facture une cascade de frais annexes liés au financement immobilier. Revue de détail de ces dépenses.

Les frais de dossier. Ils sont annoncés par le conseiller bancaire dès la première entrevue. Leur montant est librement décidé par l’organisme prêteur (généralement 1%) mais n’est pas neutre puisqu’il se chiffre parfois à plusieurs centaines, voire milliers d’euros. Payables en une seule fois, ces frais de dossier ne sont en fait qu’un affichage de façade. Il est souvent possible de les réduire, voire de les supprimer. Ce paramètre fera partie de la discussion avec la banque.

Le taux d’intérêt. Il n’est pas intangible ! Là encore, il existe une marge entre le taux affiché à l’origine et celui accordé au final. On parvient à négocier avec le banquier le plus souvent avec, sur la table, les propositions d’établissements concurrents.

 

L’assurance décès-invalidité. La souscription d’une assurance est systématiquement proposée par la banque même si, en théorie, elle n’est pas obligatoire. Ne vous laissez pas séduire par la facilité d’une couverture proposée par celle-ci sans vous être renseigné auprès d’un courtier. Le jeu en vaut souvent la chandelle avec une économie à la clef de 0,1% à 0,2% sur le TAEG. Par ailleurs, si vous avez déjà signé l’offre de prêt de votre banque, assurances incluses, sachez que vous pouvez en changer pendant les 12 mois qui suivent la signature du prêt, sous réserve que l’assurance de remplacement présente les mêmes garanties que celle souscrite initialement.

Le poids de l’apport personnel. Les banques adorent les clients bien dotés qui financent largement leur acquisition immobilière. D’ailleurs, le taux de crédit qu’elles proposent varie souvent en fonction du montant de l’apport personnel. Plus ce dernier est important, meilleures sont les conditions du prêt. Pour mémoire, sont considérés comme de l’apport personnel les économies en espèces sonnantes et trébuchantes, mais aussi l’épargne logement (plan ou compte), un prêt à taux zéro (PTZ), un prêt Action Logement (ex-1% Logement).

La domiciliation des revenus dans la balance. Dans le cadre de l’acquisition d’une résidence principale, l’établissement prêteur demande souvent la domiciliation bancaire du ou des emprunteur(s). C’est une des conditions d’obtention du prêt. Attention, vous n’êtes pas pour autant obligé d’y domicilier tous vos avoirs et placements.

Retarder les premiers remboursements. Souscrire un crédit immobilier nécessite parfois quelques aménagements « sur mesure » que vous pouvez demander à la banque. Par exemple, cette dernière peut accepter de financer les frais de notaire, ou encore de différer les remboursements de quelques mois. Certaines banques proposent également des premières mensualités allégées au cours des 3, 6 ou 9 premiers mois. Toutes ces options doivent, bien sûr, être négociées avant la signature du prêt.

 

 

 En savoir plus sur comment "optimiser son apport personnel"

 

 



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Bénéficiez d'une
estimation de votre
bien par CENTURY 21

Demandez votre estimation gratuite** en remplissant le formulaire
ci-dessous :

  • 1 Mon bien
  • 2 Mes coordonnées
  • Veuillez choisir une agence dans la liste.
Je valide ma demande
*Champ obligatoire
**Dans les agences participantes
Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, les renseignements fournis sont strictement confidentiels et ne peuvent être communiqués à des tiers sans votre autorisation. l'article 27 vous donne la possibilité d'y avoir accès et de les faire rectifier si nécessaire. Si vous ne souhaitez pas que nous conservions ceux-ci, nous vous serions reconnaissants de nous en informer par écrit ou par mail.

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location