Agences immobilières CENTURY 21 : immobilier, achat, vente, location et activités de gestion immobilière
  1. Immobilier
  2. conseil faire gérer
  3. Etre propriétaire bailleur
Charges de copropriété : quelles actions mener pour les maîtriser ?

Charges de copropriété : quelles actions mener pour les maîtriser ?

Publié le 31/08/2022 - Mis à jour le 05/10/2022
Dans un contexte de recul du pouvoir d’achat des ménages au 1er trimestre 2022 (-1,9%)*, la maîtrise des charges de copropriété est plus que jamais une nécessité. Didier Brault, Manager Métier Syndic de Copropriété, indique 3 leviers d’actions.

Le tandem conseil syndical-syndic de copropriété : un préalable

« Le point de départ de la maîtrise des charges de copropriété s’appuie sur une parfaite collaboration entre le conseil syndical et son syndic de copropriété. Ils doivent constituer un véritable tandem au service des copropriétaires et de leur patrimoine immobilier. »

 

Renégociation des contrats tous les 3 ans

« Le syndic de copropriété doit avoir pour principe de fonctionnement de renégocier les contrats d’entretien tous les 3 ans. L’enjeu consiste d’une part à vérifier l’adéquation des prestations avec les besoins de la copropriété et d’autre part à rechercher les économies possibles. »

 

Optimisation du chauffage et réduction de la consommation d’énergie

« L’optimisation des rendements de la chaufferie est un élément clé de la maîtrise des charges de copropriété. En rencontrant le chauffagiste en charge de la copropriété, le syndic de copropriété et son référent chauffage au sein du conseil syndical selon la taille de la copropriété ou le/la Président(e) du conseil syndical constateront peut-être que la solution est de remplacer la chaudière au gaz ou au fioul vétuste par un matériel plus performant respectant un plafond d'émissions de gaz à effet de serre de 300 gCO2eq/KWh PCI depuis le 1er juillet 2022.

Si le système central de production de chauffage est déjà optimal, selon la taille du réseau de chauffage, un désembouage de l’installation c’est-à-dire un rinçage à l’eau claire à forte pression des canalisations est une intervention utile à programmer tous les 3 à 4 ans.

L’équilibrage de l’installation est un 2ème axe sur lequel agir. Ainsi, selon l’exposition du bâtiment et son niveau d’ensoleillement ou l’étage de l’appartement, il conviendra d’ouvrir plus ou moins les vannes de chauffage.

Côté appartements, l’installation de robinets thermostatiques est une solution bénéfique à double titre. En régulant la température des différentes pièces du logement, en ouvrant plus ou moins la tête thermostatique, la température se trouve régulée selon le besoin du résident. Ainsi, la chaudière et les pompes sont moins sollicitées et la source d’énergie est préservée. Savez-vous que baisser de 1 degré la chaudière permet de gagner 7% au niveau de la facture de combustible (2 degrés en moins, c’est 14% sur cette même facture) ? »

 

Rénovation énergétique : plus de confort et moins d’émission de gaz à effet de serre

« Enfin, en fonction de l’année de construction de l’immeuble, le changement des huisseries et une isolation par l’extérieur sont des travaux que la copropriété a intérêt à entreprendre. Depuis le 1er janvier 2021, MaPrimeRénov’ Copropriétés, selon certaines conditions, peut accompagner financièrement la mise en œuvre de ces travaux de rénovation énergétique. »

 

D’autres questions sur la maîtrise des charges de copropriété ?
Envie de rentrer en contact avec les professionnels syndics de copropriétés CENTURY 21, c’est ici.
A bientôt.

 

Parlons de vous, parlons bienS.
* https://www.insee.fr/fr/statistiques/6448919#titre-bloc-8

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous