Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité

"Les impôts n’augmenteront plus"… c’est sans compter la hausse des impôts locaux en 2015

Par Christel Villedieu - Publié le 03/12/2014 - Mis à jour le 24/11/2016

"Les impôts n’augmenteront plus"… c’est sans compter la hausse des impôts locaux en 2015

On dit que le français est une langue dure à apprendre pour le nombre des exceptions qu’elle comprend. Les Français mesurent cependant tous les jours que les exceptions ne sont pas uniquement sur la forme mais aussi sur le fond. Il en est ainsi de la promesse du gouvernement datant du 10 septembre 2014 évoquant une pause fiscale… Deux mois après, précisément jeudi 13 novembre, l'Assemblée nationale votait pour 2015 une revalorisation de 0,9% des valeurs locatives, celles-ci servant de base au calcul de la taxe d'habitation. Cette revalorisation de 0,9% concernera tant les propriétés bâties et non bâties, que les immeubles industriels.

Attendez-vous donc à une hausse de vos locaux… et pas que de 0,9% ! Pourquoi ?

 

Parce que le projet de loi de finances 2015 prévoit également de poursuivre la réduction des dotations aux collectivités locales de 3,7 milliards d’euros. Le calcul est alors simple et de bon sens : pour voter un budget de fonctionnement en équilibre comme l’exige la loi, les collectivités locales vont devoir baisser leurs dépenses et/ou augmenter leurs ressources. Mais certaines dépenses de fonctionnement ou investissements de long terme ne pourront être compressés rapidement (les dépenses sociales pour les départements, les achats de biens et de services nécessaires pour faire fonctionner les établissements communaux, les subventions au fonctionnement des établissements scolaires, les intérêts sur la dette etc…). Restent donc l’option qui consiste à augmenter leurs ressources ; des ressources qu’elles iront chercher auprès des contribuables via une hausse des impôts locaux (CQFC… Ce Qu’il Faut Craindre).

 

Plusieurs économistes et médias parlent déjà d’une hausse « massive et inédite » des impôts locaux. Le magazine Challenges évoque, lui, des hausses dans les deux à trois prochaines années de 200 à 300% !

 

A ceci, rajoutez l’augmentation de la taxe foncière pour certains propriétaires de terrains constructibles, décidée en 2013 par le gouvernement, qui s’appliquera à partir du 1er janvier 2015. La pause fiscale est loin d’être pour demain.

 

 

En savoir plus sur "les impôts locaux"

 



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Demandez une estimation
immobilière gratuite
de votre bien
par CENTURY 21**

Merci de remplir le formulaire ci-dessous :

  • 1 Mon bien
  • 2 Mes coordonnées
  • Veuillez choisir une agence dans la liste.
Je valide ma demande
 CENTURY 21, en sa qualité de responsable du traitement, réalise des traitements de données à caractère personnel pour la réalisation des estimations et le cas échéant, la gestion de la relation avec les prospects. Ces traitements sont rendus nécessaires pour répondre à votre demande d'estimation de votre bien et/ou d'informations et sont fondés sur votre consentement préalable.    

  Les données collectées sont destinées aux services concernés, et le cas échéant à ses sous-traitants et prestataires. Les sous-traitants et prestataires en question sont soumis à une obligation de confidentialité et ne peuvent utiliser vos données qu'en conformité avec nos dispositions contractuelles et la législation applicable.  

Elles sont conservées pour la durée de la réalisation de l'estimation et le cas échéant pour la gestion de la relation avec les prospects, les données seront conservées pour une durée ne pouvant pas excéder 3 ans à compter du dernier contact de votre part.

Conformément à la législation en vigueur, vous avez la possibilité d'exercer vos droits pour accéder, rectifier, effacer vos données, limiter leurs traitements, vous y opposer et demander la portabilité de celles-ci. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès.

Ces droits s'exercent soit par courrier électronique adressé à : dpo@century21france.com ou par courrier postal à l'attention du Délégué à la Protection des Données (DPO) - Century 21 France, 3 rue des Cévennes, Petite Montagne Sud 91090 Lisses, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.

Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 3 place de Fontenoy - TSA 80715 - 75334 PARIS Cedex 07.  
 Lire la suite...

Dans la même rubrique

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location