Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Retour à l'accueil

CENTURY 21, N°1 des agences immobilières dans le monde

Mon compte

Vente d’un bien immobilier : quels impôts payer ?

Par Christel Villedieu - Publié le 17/09/2013 - Mis à jour le 24/11/2016

Vente d’un bien immobilier : quels impôts payer ?

Vous signez bientôt l'acte de vente de votre bien immobilier. Dès lors, vous intéressez quelqu'un : le fisc qui dispose de 5 ans pour vous contrôler. Êtes-vous assujetti à la TVA ? Allez-vous être imposé sur la plus-value ? Vérifications.

La TVA sur un logement neuf.

Si vous êtes considéré comme assujetti (professionnel) et que le bien que vous vendez est neuf, vous êtes redevable de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA). Si vous ne l’êtes pas (assujetti), il n’y a pas de taxe à prévoir. Est considéré comme neuf tout logement achevé depuis moins de 5 ans (maison ou appartement construits par un promoteur ou à titre individuel) et n'ayant pas encore fait l'objet d'une revente. Cela paraît simple : encore faut-il arrêter précisément la date qui constituera le pont de départ de ce délai. Par chance, vous disposez d’une certaine marge de manœuvre, l'administration fiscale admettant deux règles. Vous pouvez choisir la date de première occupation (en fournissant des factures d'eau ou d'électricité), ou bien celle de l'achèvement de la construction (réclamez une photocopie du certificat d'achèvement au syndic ou au promoteur-constructeur délivré par la DDE). A vous d’opter pour la date qui vous est la plus favorable.

A noter : du montant de TVA à acquitter (20 % du prix de vente) sera déduite la TVA réglée lors de l'acquisition.

 

La plus-value : de nombreuses exonérations. Si vous vendez un bien plus cher que vous l'avez acquis, vous réalisez une plus-value, considérée par le fisc comme un revenu, donc taxable. Vous vous en doutez, cela s'applique pour toute vente, même si le bien ne vous a rien coûté (succession, donation). C'est alors le montant inscrit dans l'acte de donation ou de déclaration de succession qui sert de référence. Certaines exonérations existent cependant sur : - les biens qui constituent l'habitation principale du cédant au jour de la cession ; - les biens détenus depuis plus de 30 ans ; - les biens dont le prix de cession est inférieur ou égal à 15 000 euros ; - les biens pour lesquels une déclaration d'utilité publique a été prononcée en vue d'une expropriation lorsque la condition de réemploi est satisfaite.

 


Si vous êtes concerné par la TVA ou la plus-value, accédez à nos outils de simulation dont notre calculette de plus-value.



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Bénéficiez d'une
estimation de votre
bien par CENTURY 21

Demandez votre estimation gratuite** en remplissant le formulaire
ci-dessous :

  • 1 Mon bien
  • 2 Mes coordonnées
  • Veuillez choisir une agence dans la liste.
Je valide ma demande
*Champ obligatoire
**Dans les agences participantes
Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, les renseignements fournis sont strictement confidentiels et ne peuvent être communiqués à des tiers sans votre autorisation. l'article 27 vous donne la possibilité d'y avoir accès et de les faire rectifier si nécessaire. Si vous ne souhaitez pas que nous conservions ceux-ci, nous vous serions reconnaissants de nous en informer par écrit ou par mail.

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location