Vendre son appartement... en viager !

Par Pierre Grammat - Publié le 21/06/2019 - Mis à jour le 21/06/2019

Vendre son appartement... en viager !

Si les ventes en viager ne constituent qu’un seul et unique centième des transactions immobilières en France, elles n’en demeurent pas moins un dispositif intéressant pour vendre votre appartement. Sous certaines conditions…

Vendre son appartement en viager sans limite d’âge.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, vendre son appartement en viager n’est pas réservé aux vieillards valétudinaires et cacochymes, loin s’en faut ! En effet, la loi n’impose aucune limite d’âge inférieure ou supérieure. Évidemment, le principe du viager exigeant que l’acquéreur verse une rente à vie au propriétaire, il y a peu de risque qu’un vendeur quadragénaire trouve preneur sous ce régime ! Sans compter que chacun garde en mémoire l’exemple de longévité exceptionnelle de Jeanne Calment, ancienne doyenne des Français à 122 ans. Nonobstant cela, un viager pouvant se conclure aussi bien libre qu’occupé, tout reste ouvert à la discussion entre les parties. Une vraie liberté de négociation certes mais qui réclame dès lors l’assistance et le conseil d’un professionnel averti.

 

La vente de son appartement avec bouquet et rente.

Cela posé, il est plutôt habituel que la vente en viager d’un appartement s’effectue quand son (ou ses) propriétaire(s) est (sont) à la retraite, ce(s) dernier(s) s’assurant ainsi une rente qui, même modeste, peut constituer un complément non négligeable à une pension un peu chiche. À l’instar de toute vente d’appartement, une estimation de la valeur du bien immobilier est un préalable car c’est un pourcentage de ce montant qui déterminera le bouquet (le capital réglé à la signature de l’acte authentique) et évidemment la rente versée à vie. Comprenez que le bon calcul entre ce bouquet et la rente, en fonction de l’âge du vendeur et de l'évaluation du bien au moment de la vente, est une affaire de spécialistes de l’immobilier et de ce type de transactions, des experts auxquels il est prudent de faire appel pour s’épargner des tracas.

 

Les garanties pour le vendeur sont nombreuses.

Si l’acquéreur a tout intérêt à étudier son plan de financement avec précaution, le vendeur aura soin de sélectionner son preneur avec la prudence requise. Car même si des garanties, à l’établissement du viager devant notaire, protègent juridiquement le vendeur, celui-ci devra faire en sorte de ne pas avoir à subir des retards du règlement de la rente ou pis, à des impayés. Là encore, le recours à un professionnel du réseau CENTURY 21 sera une solution idéale pour s’éviter de tels désagréments.

 

Des avantages fiscaux existent pour les rentes viagères.

Effectivement, cet expert en transactions immobilières sera en mesure d’examiner scrupuleusement les dossiers des acquéreurs potentiels et de prévoir les moyens de vous prémunir de tout danger, notamment avec l’émission d’une hypothèque de premier rang ou de clauses résolutoires parfaitement formulées, sans compter une éventuelle caution solidaire de l’acheteur ou une assurance contre les rentes impayées. Enfin, et ce n’est pas là le moindre de ses avantages, sachez que la rente viagère perçue par le vendeur de son appartement bénéficie d’avantages fiscaux pourvu qu’il accuse au moins soixante-dix printemps !

 

Pour tout savoir de la vente en viager, vous pouvez consulter le site du Service public.



Suivez l'actualité immobilière et rejoignez-nous

Les dernières exclusivités en vente

Les dernières exclusivités en location